Indice Dow Jones : exit Kraft Foods, welcome Unitedhealth

 |  | 335 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le géant des biscuits et de la confiserie, Kraft Foods ne fera plus partie de l'indice phare américain. En cause, sa prochaine scission en vue de dissocier les activités d'épicerie. Fait une entrée remarquée un spécialiste de l'assurance santé.

C'est tout un symbole : Le comité scientifique de l'indice phare américain, le Dow Jones s'est lui aussi réuni et a décidé de sortir la société agroalimentaire Kraft Foods, l'un des principaux leaders mondiaux de la confiserie (Cadbury, Toblerone, etc...), des biscuits et des snacks au profit d'Unitedhealth spécialisé dans l'assurance santé. A la tête d'une capitalisation boursière de 71 milliards de dollars, Kraft Foods a réalisé l'an passé un chiffre d'affaires de 42 milliards de dollars. Unitedhealth, pour sa part n'affiche pas plus de 56 milliards de dollars de capitalisation boursière. En fait, le comité scientifique du Dow Jones explique sa décision par le projet de scission de Kraft prévu pour le 1er octobre prochain.

Une activité sur le sol américain peu représentative

A cette date, les activités d'épicerie en Amérique du Nord, qui regroupent des marques comme les cafés Maxwell House ou les fromages industriels Philadelphia, seront séparées de «Mondelez», la branche mondiale disposant de produits comme les biscuits Lu, le chocolat Milka ou les confiseries Cadbury. «Le comité des indices Dow Jones estime que la capitalisation boursière réduite de Mondelez et son faible pourcentage de chiffre d'affaires réalisé aux Etats-Unis rendent la société peu représentative des grandes capitalisations américaines», explique S&P Dow Jones dans un communiqué.
Le parcours boursier d'Unitedhealth est, de son côté, assez flatteur avec une hausse du titre de 88% en l'espace de trois ans.

Le grand retour en force de la santé

A noter la volonté des professionnels boursiers américains d'accroître la part du secteur santé dans les indices. Phénomène également visible en Europe, les récentes décisions intervenues au sein des différents indices français allant totalement dans ce sens (avec notamment l'entrée de Solvay dans l'indice CAC 40).
Dans un contexte macro et micro économique très incertain, les valeurs défensives font effectivement leur grand retour.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :