Interparfums va exploiter la marque Burberry jusqu'au 31 mars 2013

 |   |  399  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Interparfums et Burberry resteront liés quoiqu'il arrive malgré la fin prochaine de leur collaboration. Ce jeudi, Interperfums annonce exploiter la marque Burberry trois mois de plus, c'est-à-dire jusqu'au 31 mars 2013 alors que la marque de luxe anglaise vient de publier ce même jour, des comptes semestriels meilleurs que prévu, malgré la baisse de régime du groupe au Royaume-Uni et en Chine. Interparfums, dont la principale licence, celle de la marque Burberry, s'arrêtera l'an prochain, a annoncé avoir signé un accord avec la marque de luxe « en vue d'assurer une transition dans des conditions satisfaisantes ».

Cet accord prévoit une période additionnelle de trois mois à échéance au 31 mars 2013 durant laquelle Interparfums continuera à gérer la marque Burberry. A cette échéance, le groupe britannique reprendra cette activité. Par ailleurs, Interparfums a précisé que le paiement du prix de sortie sera effectué au plus tard le 31 décembre 2012. Le matelas financier du groupe risque donc bien de prendre de l'embonpoint avec la fin du contrat avec Burberry. Ce divorce se fera cependant au prix d'une importante compensation financière d'un montant de 180 millions d'euros hors créances clients, stocks et immobilisations corporelles, pour Interparfums. Une coquette somme qui permettra au concepteur de parfums de « mener une ou plusieurs acquisitions de marques, en propre ou en licence ». Interparfums pense à l'après-Burberry alors que la licence du britannique comptait pour plus de la moitié de son chiffre d'affaires. Alors, le groupe piloté par Philippe Benacin entend étudier « sans urgence » « les possibilités de croissance externe et ce, dans une volonté de qualité et d'homogénéité du portefeuille [d'Interparfums] ». C'est chose faite depuis plusieurs années, le spécialiste du parfum a acquis pas moins de cinq licences en l'espace de deux ans (Jimmy Choo, Montblanc, Boucheron, Balmain...)

Lourds dégagements depuis juillet

Depuis le 1er janvier, l'action Interparfums gagne un peu plus de 17% mais cède plus de 40% sur les cinq dernières années. La valeur d'entreprise est estimée à 0,88 fois le chiffre d'affaires estimé pour l'année en cours, ce qui reste relativement modeste si l'on compare à la concurrence au sein du même secteur. Après avoir touché un plus bas à 13 euros en juillet 2009, l'action Interparfums n'a cessé de progresser jusqu'à atteindre les 27 euros au printemps 2011. Le parfumeur était une valeur recherchée par les investisseurs alors qu'Interparfums avait a réalisé une année 2010 record. Puis l'action avait commencé l'année 2012 au tapis, tout juste sous les 16 euros. Alors, elle avait bénéficié d'un effet rattrapage, jusqu'à revenir sur les 22 euros début juin, soit un hausse de 37,5%. Mais le dossier a subi de lourds dégagements depuis l'annonce en juillet, de la fin de l'accord de distribution avec le groupe britannique de produits de luxe Burberry pour revenir à 17 euros, effaçant sa hausse du début de l'année. Depuis le dénouement du feuilleton Burberry, Interparfums se dirige vers les 19,50 euros.

 Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :