La Bourse de Paris reste ancrée dans le rouge

 |   |  606  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le CAC 40 a signé une sixième séance consécutive de baisse sur fond de ralentissement de la croissance chinoise et de tensions sur les taux allemands.

Et de six ! En terminant ce mercredi sur un repli de 1,68% à 2.822,43 points, le CAC 40 aligne une sixième séance d'affilée dans le rouge. La crise en zone euro continue d'inquiéter tandis que les craintes se renforcent sur un ralentissement de l'économie mondiale.

Les investisseurs ont été particulièrement sensibles à l'échec d'une émission obligataire allemande, qui laisse penser que la première économie européenne pourrait à son tour être rattrapée par la crise. La dernière émission pour 2011 de "Bund", c'est-à-dire d'emprunt obligataire allemand à 10 ans, a rencontré une très faible demande, Berlin n'arrivant à placer que 3,6 milliards d'euros contre une offre de départ de 6 milliards d'euros. Dans la foulée, la hausse du Bund a dépassé les 20 points de base sur le marché obligataire.

La journée avait déjà mal commencé avec de très mauvais chiffres en provenance de la Chine. Selon l'indice HSBC des directeurs d'achat, l'activité industrielle chinoise s'est contractée en novembre pour atteindre son plus faible niveau depuis mars 2009. L'indice PMI est tombé à 48 points, contre 51 en octobre, soit sous la barre des 50 points qui marque une expansion de l'activité. Ce chiffre vient rappeller brutalement la vulnérabilité de la Chine face aux turbulences et au ralentissement de l'économie mondiale. Et ce d'autant plus que cette donnée fait suite à la publication la veille d'une révision à la baisse de la croissance américaine au troisième trimestre.

Les statistiques du jour ont encore donné du grain à moudre aux inquiétudes. Aux Etats-Unis, l'indice Michigan sur la confiance des ménages a progressé moins vite que prévu en novembre, à 64,1 points tandis que les inscriptions hebdomadaires au chômage sont reparties à la hausse.

Sur le front des valeurs, Alcatel-Lucent décroche à nouveau après sa chute de près de 12% la veille (-5%). Le groupe est victime de plusieurs avis négatifs d'analystes anglo-saxons dont Goldman Sachs et Morgan Stanley sur sa situation financière.

Dans la foulée, les autres valeurs technologiques ont souffert. STMicroelectronics lâche 3,58% et Cap Gemini 3,13%.

Danone (-3,09%) est pénalisé par un abaissement de recommandation de la part de CM-CIC.

Les investisseurs ont aussi délaissé les valeurs cycliques, industrielles comme financières. ArcelorMittal cède 4,22% et Alstom 3,43%. De leur côté, BNP Paribas recule de 2,86%, Société Générale de 2,68% et Crédit Agricole de 1,09%.

LVMH a pâti (-1,98%) des craintes de ralentissement en Chine, un de ses marchés les plus dynamiques.

Meilleure performance du CAC 40, Essilor (+0,49%) a de nouveau profité de son statut de valeur défensive.

Axa avance de 0,31% après des propos rassurants de son patron Henri de Castries. Ce dernier a assuré que son groupe n'était pas fragilisé par la crise financière.

Veolia s'est repris un peu alors que la valeur réalise la plus forte baisse du CAC40 depuis le début de l'année (-60%). Le titre prend 0,1% grâce à un relèvement de recommandation de HSBC.

Hors CAC 40, Club Méditerranée décroche de 6,91% après déjà une séance difficile la veille. Le groupe de tourisme est rattrapé par les déboires de son concurrent britannique Thomas Cook qui a perdu 70% de sa valeur la veille à la Bourse de Londres.

La cotation du titre Arkema a repris en début d'après-midi, l'action clôturant sur un bond de 13,97%. Le groupe de chimie a annoncé ce mercredi en fin de matinée un projet de cession de l'intégralité de son pôle de produits vinyliques au groupe suisse Klesch pour se recentrer sur la chimie de spécialités.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/11/2011 à 6:32 :
Certains détestent le bourse et voudraient qu'elle disparaisse, car elle permet à une minorité de gagner facilement l'argent que la majorité à tant de mal à gagner.
Leurs espoirs sont en, train, de se réaliser. A voir maintenant qu'elles en seroint les conséquences.
a écrit le 23/11/2011 à 22:16 :
AIR LIQUIDE VINCI ETC TOUS DESCENDENT QUELLE CHUTTE
a écrit le 23/11/2011 à 17:01 :
Halte au feu on descend trop vite... J'avais dit qu'on franchirait pour le CAC les 2950 pts vendredi dernier (ça été le cas à l'ouverture lundi), puis tendance vers 2800 au mieux (confirmation de mon pronostic d'avril et juillet) et au pire 2500 fin décembre. A ce rythme là on explose le plancher.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :