Le CAC40 se rapproche des 3900 points

 |   |  973  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Porté par un apaisement sur les craintes liées à la dette souveraine Irlandaise et des chiffres macroéconomiques, dans l'ensemble, positifs, le CAC40 a terminé la séance sur une hausse de 0,86% à 3864,24 points.

Après avoir testé le support des 3800 points dans les premiers échanges, la Bourse de Paris a, dans un premier temps, effacé ses pertes alors que les craintes concernant la dette souveraine Irlandaise s?apaisaient. Le rebond de Wall Street et des chiffres macroéconomiques dans l?ensemble positifs ont fait le reste. Finalement, le CAC40 a terminé la séance sur un gain de 0,86% à 3864,24 points.

Confirmant l'existence de rumeurs concernant le niveau de l'endettement Irlandais, tout en affirmant que Dublin ne discutait pas d'un renflouement, Dick Roche, secrétaire d'Etat Irlandais aux affaires européennes a rassuré le marché. "Dire que l'Irlande est prête à frapper à la porte du Fonds Monétaire International ou a besoin d'un renflouement par l'Union européenne c'est tout simplement faux" a-t-il déclaré ce lundi. Cette déclaration a eu pour effet de relâcher la pression sur les banques et notamment sur BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole qui, selon le bureau d'étude Bernstein Research, "sont les banques les plus menacées par la résurgence des inquiétudes à l'égard de la crise de la dette souveraine".

Du côté des statistiques macroéconomiques, les chiffres du commerce extérieur en Zone Euro ont fait état d'un excédent de 2,9 milliards d'euros pour le mois de septembre après un solde négatif de 5 milliards d'euros en août. En septembre 2009, l'excédent était de 1,4 milliard d'euros. Outre Atlantique, les ventes de détail en octobre ont positivement surpris. Alors que les économistes s?attendaient à une hausse de 0,7%, elles ont progressé de 1,2% pour atteindre 373,1 milliards de dollars, soit leur meilleure performance en sept mois. Cette bonne surprise a éclipsé le recul de l?indice « Empire State » à -11,1 points pour le mois de novembre contre +15,73 points sur le mois précédent. C?est la première fois depuis mi-2009 que l?indice mesurant l?activité industrielle dans la région de New-York est négatif.

 

Valeurs en hausse

En tête du palmarès, Axa a progressé de 2,27%. L'assureur verrait enfin une issue positive au dossier Axa Asia Pacific dont elle veut céder une partie. Après l'échec de l'accord noué avec National Australia Bank pour des problèmes d'antitrust, les négociations ont repris avec l'assureur australien AMP. Avec une offre à 6,43 dollars australiens par action, Axa Asia Pacific est valorisé à 13 milliards de dollars australiens soit 9,34 milliards d'euros.

Renault (+1,58%) a présenté les détails et les tarifs français de sa nouvelle berline, la Latitude. Son lancement prévu début 2011, est présenté par le groupe comme la première étape du renouvellement de son offre dans le haut de gamme. Par ailleurs, Standard & Poor's a relevé d'un cran, à BBB+, la note de la dette à long terme de Nissan Motor, détenu à 73% par Renault. "Nissan a connu un net redressement de ses performances opérationnelle et financière et a nettement amélioré son profil financier", explique l'agence de notation.

Carrefour s?est adjugé 0,93% après l?annonce de la vente de ses activités thaïlandaises à Casino pour 870 millions d?euros. Casino a pour sa part bondi de 2,1%.

PPR a gagné 0,87%. Selon des informations de "La Tribune", le fonds d'investissement britannique Permira discuterait avec les propriétaires de But (Colony Capital et Goldman Sachs CP), pour rac Parmi heter son concurrent Conforama. Avec un prix plancher de 1,5 milliard d'euros demandé par PPR, le fonds d'investissement britannique tente depuis plusieurs mois de nouer une alliance avec les acquéreurs potentiels afin de co-financer l'opération.

ArcelorMittal a progressé de 0,85%. Selon le Wall Street Journal, le groupe serait intéressé par le producteur de charbon Massey Energy qui, rappelle le quotidien, revoit depuis plusieurs semaines sa stratégie.

EDF a débuté la semaine en hausse de 0,40%. L'électricien a publié un chiffre d'affaires sur neuf mois en hausse de 9,5% (3,8% à périmètre et taux de change constants). A 52,9 milliards d'euros, le chiffre d'affaires est supérieur à l'attente du consensus soutenu par l'augmentation des volumes de vente d'électricité. Le leader du marché de l'électricité en France y a réalisé 49% de son chiffre d'affaires, 51% étant effectué à l'international ou dans d'autres activités. "Les éléments observés au 30 septembre 2010 permettent de confirmer ses objectifs financiers pour 2010" a indiqué le groupe dans son communiqué, soit une croissance organique de l'Ebidta entre 3 et 5 % et une stabilité du dividende.

Valeurs à la Baisse

Après sa chute de 4,45% vendredi dernier, EADS a continué d'être victime de prises de bénéfices. Le titre a clôturé sur un repli de 0,72%.

Alcatel Lucent s'est replié de 0,60%. Le groupe a signé un contrat de 30 millions de dollars avec Seychelles Cable System pour déployer un réseau de câble reliant les Seychelles à la Tanzanie. "La montée en puissance de l'accès Internet sur le continent africain crée d'énormes débouchés pour de nouvelles applications qui peuvent profiter à tous les secteurs de la société" a indiqué le groupe.

Hors CAC

Geci International a grimpé de 3,17%. Le groupe a annoncé un chiffre d'affaires au titre du premier semestre en hausse de 11% d'une année sur l'autre.

Metrologic Group profite de l'annonce d'une croissance de 21,8% de son activité au quatrième trimestre. Par ailleurs le groupe se dit"confiant en sa capacité à renouer avec une croissance annuelle sur l'ensemble de l'exercice 2010-2011 tout en maintenant ses fondamentaux économiques à des niveaux très élevés". Le titre a progressé de 1,37%.


Devise et pétrole

Affaibli par les inquiétudes quant aux dettes souveraines des pays périphériques, l'euro recule. A la clôture de la Bourse de Paris, 1 euro s'échangeait contre 1,3612 dollar.

Le marché du pétrole est à la hausse. Le baril de Brent s'adjuge 0,67% à 86,89 dollars. Celui de WTI s'échange contre 85,26 dollars (+0,54%).
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :