Wall Street termine la semaine en ordre dispersé

 |   |  356  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Les marchés américaines ont clôturé ce vendredi sans grande tendance, General Electric et Google ayant déçu les investisseurs.

Wall Street a terminé la la semaine en ordre dispersé ce vendredi, les investisseurs s'interrogeant sur la nécessité de prendre des bénéfices, les résultats jugés décevants publiés par plusieurs grands noms de la cote semblant contrebalancés par les bonnes nouvelles publiés par d'autres.

A la clôture, le Dow Jones progresse de 0,76% à 12.720 points, le S&P 500 gagne 0,07% à 1.315 points et le Nasdaq abandonne 0,06% à 2.787 points.

Sur le front de statistiques, les ventes de logements anciens ont été inférieures aux attentes en décembre, s'établissant à 4,61 millions en rythme annualisé. Les marchés attendaient un chiffre de 4,65 millions. La croissance, la troisième consécutive, est certes supérieure aux prévisions mais elle s'explique en partie par la révision à la baisse des chiffres de novembre.

Du côté des valeurs, General Electric termine stable à 19,15 dollars. Le conglomérat a publié vendredi des résultats trimestriels inférieurs au consensus mais a confirmé viser une croissance à deux chiffres de ses profits en 2012 dans ses activités industrielles et financières.

Microsoft grimpe de 5,65% à 29,71 dollars.Le premier éditeur mondial de logiciels a fait état d'un bénéfice net trimestriel en légère baisse mais meilleur qu'attendu, les ventes de son système d'exploitation Windows ayant pâti du ralentissement du marché des PC, de plus en plus concurrencé par les tablettes.

IBM s'adjuge 4,42% à 188,52 dollars après avoir indiqué viser une croissance de 10% de son bénéfice annuel en 2012. Le groupe informatique a par ailleurs publié un résultat supérieur aux attentes au titre de son quatrième trimestre.

Google plonge de 8,38% à 585,99 dollars.Le géant de l'Internet a fortement déçu les investisseurs jeudi soir, en faisant état de résultats inférieurs aux prévisions au titre de son quatrième trimestre, en raison notamment d'un climat économique défavorable en Europe.

Enfin, Intel gagne 2,93% à 26,38 dollars. Le fabricant de semi-conducteurs a revu en forte hausse ses prévisions d'investissement pour 2012 jeudi soir après avoir publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Citigroup et Barclays ont relevé leur objectif de cours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :