Wall Street termine en baisse après le Livre beige

 |   |  620  mots
Les places américaines ont clôturé en légère baisse après que la Fed a estimé que les conditions économiques restaient mauvaises. Le Dow Jones perd ainsi 0,27% à 8.739 points, le Nasdaq recule de 0,38% à 1.853 points, le S&P 500 cède 0,35% à 939 points.

Wall Street a terminé dans le rouge ce mercredi, avec des échanges toutefois limités. Les marchés ont réagi au Livre beige de la Fed, qui a mis en lumière une déterioration de la conjoncture dans certaines régions du pays. Ils ont également réagi à la poursuite de la hausse des prix du pétrole, après la forte baisse des stocks américains, qui  pourrait se traduire par la résurgence des tensions inflationnistes. Par ailleurs, les investisseurs s'inquiètent toujours du niveaux des taux obligataires alors que l'Etat américain a besoin de financier ses déficits. Ces dernièrs atteignent presque les 1.000 milliards de dollars sur les huits permiers mois de l'exercice budgétaire.

Le Dow Jones perd ainsi 0,27% à 8.739 points, le Nasdaq recule de 0,38% à 1.853 points, le S&P 500 cède 0,35% à 939 points.

Dans son traditionnel Livre beige qui servira de document de travail lors de la prochaine réunion de son Comité de politique monétaire les 23 et 24 juin, la Réserve fédérale a légèrement refroidi l'optimisme de certains économistes. La banque centrale américaine a en effet indiqué ce mercredi que "la conjoncture économique est restée médiocre ou a encore empiré au cours de la période allant de la mi-avril à la fin du mois de mai". Cependant, cinq des douze antennes régionales de la banque centrale ont noté que "le cycle de baisse [de l'activité] montrait des signes de ralentissement". Et plusieurs régions ont également fait part d'une amélioration de leurs perspectives, "bien qu'elles ne voient pas de hausse substantielle de l'activité économique d'ici à la fin de l'année".

Du côté des valeurs, Citigroup progresse de 2,05% à 3,48 dollars. La banque a lancé ce mercredi une opération d'échanges d'actions d'un montant global de 58 milliards de dollars, au terme de laquelle l'Etat fédéral devrait détenir 34% de son capital.

Goldman Sachs perd 1,76% à 146,68 dollars et Morgan Stanley plonge de 5,55% à 29,26 dollars. Les analystes de JPMorgan, qui disent préférer les banques d'affaires aux banques de réseaux, ont relevé leurs objectifs de cours sur les deux banques de 120 à 150 dollars pour la première et de 28 à 33 dollars pour la seconde. L'intermédiaire estime que leurs revenus issus des activités de trading devraient fortement contribuer à la progression de leurs résultats en 2009 et 2010.

Home Depot prend 0,16% à 24,39 dollars. La chaine de magasins de bricolage a annoncé, ce mercredi, une révision à la hausse de ses prévisions pour 2009. Le groupe table sur un bénéfice par action (BPA) des activités maintenues au mieux stable et au pire en recul de 7% alors qu'il attendait auparavant un BPA en repli de 7%.

General Electric cède 1,25% à 13,40 dollars. La branche transmission et diffusion du groupe vient de confirmer son objectif de parvenir à un chiffre d'affaires annuel de 5 milliards de dollars sur les cinq prochaines années malgré la crise économique.

Walt Disney abandonne 0,91% à 25,10 dollars. Tom Staggs, le directeur financier du groupe de loisirs et de médias a déclaré percevoir des signes de stabilisation sur le marché. Mais il a quand même signalé que les consommateurs demeuraient prudents.

Intel progresse de 0,24% à 16,46 dollars. Le premier fabriquant mondial de microprocesseurs a cédé des parts de marché, au premier trimestre, face à son concurrent Advanced Micro Devices (AMD) qui s'adjuge 1,47% à 4,82 dollars. Ce dernier a tiré parti de la demande soutenue de puces pour les portables, selon le groupe d'études spécialisé iSuppli.

Enfin, Ameriprise Financial chute de 7,26% à 26,33 dollars. La société de gestion d'actifs et de courtage scindée d'American Express, qui a refusé des fonds du Tarp le mois dernier, a annoncé mardi après-Bourse une augmentation de capital de 900 millions de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :