Accor reprend enfin des couleurs sur le marché

Le titre du groupe hôtelier rebondit alors qu'Accor a annoncé ce mercredi la cession à Newrest de 60% de ses activités de restauration à bord des trains de la Compagnie des Wagons-Lits (CWL).
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Enfin du répit pour le titre Accor. Attaquée en Bourse après la scission des activités de services et la mise sur le marché de la nouvelle société Edenred, l'action du groupe hôtelier reprend enfin des couleurs pour signer une des meilleures performances du CAC 40 ce mercredi (+2,7% à 23,39 euros).

Le groupe hôtelier a confirmé son désengagement de sa filiale Wagons-Lits. Accor va céder à Newrest 60% de ses activités de restauration à bord des trains de la Compagnie des Wagons-Lits (CWL) pour un montant tenu secret. A partir de 2013, Accor sortira totalement des activités de restauration afin de se recentrer sur l'hôtellerie, son coeur de métier, est-il précisé dans un communiqué.

Accor va céder à Newrest les activités de restauration à bord des trains en France, Italie, Autriche et au Portugal à travers une "joint venture" détenue à 60% par Newrest et à 40% par Accor. Basée à Toulouse, Newrest est spécialisée dans la restauration et les services à bord pour l'aérien.

"Cette "joint venture" s'inscrit dans la politique de recentrage de Accor sur son coeur de métier. Elle permet au groupe de se désengager progressivement de la restauration embarquée, avec une option pour sortir totalement à partir de 2013", a précisé Accor.

Présent au sein d'Accor depuis 1992, la Compagnie des Wagons-Lits (CWL) a réalisé en 2009 un chiffre d'affaires de 248 millions d'euros et un résultat d'exploitation de 3 millions d'euros. Une porte-parole du groupe a précisé qu'au premier trimestre 2010 la CWL avait perdu un contrat en Espagne, ce qui aura un impact négatif sur le chiffre d'affaires de 39 millions d'euros.

Dans le même temps, un autre dossier lié à Accor a aussi avancé puisque le groupe de casinos Lucien Barrière, détenu à 49% par Accor et 51% par la famille Desseigne-Barrière a annoncé l'enregistrement de son document de base par l'Autorité des marchés financiers (AMF), première étape du processus de son introduction en Bourse. Si la mise sur le marché se confirme, elle pourrait se faire avant la fin de l'année.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.