La Grèce doit sortir de la zone euro

 |   |  411  mots
(Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

Une fois de plus nous sommes à l'heure de vérité sur la Grèce. Et une fois de plus nous pouvons gagner du temps en dilapidant des dizaines de milliards d'euros. Mais il semble que l'Allemagne qui s'est exprimée hier par la voix de son Ministre des Finances ne soit plus décidée à accepter une nouvelle mascarade. Le 11 mai nous devrions savoir si la zone euro est prête à affronter l'évidence.

NOUVELLE TENSION

La situation s'est à nouveau tendue entre la Grèce et l'Allemagne

À l'heure où l'on parle, la Grèce devrait être en défaut le 12 mai. Le 12 mai, elle doit rembourser 747 millions d'euros au FMI. 747 millions d'euros qu'elle n'a évidemment pas. Et en plus de cette somme, la Grèce doit trouver de l'argent pour payer les salaires et les retraites fin mai et cet argent-là non plus elle ne l'a pas. La réunion de la dernière chance, encore une, aura lieu le 24 avril avec tous les ministres des Finances.

L'ALLEMAGNE NE PAIERA PAS

Et selon l'Allemagne il n'y aura pas d'accord. L'homme qui mène la danse des négociations sur la Grèce pour l'Europe c'est le ministre des finances allemand Wolfgang Schauble. La Grèce ne voulait plus négocier avec la Troïka mais elle a perdu au change. Car face à elle, elle a un homme qui veut faire éclater la vérité. Et la vérité c'est que la Grèce est déjà en faillite depuis longtemps, que l'Europe et le FMI la soutiennent artificiellement et abusivement et que le gouvernement grec n'a ni la volonté ni la capacité d'imposer à nouveau l'austérité. Suite aux promesses de campagne de Syriza la situation s'est encore largement détériorée, une partie de la population ayant cessé de payer ses impôts.

OUT

Quelle est l'issue ? La question qui agite les Européens est simple. Ils savent tous que toute nouvelle aide à la Grèce sera à fonds perdus et ne fera que repousser le problème. La vraie question est donc de savoir si nous sommes prêts à tenter l'expérience de la sortie d'un pays de la zone euro. Les Allemands sont prêts et considèrent même que c'est l'occasion d'apporter à la zone euro ce qui lui manque cruellement : un mécanisme de sortie. Reste une n-ième solution...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :