Paris ouvre en baisse sur fond de rumeurs et de grippe porcine

 |   |  324  mots
La Bourse de Paris ouvre en baisse ce lundi. Le CAC recule de 1,6% à 3.053 points, après avoir enregistré sept semaines de hausse d'affilée. Les marchés s'inquiètent de la progression de l'épidémie de grippe porcine.

La grippe porcine en Amérique du Nord retient l'attention des marchés et pèse sur les entreprises liées au voyage et au tourisme. Air France-KLM signe ainsi la plus forte baisse du CAC: le titre abandonne 7,17% à 8,35 euros. pour sa part, Accor recule de 6,15% à 30,67 euros. 

A l'opposée, Sanofi-Aventis signe la meilleure progression de ce début de journée: le titre s'adjuge 1,6% à 41,33 euros. Sur le SBF 120, le laboratoire Ipsen prend 4,15% à 27,60 euros. Enfin, Speriann, qui fabrique notamment des masques de protection, bondit de 27,5% à 35 euros.

Les hausses sont rares ce matin à Paris. Sur le CAC, outre Sanofi, seul Essilor est dans le vert: le titre progresse de 1,4% à 32,22 euros. Hors CAC 40, Club Méditerranée bondit de 8,15% à 12,76 euros. Bernard Tapie a confirmé à La Tribune qu'il avait des vues sur le groupe de tourisme. 

Du côté des baisses, les valeurs bancaires sont à la peine. Plusieurs nouvelles et certaines rumeurs refroidissent les investisseurs. Société Générale abandonne ainsi 3,11% à 37,16 euros. Le quotidien Libération affirme que la banque a perdu entre 5 et 10 milliards d'euros dans ses activités de gestion d'actifs. La banque a démenti cette information. Crédit Agricole est aussi largement dans le rouge et le titre de la banque verte chute de 4% à 10,12 euros.

BNP Paribas cède 1,7% à 37,75 euros. Le principal actionnaire de Fortis, le chinois Ping An veut toujours voter contre la reprise par la banque française. Dexia recule de 0,9% à 3,86 euros et hors CAC 40, Natixis se replie de 1,3% à 1,76 euro. 

Après une belle progression en fin de semaine dernière, le secteur du luxe est victime de prises de bénéfice. LVMH cède ainsi 3,3% à 56 euros et PPR -2,86% à 59 euros. 

Sur les marchés pétroliers, les cours du brut repassent sous les 50 dollars. Le baril de WTI américain s'échange contre 49,20 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 49,66 dollars. Du côté des devises, l'euro vaut 1,3150 dollar. 

(également disponible en vidéo).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A LIRE pour comprendre - ----- -
http://www.daily-bourse.fr/analyse-Faites-sauter-la-banque-Seconde-partie-vtptc-7599.php --- les petits porteurs vont trinquer ! acheter de l'or ? ou vous laisser plumer ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'aimerais vraiment savoir qui en veut à ce point à la Société Générale car il ne se passe pas une semaine ou des rumeurs la plupart du temps infondées sont mises en circulation.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :