La Française de Bourse

 |   |  322  mots
Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Les épargnants français n'aiment pas la Bourse.

Ils privilégient l'immobilier, l'assurance-vie et les livrets.

Quand ils ne laissent pas dormir leur cash sur leur compte bancaire non rémunéré.

Le nombre d'actionnaires individuels s'est effondré.

La privatisation de la Française des Jeux va raviver l'intérêt des particuliers pour la Bourse.

Un peu.

Un peu seulement.

OUI
On vous donne la réponse tout de suite à la question que vous allez voir dans tous les médias dans les semaines qui viennent.
Faut-il souscrire à l'introduction en Bourse de FDJ, la Française des Jeux ?
La réponse est oui.
Évidemment.
Pour la simple et bonne raison que le gouvernement ne peut pas se permettre que ce soit un échec.

CADEAUX
Le gouvernement va donc faire des cadeaux.
Avec une valorisation qui devrait être attractive.
Avec une probable décote pour les particuliers.
Avec une éventuelle action gratuite en cas de détention sur le long terme.

MAIS CE N'EST PAS LE LOTO
Ne vous agitez pas trop.
Et ne commencez pas à dépenser ce que vous n'avez pas encore gagné.
Ce ne sera pas le gros lot.
Vous serez très mal "servis" : la demande risque d'être forte et vous risquez donc de ne recevoir que quelques actions.
Pas grave.
Souscrivez quand même.

WHY?
7.4 millions d'actionnaires individuels au plus fort de la bulle internet en 2000.
Un peu plus de 3 millions aujourd'hui.
Une chute brutale.
Les Français n'ont pas la culture de l'action.
Contrairement aux Anglo-saxons et en particulier aux Américains qui naissent avec un compte titres.
Nous naissons avec un livret A.
Puis nous achetons un bien immobilier.
Puis nous prenons une assurance vie, souvent en fonds en euros, sans risque.
Il faut dire que la dernière vague d'excitation des Français pour la Bourse...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :