Trigano reste "attentif" à l'évolution de la conjoncture

 |   |  758  mots
Le spécialiste des véhicules de loisir a enregistré un chiffre d'affaires de 581,2 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'exercice, soit une baisse de 2,3% des facturations sur la période. Au troisième trimestre, Trigano "a adapté rapidement sa production pour contenir le niveau de ses stocks".

La crise économique actuelle et une météo maussade sur les derniers mois ont été loin de faire les affaires de Trigano... Le spécialiste des véhicules de loisir a enregistré un chiffre d'affaires de 581,2 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'exercice, soit une baisse de 2,3% des facturations sur la période. L'activité du troisième trimestre a en effet été impactée à la fois par la mauvaise conjoncture économique en Europe et par des conditions météorologiques en avril et en mai particulièrement défavorables aux achats d'équipements de plein-air. Dans ce contexte, le niveau des ventes du trimestre s'inscrit ainsi en retrait de 9,6% par rapport à l'exercice précédent pour ressortir à 213,9 millions d'euros. Au cours de cette période, Trigano explique être "resté particulièrement attentif à l'évolution de la conjoncture et a adapté rapidement sa production pour contenir le niveau de ses stocks".

Incertitude politique

C'est que les politiques d'austérité mises en ?uvre dans de nombreux pays européens ainsi que l'incertitude politique en France en effet ont pesé sur l'évolution de la plupart des marchés des véhicules de loisirs en Europe au troisième trimestre. Les ventes de camping-cars de Trigano reculent de 12,0% sur la période (-1.3% en cumul). Pour le secteur de la caravane, "aux raisons conjoncturelles ayant affecté également le camping-car s'est superposé un déstockage massif de la part de la distribution". Les ventes sont en recul de 32,1% au troisième trimestre...

 Les ventes d'accessoires pour véhicules de loisirs ont progressé de 10,6% à périmètre courant et reculé de 0,3% à périmètre constant. Un segment qui a donc bien résisté alors que les livraisons de résidences mobiles ont poursuivi leur progression, en enregistrant une hausse de 14,8% au troisième trimestre et de 24,9% sur neuf mois de son activité sur ce segment de marché.
En revanche, l'activité équipement des loisirs a souffert au troisième trimestre « de conditions météorologiques particulièrement peu clémentes qui ont affecté les ventes de matériel de camping » avec une baisse de 11,3% des ventes d'équipement du jardin et de 9,1% des ventes de remorques.

Solidité financière

Concernant les perspectives du groupe, Trigano se félicite de l'accueil favorable réservé aux nouvelles gammes de camping-cars et de caravanes présentées aux distributeurs. Malgré le contexte économique, le spécialiste de véhicules signale que " le niveau des commandes de mise en gamme est à ce jour équivalent à celui de l'an dernier à l'exception de celui des distributeurs des pays d'Europe du sud qui ont réduit leur niveau de commandes en raison de difficultés à trouver le financement de leurs modèles d'exposition".  Par ailleurs, le groupe indique que sa solidité financière lui permet "de continuer à étudier des opportunités d'acquisition pour poursuivre la consolidation de ses positions ".

Et ce ne sont pas des paroles en l'air, Trigano a annoncé le 18 juin dernier, l'acquisition de 70% du capital de la société Bruand Développement, propriétaire de Notin, un spécialiste des camping-cars haut de gamme dont le chiffre d'affaires est d'environ 18 millions d'euros. Cette emplette a pour vocation de compléter la gamme « luxe » de son segment principal puisque 63% des ventes du groupe sont réalisées par son activité camping-cars. Même si cette opération ne va pas faire de Trigano un acteur incontournable sur ce marché, elle s'inscrit dans une stratégie de développement par croissance externe.

Baisse continue du titre

Sur le terrain purement boursier, la baisse continue du titre s'explique en partie par la mauvaise conjoncture économique. Elle a été confirmée par la baisse des immatriculations des camping-cars... Sur les 14 euros au mois de mars, l'action n'a pas cessé de baisser pour s'inscrire sur ses plus bas annuels, sous les 9 euros, soit 35% en-dessous. Sur un an le repli du dossier est encore plus important puisqu'il a perdu près de 60% de sa valeur, l'été 2011 qui avait été meurtrier sur les marchés n'avait pas épargné Trigano. Du côté de fondamentaux, la trésorerie nette demeure saine à 25 millions d'euros et son niveau de valorisation reste très attractif. Le PER est très loin d'être extravagant à 8,29x et 7,34x les résultats anticipés pour 2012 et 2013. Le ratio Valeur entreprise sur Chiffre d'affaires ressort à 0,18x. La faiblesse de ce ratio s'explique en partie par un taux de marge d'exploitation réduite à 5%, et elle n'a pas vocation à évoluer sur les prochaines années. 

Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier.com

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :