L’accroche dans le CV, bonne ou mauvaise idée ?

 |   |  426  mots
Une accroche sur un CV ? Une idée qui peut se retourner contre vous... | REUTERS
Une accroche sur un CV ? Une idée qui peut se retourner contre vous... | REUTERS (Crédits : DR)
Accroche titre de la fonction, accroche sur les points clefs du savoir-être, accroche par domaines d’expertise… Si accroche il y a, elle doit apporter une information, donner envie au recruteur de lire votre CV, toute platitude est à proscrire.

La moitié des CV contiennent une accroche, l'autre pas et cette absence n'est pas forcément pénalisante. L'accroche est une mauvaise idée quand elle n'apporte aucune valeur ajoutée à votre CV : un titre "comptable", "contrôleur de gestion", etc., - est par exemple sans intérêt si vous répondez à une annonce. "

 

Philippine Bodineau, DRH du groupe de formation continue Abilways, explique :

 

L'intitulé de poste changeant d'une structure à l'autre, vous pouvez ne pas être perçu correctement : par exemple un intitulé "DRH" peut vous desservir si l'on cherche un RRH car on peut vous croire trop dimensionné pour le poste »

 

L'accroche titre est en revanche justifiée pour une candidature spontanée, "mais choisissez un titre assez large pour éviter que l'on vous case dans la mauvaise catégorie".

 

L'accroche avec laquelle on se tacle tout seul

 

Disons-le franco avec notre interlocutrice,

 

"L'accroche mentionnant des compétences comportementales telles que "rigoureux" et/ou "autonome", ou des points relatifs au niveau d'expérience comme "confirmé", ça ne vaut rien ! Si un candidat n'a que ça à faire valoir, je suis inquiète ».

 

Une accroche ratée est une barrière à l'entrée de votre CV, en aucun cas ces quelques mots destinés à retenir l'attention du recruteur ne doivent lui ôter l'envie d'aller plus loin dans sa lecture. Annoncer en haut de page que vous êtes "manager confirmé", ou bien "commercial B2B", ou encore "responsable marketing", c'est révéler la banalité de votre candidature à un recruteur qui cherche la perle rare.

 

 >>  Pour aller plus loin, consultez notre espace emploi

 

L'accroche qui donne envie d'aller plus loin

 

 "Une bonne accroche fait ressortir une valeur ajoutée en termes de compétences techniques ou métiers - ce qu'on appelle les savoir-faire - et d'expertise", souligne Philippine Bodineau. Ainsi, "chef de projet eLearning", "contrôleur de gestion industriel", "journaliste sportif", "consultant SAP FI/CO", "expertise en gestion de projet, formation, communication" fournissent des indications concrètes. Un mini CV, le fameux short resume à l'anglo-saxonne, comme on peut en voir sur les pages de réseaux sociaux professionnels, peut être une excellente accroche car il met en avant des points clefs. Si vous êtes à l'aise avec la synthèse, allez-y ! Sinon, abstenez-vous.

 

Enfin, une photo, avenante, professionnelle peut aussi constituer une accroche intéressante. Nous insistons sur "avenante", nous insistons sur "professionnelle" car les candidats qui confondent sphère du travail et sphère privée, qui manquent du plus élémentaire bon sens sont plus nombreux qu'on ne l'avait imaginé...

- - -

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :