Crédit Agricole rit, Dexia pleure

 |   |  554  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les deux valeurs subissent des sorts contrastés en Bourse après la publication de leurs résultats.

Dans la foulée de leurs homologues BNP Paribas et Société Générale la semaine dernière, et de Natixis la veille, Crédit Agricole et Dexia font l'actualité ce jeudi à la Bourse de Paris après la publication de leurs résultats annuels 2010. Mais le sort réservé aux deux valeurs est pour le moins contrasté.

Ainsi, dans un marché déprimé par les tensions au Moyen-Orient, Crédit Agricole se distingue. Le titre de la banque vert grimpe de 5,22% à 12,39 euros à la clôture, signant de loin de la plus forte hausse du CAC 40.

Le groupe bancaire a sans surprise annoncé jeudi une perte nette pour son quatrième trimestre après avoir passé dans ses comptes une dépréciation de plus d'un milliard d'euros sur sa participation dans Intesa Sanpaolo. Cette perte se révèle néanmoins d'un niveau moins élevé qu'attendu : 328 millions d'euros alors que le consensus réalisé par la rédaction de Reuters tablait sur une perte nette de 402 millions d'euros.

La banque avait prévenu à la mi-décembre qu'elle passerait une provision de 1,25 milliard d'euros sur Intesa dont elle détient 4,79% du capital. CASA, qui tente de redresser les comptes de sa filiale grecque déficitaire Emporiki, indique que ses provisions ont globalement reculé de 41,8% au quatrième trimestre pour atteindre 750 millions d'euros.

Sur l'ensemble de l'année 2010, le groupe Crédit Agricole affiche un résultat net part du groupe de 3,6 milliards d'euros (+ 31,5%) avec un résultat brut d'exploitation en hausse de 14,6% à 13,4 milliards d'euros. Le résultat d'exploitation enregistré est de 8,2 milliards d'euros (+ 57,9%) et le ratio Tier 1 est de 10,3%.

Durement frappée l'an dernier par les craintes sur les fonds propres de la banque et dans le contexte de crise de la dette souveraine en zone euro, l'action Crédit agricole a nettement rebondi depuis le début de l'année et a effacé ses pertes de 2010. Depuis le 1er janvier, elle gagne 30,37% après avoir chuté de 23% l'an dernier.

Dexia décroche

Du côté de Dexia, les annonces sont beaucoup moins positives. Du coup, le titre a chuté de 4,63% à 3,06 euros. Le bénéfice net de la banque franco-belge est ressorti en repli de 28,4% en 2010, à 723 millions d'euros, là où le consensus réalisé par Inquiry Financial tablait sur une baisse de 16,4% à 847 millions d'euros. Dexia a expliqué que l'année 2010 avait été marquée notamment par des provisions supplémentaires sur le portefeuille d'actifs financiers qu'elle gère en extinction.

Son coût du risque s'établit à 641 millions d'euros contre un consensus à 619 millions d'euros. Son produit net bancaire s'élève, lui, à 5,31 milliards d'euros contre une attente moyenne de 5,30 milliards d'euros.

Jean-Luc Dehaene, président du conseil d'administration, a indiqué que le groupe poursuivrait sa réorganisation et qu'il maintenait ses objectifs à moyen terme inchangés. Dexia a dévoilé en octobre des objectifs stratégiques à horizon 2014, indiquant vouloir dégager 60% de ses revenus dans la banque de détail et la banque commerciale en 2014, contre 36% en 2007, et profiter du potentiel de croissance en Turquie où elle est présente avec Denizbank.

L'action Dexia, retirée de l'indice CAC 40 en septembre dernier, a gagné près de 18% depuis le début de l'année après avoir plongé de 39% en 2010 sur fond de crise de la dette souveraine dans la zone euro.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2011 à 17:23 :
Le cours de l'action DEXIA a baissé de 87% depuis 2007.La stratégie plus qu'hasardeuse des responsables de la banque a conduit à mettre sur la paille des actionnaires dont je fais partie. Qui a recruté des incompétents de ce calibre et qui en plus ont touché des golden parachutes à leurs licenciements...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :