Le hold-up

Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

2 mn

Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)

Boris Johnson a décidé de court-circuiter le Parlement.

La raison? Le Parlement ne veut pas d'un no-deal Brexit et Johnson veut garder cette possibilité.

Un "scandale constitutionnel" et "un coup d'État" pour l'opposition.

BORIS JOHNSON
joue son va-tout.
Il demande la suspension du Parlement britannique à partir de début septembre et jusqu'au 14 octobre.
Du 14 octobre au 31 octobre, deadline du Brexit, le Parlement n'aura pas le temps, en théorie, de bloquer un no-deal Brexit.
Son explication? Il veut avoir les mains libres pour tenter d'arracher un deal favorable à l'Union Européenne.

ET MAINTENANT ?
Plusieurs scénarios:
- Les oppositions parviennent à s'entendre, rejet d'un vote de confiance et élections anticipées. Problème: compliqué d'organiser des élections anticipées avant le 31 octobre.
- Le Parlement demande un report de l'échéance du 31 octobre. La balle est dans le camp des Européens qui n'accepteront que s'il y a des possibilités d'avancées sur le deal ou des élections anticipées.
- Boris Johnson parvient à arracher un deal à l'Union Européenne, mais le problème du "backstop" en Irlande est un point bloquant.
- No deal.

JE PENCHE
pour un report de la deadline et des élections anticipées.

L'AUTRE PARI EUROPÉEN
Salvini a perdu.
Pour l'instant.
Lui aussi a tenté un hold-up.
Mais il n'y aura pas d'élections anticipées.
Pour l'instant.
Les deux ennemis jurés, le Parti démocrate et le Mouvement 5 étoiles sont parvenus à un accord pour un gouvernement de coalition.
Avec le même président du Conseil, Giuseppe Conte.
Un gouvernement de "gauche".
Mais une coalition contre-nature.
Si la coalition échoue, Salvini remportera la mise.
En attendant les marchés applaudissent avec un taux italien à 10 ans qui passe en dessous des 1%.

LA RÉVÉLATION DE LA SEMAINE
Arnaud Lagardère a dû...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 29/08/2019 à 10:47
Signaler
Bof, en france on a le hold up permanent avec un executif qui controle le parlement, et puis bon, le boris il a rien fait de non constitutionnel, alors pas de quoi jouer les vierges effarouchées de la democratie

à écrit le 29/08/2019 à 10:42
Signaler
"Un "scandale constitutionnel" et "un coup d'État" pour l'opposition." N'importe quoi: "La plupart des Britanniques favorables à un "Brexit par tous les moyens" https://www.latribune.fr/depeches/reuters/KCN1V308M/la-plupart-des-britanniques-f...

le 02/09/2019 à 8:27
Signaler
Au blasé, je suis las de la médiocrité de vos commentaires. Merci de nous éclairer sur ce point: en quoi les politiques se sont assis sur le référendum de 2007 (qui soit dit en passant a eu lieu en 2005)? Merci d'argumenter pour une fois. Renseignez...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.