Les indices n'ont pas attendu l'audition de Yellen pour rebondir

 |   |  446  mots
(Crédits : reuters.com)
es indices boursiers ont tous bien rebondi ce jeudi suite aux propos de Yellen devant le congrès, qui a insisté sur la nécessité de continuer à appuyer la reprise aux Etats-Unis. Un rebond qui n'a pas attendu le début de l'audition à 16h00, du fait de fuites dès hier soir...

MonFinancier

On connaissait depuis hier soir les grandes lignes du discours de la future présidente de la Fed. En effet, la Fed s'est retrouvée contrainte de publier après la clôturé le texte que s'était procuré certains initiés. Une affaire qui a été classée sans suite...

Depuis 16h00, Yellen fait donc face au Sénat dans un jeu de question réponse où elle plaide en faveur de la poursuite du soutien monétaire de la banque centrale, le chômage étant « trop haut » et l'économie « loin de son potentiel ».
« Je crois que soutenir l'économie aujourd'hui est le plus sûr chemin vers un retour à une approche plus normale de la politique monétaire »

Ses propos ont en plus trouvé leur écho dans les chiffres des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux Etats Unis qui sont ressorties en hausse à 339,000 alors que le consensus attendait une baisse à 330 000.

Dès l'ouverture ce matin les indices avaient bondi de près de 1%, et s'ils ont connu quelques doutes pendant la journée, ils se sont raffermis dès que la future présidente de la Fed a commencé à parler.

Le CAC gagne 1,04 % à 4283,91 points, le DAX et le Footsie rebondissent également, de respectivement 1,03 % et 0,66 %.

Sur le front des valeurs, les plus fortes hausses sont Bouygues, BNP et Vinci.

Bouygues s'envole de 6,23 % à 29,515 euros alors que le groupe a annoncé une stagnation de son chiffre d'affaires à 9 milliards d'euros au troisième trimestre, mais une hausse de son bénéfice de 26% à 360 millions d'euros.

BNP Paribas gagne 2,87% à 54, 43 euros. La banque a signé un accord avec le gouvernement belge pour le rachat de la participation de 25% du capital de l'Etat belge dans BNP Paribas Fortis pour un montant de 3,25 milliards d'euros.

Vinci gagne 2,28% à 47,5 euros après avoir remporté auprès de Total et de son partenaire Tecpetrol un important contrat pour la construction d'un gazoduc de plus de 100 km en Bolivie, qui devrait peser plusieurs centaines de millions d'euros.

ST Microelectronics est la plus forte baisse du CAC et perd 2,53 %. Le démantèlement de ST-Ericsson continue de peser sur le titre.

Hors CAC on notera la nouvelle baisse de Solocal de plus de 4 %, ce qui porte sa baisse sur la semaine à près de 20 % après que le groupe ait abaissé hier ses objectifs annuel

Peu de mouvements sur le marché des changes. L'euro est stable face au dollar, le discours de Yellen étant compensé par les chiffres décevant en zone euro . L'or et le pétrole par contre poursuivent leur hausse. Le brent gagne 1,37% à 108,62 dollars le baril. L'or gagne 0,91 % à 1292 dollar l'once.

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :