Pierre et Vacances limite la casse malgré ses pertes

 |   |  345  mots
Le groupe de loisirs a publié des résultats déficitaires (-45 millions d'euros environ) pour le premier semestre au 31 mars de son exercice 2008-2009 pour des ventes stables. Pierre et Vacances met en place un plan d'actions visant à réduire ses coûts.

Premier semestre difficile pour Pierre et Vacances. Le groupe de loisirs a accusé une perte opérationnelle courante de 44,6 millions d'euros au 31 mars 2009, au regard de celle de 26,4 millions enregistrée un an auparavant. Pierre & vacances observe dans un communiqué que la saisonnalité de ses activités conduit structurellement à un résultat opérationnel touristique déficitaire au premier semestre en ajoutant que cette saisonnalité a été accentuée cette année par l'incidence du décalage en avril du week-end de Pâques.

La perte nette part du groupe semestrielle s'est chiffrée à 40,2 millions d'euros, contre 19,2 millions un an plus tôt, sur un chiffre d'affaires stable à 613,1 millions.

Les réservations touristiques à date pour l'été sont marquées par un attentisme "qui ne permet pas d'estimer de façon précise le chiffre d'affaires du 2ème semestre", ajoute Pierre & Vacances. Néanmoins, le niveau de chiffre d'affaires du développement immobilier attendu sur l'ensemble de l'exercice devrait être comparable à celui de 2007/2008 avec un niveau de marge, sur le 2ème semestre, redevenu identique à celui de l'exercice passé.

Pour faire face à la crise, le groupe a mis en oeuvre un plan d'actions "pour accroître à la fois ses revenus et réduire ses coûts en renforçant son plan de synergies entre Pierre & vacances Tourisme Europe et Center Parcs Europe". Ainsi, le groupe veut réaliser 10 millions d'euros d'économies pour 2009/2010, en complément des 10 millions d'euros programmés sur l'exercice 2008/2009, dont 5 millions d'euros déjà acquis sur le 1er semestre.

Concernant le développement immobilier, l'extension de la loi Scellier aux résidences de tourisme se traduit depuis le mois d'avril par un rythme de réservations accéléré qui permet de conforter l'objectif de 1 milliard d'euros de chiffre d'affaires à venir sur les projet s majeurs du groupe (extension du village Center Parcs en Moselle, Center Parcs Isère, Avoriaz, Deauville, Villages Nature).  

En Bourse, le titre Pierre et Vacances a d'abord accusé une forte baisse de 6,5% avant de limiter les pertes et de finir en recul de 0,48% à 49,51 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :