Le paradoxe du jour

 |   |  319  mots
Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

La Banque centrale américaine a baissé ses taux d'intérêt.

Pour la deuxième fois.

De 0.25%.

Alors que les États-Unis sont en plein-emploi.

Alors que la croissance reste solide.

Why?

LE DISCOURS
de Jay Powell, le patron de la FED, lors de l'annonce de la baisse des taux, était totalement incompréhensible.
Nous baissons les taux, nous dit-il, mais l'économie va bien.
Alors pourquoi baisses-tu les taux, Jay ?

POURQUOI PAS NOUS?
1. Toutes les banques centrales baissent leurs taux d'intérêt, et les taux sont même largement négatifs dans certaines zones comme l'Europe, alors les États-Unis se disent "pourquoi pas nous ?"
2. Le cycle de croissance n'a jamais été aussi long de toute l'histoire des États-Unis: on attend et on craint donc toujours qu'il se finisse en récession.
3. Jay Powell se fait insulter sur Twitter tous les jours par Donald Trump parce qu'il ne baisse pas les taux, pas facile de résister à la pression.
4. Le contexte international, et notamment la guerre commerciale ou encore les tensions dans le Golfe, créent un climat d'incertitude.

BOF
Oui. Je sais.
Les explications ne sont pas très satisfaisantes.
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle la décision au sein de la banque centrale n'a pas été approuvée à l'unanimité.
Jay Powell a conclu en disant qu'il était prêt à continuer à baisser les taux si la situation se dégradait, et à les maintenir si tout allait bien.
Merci Jay, c'est super clair...

PETIT COURS SUR LES VALORISATIONS
Je vais donner quelques précisions dans les jours qui viennent sur le calcul de la valorisation d'une entreprise.
Depuis quelques jours, avec la création du Next40, on entend beaucoup parler de "licornes", des sociétés qui valent plus d'un milliard.
Ce n'est pas aussi simple que ça.
La valorisation...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2019 à 16:21 :
"Les Échos expliquent que le patrimoine financier des ménages dans le monde a reculé en 2018. De 0.1% seulement. Mais c'est la première fois depuis 2008. 172 500 milliards d'euros."

0.1%... 172500 milliards d'euros !? Diantre c'est gigantesque ! Donc quand on nous dit que 1% des habitants de notre planète possède plus de 50% des richesses du monde je n'aurais pas assez de la journée pour écrire le chiffre en question non ?

N'y a t'il pas quelque chose qui ne va pas là d'abord et avant tout ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :