Attentats : les PME craignent le blocage de la machine économique

 |   |  326  mots
Les commerces liées à l'activité touristique sont particulièrement inquiets de l'impact à long terme des attentats de Paris sur leur activité.
Les commerces liées à l'activité touristique sont particulièrement inquiets de l'impact à long terme des attentats de Paris sur leur activité. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Selon une enquête menée par la CGPME, deux tiers des entreprises se disent insuffisamment informées sur les mesures à prendre pour se prémunir contre les risques d'attentat, et 75% réclament une meilleure communication sur l'état d'urgence "pour ne pas alimenter les fantasmes".

Un tiers des petites et moyennes entreprises ont observé une baisse d'activité après les attentats de Paris, et 44% d'entre elles craignent des conséquences économiques à plus long terme, selon une enquête réalisée par la CGPME et transmise mardi à l'AFP.

Selon cette enquête réalisée du 18 au 23 novembre auprès des 122 Unions territoriales CGPME et des 200 organisations professionnelles adhérentes, 33,8% des entreprises disent avoir observé une inflexion de l'activité économique.

15,9% des entreprises veulent des mesures de protection particulières

"Sans surprise le commerce, l'hôtellerie/restauration et d'une manière plus générale les activités liées au tourisme, à l'événementiel ou les lieux de rassemblement du public ont observé une baisse d'activité", note la CGPME.

Sur les mesures de protection à adopter, 15,9% des entreprises vont adopter des mesures de protection particulières, contre 65,5% qui pensent ne rien faire de spécial.

La crainte d'un blocage économique

Deux tiers des entreprises se disent par ailleurs insuffisamment informées sur les mesures à prendre pour se prémunir contre les risques d'attentat, et 75% réclament une meilleure communication sur l'état d'urgence "pour ne pas alimenter les fantasmes et les peurs risquant de bloquer la machine économique".

    | Lire aussi : L'e-commerce se prépare à un cyber-noël record

La quasi-unanimité des entreprises (92%) se déclarent en revanche prêtes à renforcer leurs échanges avec les forces de police au travers notamment de signalements ou d'avis préalables à l'embauche.

   I Lire Le Medef demande aux patrons de signaler les éventuelles radicalisations de salariés

Outre une meilleure information quant aux mesures à prendre en cas d'attaque, les entreprises réclament aussi que les employeurs soient "mieux informés sur leur personnel ou futur personnel pouvant présenter un risque terroriste", par exemple en ayant le droit de réclamer un extrait de casier judiciaire ou en étant prévenus si l'un de leurs salariés fait l'objet d'une fiche dite "S" de renseignement.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2015 à 12:04 :
bravo élu ps, il faut donc supprimer les entreprises et pme et ne conserver que les fonctionnaires et les politiques !!! banco !
tiens mais il n'y a plus un euro dans les caisses de l'état, comment ça se fait ??? comment on va être payé et continuer à piocher dans la caisse ????

totale délire, la dépense publique est intégrée au PIB, mais ce n'est qu'un boulet de charges !!!
pas étonnant que vous nous ayez amené au constat du plus grand désastre économique de tous les temps (dépenses, dette, chômage, déficits, impôts et charges..) en tuant l'énorme potentiel industriel et d'innovation du secteur privé !!!

impossible d'être plus "à coté de la plaque",!! impossible de faire pire !!!
a écrit le 25/11/2015 à 11:55 :
à élu ps : votre réponse résume la totale ignorance de toute logique économique et ce faisant de la déroute actuelle..

il n'y a que les entreprises, indépendants.. qui créent la richesse,
il n'y a pas d'argent public mais uniquement de l'argent pris au privé pour financer le social, les fonctionnaires, les politiques,
le domaine politico-administratif n'est qu'une charge, la plus lourde d'europe ainsi qu'en effectifs, et avec les plus mauvais résultats induits (dépenses, dette, chomage, déficits), ils ne font que transformer la richesse créee par le secteur privé pour la transformer en hémorragie de dépenses et dette,
ce sont les pme qui sont le poumon de l'emploi, ce million de travailleurs forcenés pour payer les fonctionnaires à 35h max, 32 dans les collectivités et avec 40% d'absentéisme !!
vous résumez très bien l'absence de toute culture économique , normal les politiques viennent du domaine administratif où on ne gère rien et ne manage rien, même logique quand ils sont élus, et ils reviennent dans ce monde léthargique s'ils ne sont pas ré-élus..le drame de la france, cette sangsue politico-administrtive destructrice qui se gave d'argent public et détruit le peuple
a écrit le 25/11/2015 à 6:43 :
@elu ps :
Excellent la franchement j'suis mort de rire dès le matin !!
Merci pour ce moment (comme dirait l'autre...)
Réponse de le 26/11/2015 à 15:09 :
à Ad68 : vous avez raison, la réponse d'elu ps est monstrueuse d'inculture économique et de non sens, mais faut il en rire car c'est lui et ses acolytes qui par leur incompétence et logique sectaire et dogmatique nous ont amené dans cette descente aux enfers

en chine tout élu est sélectionné par ses compétences en gestion et la preuve de résultats positifs antérieurs, combien de nos politiques seraient reçus à un examen de gestion et management ?
c'est pas zéro qu'ils auraient mais -20 car tout est à l'opposé de ce qui est porteur de résultats, uniquement la logique de destruction de ce qui créé la richesse pour financer les gaspillages publics !!
a écrit le 24/11/2015 à 15:56 :
hollande ne peut pas être partout...priorité aux intermittents du spectacle, ceux qui représentent 3% des effectifs des chômeurs mais 30% du déficit de la caisse...ceux qui ont appelé à augmenter le nombre de réfugiés, avec des terroristes au milieu...

étrange ? non logique, ils votent du bon coté !!

alors ceux qui travaillent très dur et 2 fois 35h pour créer la richesse que le monde politico-administratif transforme en gaspillages et dette : les pme, les artisans, les agriculteurs, les indépendants...eux ils peuvent attendre...!!
pas étonnant que les résultats soient catastrophiques..la plus grande débâcle économique de tous les temps...

mais silence, c'est "la sainte unité", pas de critiques et alibi pour laisser filer la dépense et ne rien réformer...quelle aubaine !!
Réponse de le 24/11/2015 à 17:14 :
désolé,mais ce sont aujourd'hui les fonctionnaires qui apportent le plus dans le calcul du PIB.sortez du mythe des petites entreprises qui créent de la richesse,si c'était vraiment le cas ces entreprises grandiraient.il n'y a que très peu d'entreprises de taille intermédiaire.....le cinéma et la musique rapportent plus en matière d'exportation que tous les petits métiers indépendants désuets.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :