Wall Street emportée par le vent de panique qui a soufflé sur les places européennes

 |   |  553  mots
Face aux reculs des places européennes, Wall Street panique et chute. Le Dow Jones perd 1,50% à 10.621 points, le Nasdaq se replie de 1,98% à 2.346 points et le S&P 500 recule de 1,87% à 1.135 points.

Les craintes autour du devenir de la zone euro inquiètent également les marchés outre-Atlantique. A la clôture, le Dow Jones perd 1,50% à 10.621 points, le Nasdaq se replie de 1,98% à 2.346 points et le S&P 500 recule de 1,87% à 1.135 points.

La multiplication des plans de rigueur budgétaire en Europe fait redouter de possibles récessions dans les pays concernés. En conséquence les places européennes ont chuté et l'euro est repassé sous 1,24 dollar, son plus bas niveau depuis quatre ans. A Wall Street, les marchés ne profitent donc pas des bonnes nouvelles de la journée. Les ventes au détail ont progressé davantage que prévu aux Etats-Unis en avril, soutenues par une hausse inattendue des ventes de véhicules et de pièces détachées, montrent les statistiques officielles publiées ce vendredi. Le département du Commerce a fait état d'une hausse de 0,4% des ventes au détail le mois dernier, après une progression révisée à 2,1% en mars. Les analystes tablaient sur une progression de 0,2%.

La production industrielle a augmenté de 0,8% en avril aux Etats-Unis, une hausse supérieure aux attentes, les économistes attendaient en moyenne une hausse de 0,6%.

Le moral des ménages américains s'est légèrement amélioré en mai, comme prévu, selon les résultats provisoires de l'enquête mensuelle de l'Université du Michigan. L'indice du sentiment des consommateurs ressort à 73,3 contre 72,2 en avril et 73,6 en mars. Les économistes anticipaient en moyenne un chiffre de 73,5.

Du coté des valeurs, les grands émetteurs de cartes bancaires voient leur cours chuter au lendemain du vote par le Sénat américain d'une mesure pour limiter les commissions sur les cartes de crédit ou de débit. Visa perd 9,88%, Mastercard recule de 8,55% et American Express cède 5,07%.

JC Penny abandonne 2,24% à 27,54 dollars. Le groupe de grands magasins a fait état d'un résultat trimestriel en hausse, mais, comme nombre de ses concurrents, il s'est montré prudent en matière de prévisions. JC Penney prévoit une hausse de ses ventes à magasins comparables comprises entre 2,5 et 3% pour le trimestre en cours, et un bénéfice par action compris entre 10 et 13 cents.

Nvidia perd 11,54% à 12,96 dollars. Le fabricant de puces graphiques a fait état jeudi soir d'un résultat supérieur aux attentes mais il anticipe des ventes inférieures aux prévisions pour le trimestre en cours. Il prévoit une baisse de 3% à 5% de son chiffre d'affaires pour le trimestre à fin juillet par rapport au trimestre précédent, ce qui implique des ventes comprises entre 950 et 970 millions de dollars, alors que Wall Street attendait jusqu'à présent 990 millions.

Avis Budget cède 4,94% à 12,70 dollars. Le numéro deux de la location de voitures aux Etats-Unis a déposé vendredi une demande d'autorisation des autorités de régulation pour son projet d'acquisition de Dollar Thrifty Group (+1,76%), également convoité par le numéro trois du marché, Hertz.

Blockbuster chute de 19% à 40 cents. La première chaîne américaine de location vidéo, au bord de la faillite, a annoncé jeudi une baisse de son chiffre d'affaires de plus de 13%, à 939,4 millions de dollars (754,8 millions d'euros), et une perte nette de 65,4 millions de dollars pour son premier trimestre, clos le 4 avril, contre un bénéfice de 27,7 millions de dollars l'année précédente.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/05/2010 à 3:58 :
qui sème le vent récolte la tempète

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :