Belvédère chute après un avertissement sur ses résultats

 |   |  239  mots
Quelques alcools fabriqués par Belvédère.
Le spécialiste de la vodka a lance un avertissement sur ses résultats 2008. Le titre chute lourdement en Bourse.

A quelques semaines des fêtes de fin d'année, traditionnellement une période faste pour les groupes de vins et spiritueux, Belvédère se montre pessimiste. Il ne pense pas atteindre son objectif d'Ebitda (revenus avant impôts, taxes, amortissements, etc.) de 60 millions d'euros. A la Bourse de Paris, le titre chute de 5,04% à 27,30 euros.

La morosité de Belvédère s'explique par les prévisions de ralentissements de la consommation, notamment pour la toute fin de l'année. Pourtant, le groupe de Beaune maintient son objectif de chiffre d'affaires annuel de 1,2 milliard d'euros. Sur les neuf premiers mois de l'année, Belvédère a "réussi à maintenir un niveau significatif de ses ventes", selon lui. Elles ont en effet progressé de 22% à 875,5 millions d'euros.

En juillet, le fabricant de la célèbre Marie Brizard et du Berger Blanc a demandé une procédure de sauvegarde à la justice. Ses créanciers lui réclamaient le remboursement de 375 millions d'euros d'intérêts, dus en 2013. Afin de poursuivre sa politique de développement, Belvédère a souscrit deux contrats d'émissions d'obligations à taux variables.

Ces contrats le contraignaient à respecter certains ratios d'endettement et de couverture des frais financiers. Or, le groupe n'a pas été en mesure de tenir ses engagements en matières de rachats d'actions. Mais d'après l'avocat du groupe, la direction est en discussions avec ses créanciers et travaille à un plan de redressement.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :