Wall Street commence le mois de juin dans le rouge

 |   |  372  mots
Après un mois de mai catastrophique, les places américaines ouvrent en baisse pour la première séance de juin.

Pour cette première séance du mois du juin, les places américaines ouvrent en nette baisse. Le Dow Jones perd 0,87% à 10.048 points, le Nasdaq recule de 0,62% à 2.243 points et le S&P 500 cède 0,9% à 1.079 points.

Le mois de mai aura été catastrophique pour Wall Street, rendant d'actualité le diction "Sell in may and go away". Le krach-éclair du 6 mai, où les marchés ont perdu près de 9% en quelques minutes, a été un bon indicateur du reste du mois. Sur l'ensemble du mois, le Dow Jones a perdu 7,9%, le S&P 500 8,2%, et le Nasdaq 8,3%. Ce mois de mai 2010 aura été le premier mois de baisse pour le Dow Jones et le S&P 500 depuis février 2009. Mais surtout, il a été le pire mois de mai qu'ait connu le S&P 500 depuis 1962 et pour le Dow Jones depuis 1940.

Du coté des valeurs, AIG recule de 1,75% à 34,76 dollars. L'assureur a annoncé qu'il refusait de revoir à la baisse les modalités de l'accord de cession de ses activités d'assurance-vie en Asie à Prudential.

Hewlett-Packard abandonne 0,3% à 45,87 dollars. Le premier fabricant mondial de matériel informatique voudrait dépenser un milliard de dollars pour renforcer ses activités de services aux entreprises. Il prévoit, par ailleurs, de supprimer 3.000 postes au cours des trois années à venir dans le cadre de la consolidation de ses activités. HP a précisé qu'il comptait supprimer 9.000 emplois mais il prévoit de remplacer environ 6.000 de ces postes. Ces changements s'effectueront progressivement dans le temps et seront variables en fonction des pays.

Apple prend 1,45% à 260,60 dollars après avoir annoncé avoir vendu deux millions d'exemplaires de sa tablette iPad depuis son lancement aux Etats-Unis il y a deux mois et sa commercialisation dans neuf autres pays vendredi.

Boeing baisse de 0,75% à 63,69 dollars. Russian Technologies a annoncé mardi avoir choisi l'avionneur américain pour une commande susceptible d'atteindre 65 appareils.

EV3 bondit de 17,61% à 22,25 dollars. L'action du fabricant de stents et d'instruments cardiovasculaires flambe après l'annonce de son rachat par Covidien pour 2,6 milliards de dollars (2,1 milliards d'euros).

AT&T cède 0,37% à 24,22 dollars. L'opérateur de télécommunications américain va vendre une partie de ses activités au Japon à Internet Initiative Japan pour 101 millions de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :