Le fascinant effondrement du pétrole

 |   |  408  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

Le pétrole n'en finit pas de chuter. Et personne ne se risque à prévoir où finira cette chute. Cette chute du pétrole est fascinante tant ses conséquences sont importantes au plan économique, géopolitique et même écologique. Nous sommes passés d'un monde où on ne devait plus avoir de pétrole à un monde où on en a trop.

JUSQU'OÙ?

Effondrement du pétrole hier après la réunion de l'OPEP. Plus de 5% de baisse. Le plancher des 40 dollars a été largement enfoncé et le pétrole est au plus bas depuis 7 ans. Hasard du calendrier, cet effondrement se produit alors que les négociateurs de la COP 21 travaillent sur un accord, or on sait qu'un pétrole bon marché est l'allié du réchauffement climatique et l'ennemi des énergies renouvelables. Cette baisse du pétrole qui n'en finit pas est fascinante par sa dimension économique et géopolitique. Et là c'est de géopolitique qu'il s'agit puisque c'est une fois de plus l'Arabie Saoudite qui est à la manœuvre et une fois de plus c'est son ennemi, l'Iran, qui est visé.

UN DÉSACCORD HISTORIQUE

L'OPEP n'a pas pu se mettre d'accord...C'est même pire que ça. Il faut savoir qu'il y a toujours eu un plafond de production. Même s'il n'est plus respecté depuis des années, l'OPEP le conservait. Cette fois ci, non seulement l'OPEP n'a pas baissé son plafond de production pour réduire l'engorgement sur le marché mais il l'a tout simplement supprimé. C'est la première fois depuis des dizaines d'années. Ce plafond de production était certes symbolique mais le supprimer va au-delà du symbole. L'Iran prépare son retour sur le marché avec la levée des sanctions. Un retour qui va peser sur le marché du pétrole et l'Arabie Saoudite ne veut rien faire bien sûr pour faciliter ce retour et a donc décidé de poursuivre sa stratégie de lutte contre l'Iran et contre l'industrie du gaz et du pétrole de schiste aux États-Unis. Une stratégie violente et jusqu'au-boutiste dont on ne mesure pas encore très bien toutes les conséquences pour les pays développés en matière de gain de pouvoir d'achat mais également en matière de déflation.

LENDEMAIN DE FÊTE

au...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/12/2015 à 13:25 :
Ce qui est encore plus fascinant, c'est le non-effondrement des pétroles & gaz de schistes aux USA, ce qui ne provoque aucune montée du chômage dans ce pays et n'influe donc en rien sur sa croissance !! (On nous cacherait des choses à l'insu de notre plein gré ...?).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :