Ukraine, pétrole, sanctions internationales... Le rouble ploie sous la pression

 |   |  391  mots
Le rouble a perdu près de 31% face au dollar depuis le début de l'année.
Le rouble a perdu près de 31% face au dollar depuis le début de l'année. (Crédits : Reuters)
La Banque centrale russe soutient la devise depuis le début de l'année, mais mercredi, elle a annoncé la fin de son soutien massif. Elle a toutefois prévenu qu'elle interviendrait si le rouble sortait de sa bande. Les marchés contestent la pertinence de cette bande.

Le rouble est-il la cible d'attaques spéculatives? Depuis quelques jours, la monnaie russe est tourmentée depuis l'annonce mercredi 5 novembre par la banque centrale russe de la fin de ses interventions quotidiennes massives. Depuis, la devise n'a cessé de baisser face au dollar et à l'euro. Vendredi 7 novembre, la baisse est à son comble sur des rumeurs de l'entrée de chars en provenance de Russie en Ukraine. Pour la première fois vendredi, l'euro s'échangeait plus de 60 roubles. La devise russe a perdu près de 10% en une semaine face au dollar.

Une tendance très lourde

En réalité, la tendance est très lourde. Elle a commencé en début d'année avec le début du conflit en Ukraine qui a valu une série de sanctions occidentales contre Moscou. La chute des cours du pétrole a également pénalisé la devise russe. Le rouble a ainsi perdu près de 31% face au dollar et 24% face à l'euro depuis le début de l'année.

La Banque centrale russe avait indiqué mercredi qu'elle limiterait désormais ses interventions à 350 millions de dollars par jour si le rouble était amené à quitter sa bande.

La Russie dispose néanmoins de près de 440 milliards de dollars de réserves de changes, ce qui lui permet encore de détenir une marge de manœuvre financière. Mais après avoir puisé près de 70 milliards de dollars depuis le début de l'année, dont 29 milliards sur le seul mois d'octobre, Moscou souhaiterait mieux préserver ses réserves de change.

La bande testée par les marchés

La question posée aujourd'hui au pouvoir russe est le maintien de la bande de fluctuation qui a permis au pays de maintenir une monnaie stable malgré l'hyperinflation de ces 20 dernières années.

"C'est un mouvement de fait vers un taux de change flottant à partir de maintenant", déclare Vladimir Ossakovski, chef économiste pour la Russie de Bank of America Merrill Lynch.

Economiste chez ING, Dmitri Polevoï abonde dans ce sens:

"En agissant ainsi, la banque centrale fait perdre à la bande actuelle quasiment toute pertinence pour la dynamique de taux de change du rouble."

Mais d'autres spécialistes sont beaucoup plus inquiets. Des analystes de la banque publique VTB24 se disent "proches d'une situation qui menace la stabilité financière".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/11/2014 à 23:44 :
1. C'est drôle de voir autant des commentaires réjouissants. Il est intéressant de savoir si quelqu'un est capable de répondre à une question simple: qu'est-ce que la France et/ou l'UE ont à gagner avec cela? Il est assez évident que la baisse de rouble casse les exportations françaises/européennes. Le montant est quand même assez élevé (vers 130-140 mlrd euros). Cet effet sera bien plus considérable que les sanctions contre produits agricoles. De plus il faut rajouter la baisse des bénéfices des filiales des boites européennes en Russie. 2. Indépendamment des raisons de cette baisse, objectivement le rouble était surestimé. 3. Le vrai risque pour la Russie, ce sont les problèmes de nombreuses grandes entreprises ayant beaucoup des crédits en dollars et euros.
Réponse de le 09/11/2014 à 1:57 :
Votre Russie est à la dérive, La crise économique en Ukraine + Russie, ne va même pas déstabiliser la finance internationale.
En quoi la Russie serait essentielle pour l’Europe ou les Etat-Unis? Pas d’industries performantes et rigoureuses. Que l’U.E. ou les Etats-Unis importent t’ils de Russie? Avions, navires, machines agricole, satellites, train , centrales, produit laitiers, alcools, céréales, machines-outils, armement, électronique, services, haute couture, cosmétique, fruits et légumes? Rien de tout cela, c’est plutôt l’opposé.
Est-ce que l’Europe ou les Etat-Unis dépendent de la Russie? A coté des marchés Inde, Chine, Indonésie, Afrique qui ont tous des croissances supérieures à 5 %, plusieurs milliards de consommateurs, quelle est l’importance de la Russie avec ses 150 millions de potentiels consommateurs? Que va devenir un petit poucet qui s’affaiblit face aux ogres chinois et européens?
Nous allons encore plus facilement prendre des participations dans des sociétés et banques russes, le peuple russe sera le grand perdant.
???
Réponse de le 09/11/2014 à 12:25 :
@ @Ex-Moscovite : 1. Vous avez donné un seul argument partiellement acceptable : oui, acheter ue participation dans une entreprise russe sera moins cher, mais au même temps le chiffre d’affaire de cette entreprise sera plus faible. En tous cas cela ne compense pas la baisse des exportations et des CA des filiales. 2. Concernant vos paroles que la Russie ne produit pas grand-chose à forte valeur ajoutée, oui, je suis d’accord avec vous, malgré que je trouve vos paroles un peu hysteriques. C’est pour cela je étais toujours très critique de la politique économique des gouvernements sous Poutine. Par contre vous n’avez pas fait de bonnes conclusions. Tel type des flux des marchandises et d’argent entre l’UE et la Russie (de l’UE vers la Russie– les produits à forte VA, de la Russie vers l’UE – les matières premières et la fuite des capitaux) ressemble bien à celui entre une métropole et une colonie :) Au temps l’isolation de la Russie peut changer la donne. Est-ce que cela correspond aux intérêts européens ? Vous avez encore des arguments ?
Réponse de le 09/11/2014 à 12:34 :
@ @Ex-Moscovite: A propos de peuple russe qui sera le grand perdant dans le cas de la participation étrangère dans les sociétés russes. En général (mais ce n’est pas du tout la règle stricte) il est plus confortable de travailler pour une société étrangère en Russie que pour une société russe. Il y a plein des sociétés avec une participation étrangère en Russie.
a écrit le 08/11/2014 à 23:35 :
Panique financière en Russie : Partout où l’on pose son regard à Moscou, il est impossible d’y échapper. Les enseignes lumineuses des taux de change sont présentes aux quatre coins des rues et vendredi 7 novembre, elles ont captivé l’attention plus encore qu’à l’ordinaire, lorsque le rouble a atteint un nouveau pallier historiquement bas. En fin de matinée, le dollar s’échangeait contre 48 roubles et l’euro à plus de 60 roubles, provoquant un début de panique dans les milieux financiers moscovites. « Le marché des changes est proche d’une situation de panique qui menace la stabilité financière », alertait l’une des plus importantes banques russes, VTB24. En fin de journée, la Banque centrale de Russie se résignait, dans un communiqué, à admettre les « prémices de risques pour la stabilité financière ». En une semaine, la monnaie russe a perdu 10 % de sa valeur, plus du quart depuis le début de l’année. La chute du cours du pétrole, les sanctions internationales et la fuite des capitaux expliquent cette volatilité « Dans ces conditions », la Banque centrale russe s’est dite « prête à augmenter ses interventions monétaires à tout moment et à utiliser tous les instruments à sa disposition ». Rien de concret à la clé mais cette déclaration marque un fléchissement dans la volonté affichée de préserver ses réserves. Quarante-huit heures plus tôt, l’institution avait en effet annoncé qu’elle comptait réduire ses interventions à 350 millions de roubles par jour pour défendre la monnaie nationale – une goutte d’eau comparée aux 30 milliards de dollars qui s'évaporent chaque mois. "On assiste à une panique de grande ampleur avec des airs de crise monétaire qui s'alimente elle-même", ont averti les analyste de la banque ING. Plus le rouble chute, plus les ménages sont tentés de protéger leurs économies en achetant des dollars et des euros, ce qui alimente le phénomène. Selon les analystes de VTB Capital, "la principale pression sur le rouble vient désormais probablement des ménages". La population, confrontée à une inflation déjà à plus de 8% et qui, selon certains économistes, pourraient atteindre 10% début 2015, ont réduit leurs grosses dépenses, affectant de plein fouet le marché automobile ou le secteur touristique.
a écrit le 08/11/2014 à 19:33 :
Les chars russes à Kiev dans quelques semaines. Le temps de les passer aux "républiques" indépendantes de l'est de l'Ukraine et de former les milices à s'en servir. Poutine va, comme dit, ne pas se laisser faire et va monter la barre. Et là, l'UE et les US, que vont-ils durcir comme position?
a écrit le 08/11/2014 à 17:56 :
Quand le dollar monte face au rouble, et que les produits pétroliers sont vendus en dollars, cela compense la baisse du prix du pétrole et les revenus pétroliers en rouble se maintiennent, non ? Et pourquoi serait-ce favorable à l'Europe que l'euro baisse (si peu d'ailleurs !) mais défavorable à la Russie que le rouble baisse ? Est-on vraiment aussi objectif qu'il le faudrait à l'égard de la Russie, toutes choses égales par ailleurs ?
Réponse de le 08/11/2014 à 18:08 :
pour la Russie?
Demandez votre visa, allez y, vous ferez votre compte-rendu au retour.
Ne soyez pas surpris si vous avez moins de choix étant donné que des compagnies (ou leurs filiales) et agence de voyage, on rendu l'âme avant même la 3ème vague de sanctions. Mais tout va bien!?
Réponse de le 08/11/2014 à 23:32 :
La Russie exporte peu hormis l'énergie et les armes mais par contre importe donc la chute du rouble augmente l'inflation, le retrait des banques, la panique en fait et ce n'est pas favorable. On voit là les limites de Poutine qui a transformé la Russie en pays axé pétroles et armes mais à l'économie chancelante. En plus il s'est mis plein de pays à dos.
Réponse de le 08/11/2014 à 23:54 :
@ Tout va bien: Tout ne va pas bien en Russie, mais ce que vous écrivez n'a pas de rapport. Le marché russe est bien moins oligopolisé dans la plupart des domaines que dans n'importe quel pays occidental. Ainsi, indépendamment de la situation économique, la baisse de nombre des entreprises dans la plupart des secteurs y est inévitable. Je me demande si vous n'avez jamais mis le pieds en Russie
a écrit le 08/11/2014 à 16:07 :
Enième attaque coordonnée de la finance occidentale pour punir la Russie de son impertinence. Songez donc, elle conteste le dollar comme La valeur monétaire universelle. Tout ceux qui s’y sont risqués ont été persécutés et détruits.
C’est la transgression suprême, et pour cause si le dollar n’est plus l’étalon, l’empire américain s’écroule.
Or non seulement la Russie ose ( rien que pour cela j’ai déjà de l’ admiration) mais en plus elle donne l'exemple !
Les mobiles de la mise à mort n’ont pas fini de faire la une !
Péché de gourmandise… les sphères dirigeantes outre Atlantique ont été trop gourmandes, elles dévorent le monde sans état d’âme en plus d’imprimer des quantités faramineuses de fausse monnaie, histoire d’acheter des vrais assets, et de phagocyter en un temps record: entreprises, banques, immobiliers…pour faire court, d’acheter tout les secteurs stratégiques de la planète.
Cette gargantuesque anthropophagie, mauvais réflexe de survie, sonne comme le dernier acte d’un drame qu’elles auraient pu éviter…Poutine en homme intelligent était prêt à lâcher beaucoup et à coopérer j’en suis sûr, mais non, les drogués de pouvoir ont des esprits malsains à l’évidence, impossible à rasséréner, c’est même à cela qu’on les reconnait.
Les nouveaux équilibres respectueux des aspirations des peuples peuvent être mise en chantier, les politiques de coopérations oui on sait faire, mais elles ne correspondent pas aux jeux de petits soldats, hélas non pas de plomb mais de chair, auxquels se prêtent nos infantiles élites. Vieux cons avachis dans leur confort se faisant monter l’adrénaline à défaut d’autre chose, tâchant d’entrer dans l’Histoire par une porte dérobée, par effraction, à défaut de la grande porte.
A ne pas confondre avec nos élus, simples « porte voix », que nos médias sans presse d’en faire échos.
Réponse de le 08/11/2014 à 22:48 :
Vous avez séjourné trop longtemps dans la lune!
Que vaut la Russie face aux Etat-Unis, la Chine, l'Inde ou l'Europe?
Atterissez
Réponse de le 09/11/2014 à 2:02 :
Il ne s'agit pas de punir la Russie, mais de lui faire reprendre raison.
Il s'agit que les chars russes restent chez eux et ne s'approchent pas de l'Europe.
Il s'git de ne pas collaborer avec de l'ingérence armée.
a écrit le 08/11/2014 à 15:41 :
Pleurez l'Amérique et l'Europe! Qui maintenant ont besoin de vos produits?
Réponse de le 08/11/2014 à 19:41 :
Hein?
a écrit le 08/11/2014 à 13:50 :
Marre du Dollar et de l'Euro? Amis anti-Européens et Américains, nous sommes en démocratie... Ruez vous tous et achetez du rouble... Au lieu de râler, agissez... :-D
Réponse de le 08/11/2014 à 22:56 :
Acheter les roubles? Non. Par contre, acheter certains actifs en Russie, ce n'est pas une si mauvaise idée. Mais il vaut mieux attendre un peu plus.
a écrit le 08/11/2014 à 13:41 :
Lecteurs adeptes du french bashing, il n'est pas trop tard pour vous de rejoindre le monde merveilleux de Vladimir Poutine avec sa monnaie ayant la valeur d'un papier vierge format A4 et participer à son rêve d'expansion territoriale. Les passeports russes sont en promotion, même s'il est vrai que vous êtes plus utiles pour lui ici qu'à lui lécher les bottes! Par contre, moi, je lutterai pour mon pays, pour l'Europe et même pour les USA! C'est mon opinion et hélas pour vous, je ne suis pas tout seul...
Réponse de le 08/11/2014 à 23:09 :
Permettez-moi de vous demander: qu'est-ce que la France et l'Europe gagnent ici et quel est le rapport avec french bashing? Non, sérieusement? Pour l'instant je vois que la baisse de rouble casse les exportations françaises et éuropéennes en Russie, même si l'effet est limité pour l'instant. Vous croyez vraiment que Le changement de la position russe en Ukraine? 1. C'est possible, mais laisser à l'abandon les républiques d'Est est un risque politique très majeure pour Poutine. 2. Pour quoi faire avec l'Ukraine ruinée et en faillite? L'idiotisme de la situation c'est que l'Ukraine est en faillite et quelqu'un doit payer pour la sauver. Le seul qui était prêt, c'était Poutine. P.S. Vous avez vu où les rêves de l'expansion territoirale? La Crimée est un exemple unique, et il n'est pas si bon (l'impact énorme des locaux, l'importance très forte de la région, l'hostilité extrême des nouvelles autorités ukrainiennes).
Réponse de le 09/11/2014 à 13:45 :
@ @Ex-Moscovite : 1. Vous avez donné un seul argument partiellement acceptable : oui, acheter ue participation dans une entreprise russe sera moins cher, mais au même temps le chiffre d’affaire de cette entreprise sera plus faible. En tous cas cela ne compense pas la baisse des exportations et des CA des filiales. 2. Concernant vos paroles que la Russie ne produit pas grand-chose à forte valeur ajoutée, oui, je suis d’accord avec vous. C’est pour cela je étais toujours très critique de la politique économique des gouvernements sous Poutine. Par contre vous n’avez pas fait de bonnes conclusions. Tel type des flux des marchandises et d’argent entre l’UE et la Russie (de l’UE vers la Russie– les produits à forte VA, de la Russie vers l’UE – les matières premières et la fuite des capitaux) ressemble bien à celui entre une métropole et une colonie :) Au temps l’isolation de la Russie peut changer la donne. Est-ce que cela correspond aux intérêts européens ? Vous avez encore des arguments ?
Réponse de le 09/11/2014 à 22:21 :
Zut, l'erreur du placement de mon deuxième message
a écrit le 08/11/2014 à 11:49 :
LES RUSSES VONT ETRE OBLIGE DE SE CALME SUR LE FRONT UKRAINIEN ? L ENBARGOT COMMENCE A FAIRE EFFET???
a écrit le 07/11/2014 à 21:43 :
... le système bancaire et financier US avait besoin de la Russie pour se kracher ! Les USA ne vivent qu'en profitant de la basse servilité d'un nombre de plus en plus restreints de pays non-souverains et vassaux (dont la docile petite france) et parce que la fed fait tourner la machine à billets. Billets qui, de facto, ne valent même plus le PQ sur lequel ils sont imprimés. Aujourd'hui, de plus en plus nombreux sont les pays qui, avec raison, refusent le USD dans leurs échanges internationaux et/ou bilatéraux. Quoiqu'en pensent certains nervis qui ne renient pas leur âme de collabos, les usa appartiennent au passé et c'ets fort bien ainsi. Personne n'a besoin du premier pays terroriste du monde, qui a élevé le terrorisme d'état en ligne politique.
Réponse de le 07/11/2014 à 21:55 :
où sont les preuves? ca fait combien de mois que les putchistes de Kiev, ceux qui ont abattu le MH17 crient au loup ?faut arreter de délirer ! me dites pas que par satellitte on ne voit pas ces colones de chars...encore une info bidon de la junte, qui hier à encore bombardé les civils de donetsk tuant 2 gamins qui jouaient au foot!
Réponse de le 08/11/2014 à 1:52 :
Heureusement que les russes font dans l'humanitaire avec des obusiers de 230mm et des lance-roquette de 330mm, ca rassure. Pour des tirs précis et sélectifs?
Réponse de le 09/11/2014 à 2:07 :
Puisque vous en savez plus que tout le monde sur le vol MH17, vous devriez aller vendre vos services aux belges qui ont décidé de recostituer l’avions pièce par pièce, pour trouver la vérité. Vous êtes un génie, allez y foncez!
a écrit le 07/11/2014 à 21:15 :
l'accord petrole/gaz contre produits manufacturés avec la chine est là pour ça justement...autant d'échange qui éviteront le $.....des vrais produits (le pétrole/gaz/minerais) contre des vrais produits manufacturé (la chine est l'usine du monde, vous le savez très bien) ...et ça ne sera pas plus pétrole Russe contre papier toilette $ imprimé par la Fed..game over
Réponse de le 07/11/2014 à 21:21 :
totalement en accord avec votre commentaire. la fin des pétrodollars se rapproche rapidement, les us et les arabes seront cuits sans appel.
Réponse de le 08/11/2014 à 11:39 :
TRES BONNE ANALYSE???
a écrit le 07/11/2014 à 20:41 :
Nos politiciens font un métier difficile et il faut les respecter. Toutefois, beaucoup de gens font des métiers aussi difficiles, comme les journalistes de rédaction ou les livreurs de pizza dans une grande ville. Nous, les Gaulois, nous avons un pouvoir d'achat supérieur au reste des nations, un système d'aide sociale à faire pâlir le monde entier, une retraite à l'abri de la faim, un toit confortable et une table abondante avec la meilleure cuisine du monde, selon les meilleurs guides-forfait mexicains.

Nos grands-parents se levaient tôt chaque matin pour inspectionner leurs domaines et châteaux, et ils le faisaient pour avoir de quoi laisser en grand héritage à la famille que sommes nous aujourd'hui. Revenons donc au bon sens et au travail, 96.7% de l'humanité nous envie mais on s'en fiche du reste de l'humanité. Royalement.

Bonne week-end à tous !
Réponse de le 07/11/2014 à 21:55 :
commencer un texte par :"Nos politiciens font un métier difficile" fallait le faire...
Réponse de le 07/11/2014 à 22:45 :
tout à fait d'accord avec votre commentaire. Toutefois, il vaudrait mieux dire inspecter plutôt qu'"inspectionner".

Bon week-end
a écrit le 07/11/2014 à 20:36 :
Mes amis, je vous propose une petite comparaison des prix de quelques produits de notre quotidien à l'époque de notre inoubliable franc français avec ceux de l'ignominieuse ère Euro qui nous vivons. Après on parlera roubles, d'accord ? allons-y :

TOMATES......2,50 € le kg...= 16,40 Frs………….0,70 Frs

ESSENCE......1,58 € le L…. = 10,36 Frs………….5,50 Frs 

CIGARETTES 6,70 €………= 43,95 Frs………...10,00 Frs 

BAGUETTE.....1 €………….= 6,55 Frs ………….3,50 Frs 

CINEMA .........7,5 €……….= 49,20 Frs………...20,00 Frs 

TICKET RER...4,50 €……...= 29,52 Frs………….6,00 Frs 

UN CAFÉ.........1,50 €……..= 9,82 Frs………….2,50 Frs

LITRE de LAIT 1,05 €……..= 6,87 Frs………... 2,50 Frs 

UNE PRESSION.2,5 €……..= 16,40 Frs…………3,50 Frs

LE KG D’AIL.......4,95 €…....= 32,47Frs……...…4,00 Frs

Notre pouvoir d'achat s'effiloche jour après jour mais on doit parler des autres, c'est l'horreur !

La Foi chrétienne doit agir au nom de la France ! dans la paix et l'Amour !
Réponse de le 08/11/2014 à 17:46 :
Oui ce phénomène s'appelle l'inflation et on peut savoir de quand date vos relevés de prix en franc? Parce que rien qu'aux prix des cigarettes, ça doit dater d'au moins le milieu des années 90 (et je suis gentil). Bref votre argumentation parait peu crédible, et cette manière de toujours tout faire reposer sur l'euro commence à devenir fatiguant, et si c'était à la France (et à ses dirigeants) à se regarder en face...
a écrit le 07/11/2014 à 20:10 :
rira bien qui rira le dernier.....qu'on regrette le temps de yeltsine où on pouvait dépouiller les Russes et brader le pays au profit des oligarques à la Khodorovski.....sinon, de combien de morts dans le monde sont responsables les Russes ces 10 dernières années...et en face, dites moi de combien de morts sont responsables les USA avec toutes leurs interventions de l'Irak, à la Lybie en passant par l"Ukraine ?
Réponse de le 08/11/2014 à 11:46 :
LES RUSSES ETLES AMERICAINS ONT BEAUCOUP DE MORT SUR LA CONCIENCE ?MAIS CONBIEN D AMERICAINS ET DE RUSSES SONT MORT POUR SAUVEZ LE MONDE DE LA BARBARIE NAZI ALLEMANDE???
Réponse de le 09/11/2014 à 19:52 :
Combien de Polonais, de Finlandais, de Baltes ont été assassinés par les complices
RusSoviets et Nazis en 1939-41 ?
Réponse de le 09/11/2014 à 22:24 :
@netrick: Votre connaissance d'histoire est très particulière. La réponse à votre question : pour une époque de la guerre mondiale très peu, surtout parmi les non-combattants
a écrit le 07/11/2014 à 18:19 :
bref, le rouble ploie un peu comme nos agriculteurs et nos entreprises qu'on sacrifie sous l'autel du traité transatlantique...
Réponse de le 07/11/2014 à 20:39 :
A propos, les manifestations d'hier partout en France ont été chichement couvertes par nos médias aux ordres, histoire de faire croire que chez c'est la pyix social et la prospèrité, la guerre est en Russie !!! incrompréhensible dès qu'on sait que la grogne des nos agriculteurs est surtout à cause de l'embargo russe sur nos exportations d'agroalimentaires !! honteux de la part des médias !!
Réponse de le 07/11/2014 à 20:54 :
la France avec Mollo-Mollo s'est distancée de nos amis russes et elle regrettera très amèrement un jour...
a écrit le 07/11/2014 à 18:19 :
5,4,3,2,1,0....voilà notre traditionnel hystérique anti-russie ne va pas tarder à arriver !
Réponse de le 07/11/2014 à 19:19 :
Oui, nous sommes plusieurs, non pas anti-Russie mais anti gouvernement russe, les oligarques psychopathes qui nuisent à la Russie et à la paix avec les pays voisins.
Réponse de le 07/11/2014 à 20:07 :
le voilà ! c'est vrai que les oligarques estampillés gentil par les US comme le bon docteur Soros, ça c'est la classe ! tout les miséreux du monde, esclaves des multinationales américaines et payés au lance pierre vous saluent monsieur !
Réponse de le 07/11/2014 à 20:10 :
vous êtes plusieurs....dans votre tête...
Réponse de le 07/11/2014 à 21:17 :
les sanctions ne vous regardent pas car en ukraine on développe un système politique fondé sur le national-socialisme (le groupe de bandera) et l'amour inconditionnel à l'union européenne. si vous etiez de notre côté en france vous alliez vous sentir plus concerné.
a écrit le 07/11/2014 à 18:18 :
Elle ne fléchira pas contre ceux qui l'agressent...que soit les émirs du Golfe qui lui envoient les terroristes islamistes comme avant le JO...ou que ce soit les atlantistes qui ont organisé le coup d'état de Kiev, descendu le MH17 pour impliquer la Russie et tromper l’opinion européenne qui n'est pas dupe, arment les paramilitaires en Ukraine, et se taisent sur les civils de Donetsk qui meurent sous les bombes de l'artillerie de Kiev, comme les 2 gamins d'hier dans cette école....bref, game over les magouilleurs
Réponse de le 07/11/2014 à 18:38 :
Elle a dejà fléchi, reveillez vous!
Réponse de le 07/11/2014 à 19:23 :
en forme, ca craque de partout, gaz, ventes d'armes, produits de première nécessité, compagnies aériennes, agence de voyage.......................... La totale
Réponse de le 07/11/2014 à 19:41 :
Il paraît même que c'est Washington qui avait créé les goulags, et que Soljenistyne était toulousain...
Réponse de le 07/11/2014 à 20:04 :
C est vrai quoi on doit être con?!?!
Puisque c est tellement bien allez donc aux states et surtout restez y.
Bon débarras
Réponse de le 07/11/2014 à 20:29 :
Plongez et puisque c est tellement bien allez donc en Russie et surtout restez y.
Bon débarras
Réponse de le 07/11/2014 à 21:40 :
ah non ? alors je vous dis : l'Italie n'est le canada non plus. donald rumsfeld n'est pas de Gaulle ni john kerry est née à Ushuaïa. et alors, heureux ? une cigarette ?...
Réponse de le 08/11/2014 à 23:49 :
@ @la russie n'est pas la France: Mr. Solzhenitsine était un écrivain talentieux, certes, mais pas du tout documentaliste. Dans ses livres il a surestimé le nombre des détenus à goulag de plusieurs fois (6-7). En réalité dans les pires années ce nombre (en rapport avec la population) était tout à fait comparable à celui des détenus dans les prisons américaines d'aujourd'hui. Ainsi, sa crédibilité est relative. A propos, Mr. Solzhenitsine a été soigné et guerri de cancer pendant son séjour dans le méchant goulag (dans les années 40!). C'est lui même qui écrit cela.
a écrit le 07/11/2014 à 18:13 :
Peut être que Poutine contrairement à Hollande est un vrai chef d'état qui ne cède pas au chantage de Washington et à leurs differents coup d'état à travers le monde : Lybie, Syrie, Ukraine ...et c'est ça qui énerve les atlantistes....mais qu'est ce que c'est que ce dirigeant qui nous résiste et qui refuse qu'on pille son pays comme au bon vieux temps de l'alcolo Yeltsin !
a écrit le 07/11/2014 à 18:12 :
aujourd'hui de plus en plus , les exportateurs de matière première signent des accords bilatéraux pour éviter le $, cette monnaie imprimée par la FED qui vaut pas plus que du papier toilette ! L'accord Chine-Russie en est le plus parfait exemple...la fin du pétro-dollard est en marche...Et les spéculations des banques anglo-saxones sur le rouble n'y changeront rien !
a écrit le 07/11/2014 à 18:09 :
Plus le rouble baisse et plus les coûts d'extractions du pétrole Russe et des minerais baissent...et plus :son chiffre d'affaire converti en $ monte....! bref, les entreprises Russes n'ont jamais été aussi compétitives et nous, stupides suiveurs des US; nous pénalisons les notre pour qui se marché de ferme ! clap clap clap, quelle super stratégie ! l'europe n'était déjà pas assez en crise, nos agriculteurs pas assez en crise, nos exportations pas assez insuffissantes ...pour en plus rajouter cela !

Hollande sera à Obama, ce que Blair a été à Busch...un gentil et docile suiveur...
Réponse de le 07/11/2014 à 20:00 :
La limite dans votre dans votre raisonnement, c'est que l'essentiel de l'économie russe tourne autour des exportations d'hydrocarbures et matières 1ère. Pour le reste, produits manufacturés, produits à forte valeur ajoutée, services, elle importe massivement. Et elle vend simplement plus vite une ressource épuisable
a écrit le 07/11/2014 à 17:43 :
que poutine revoit ses idées de grandeur à la baisse, et le rouble remontera

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :