Covid-19 : le variant du virus détecté en France, le vaccin est arrivé

Un premier cas de contamination par le variant du Covid-19 apparu au Royaume-Uni a été détecté en France, à l'avant-veille des premières injections du vaccin, qui est arrivé samedi matin sur le sol français.

5 mn

(Crédits : TT NEWS AGENCY)

Le variant du virus de la Covid-19, détecté au Royaume-Uni, est arrivé en France. Un premier cas de contamination à cette mutation du virus a été confirmé à Tours vendredi, chez un Français résidant habituellement au Royaume-Uni. L'homme est asymptomatique et a été isolé à son domicile, a indiqué le ministère de la Santé. Il s'agit officiellement de la "première contamination au variant VOC 202012/01 du virus de la Covid-19" détectée en France.

L'homme était arrivé "de Londres le 19 décembre" et a été "pris en charge" à l'hôpital deux jours plus tard. "Les autorités sanitaires ont procédé au contact-tracing (traçage des contacts) des professionnels de santé ayant pris en charge le patient et à la recherche de ses personnes contacts à risque, pour procéder à leur mise en isolement strict", est-il précisé.

Lire aussi : La Covid-19, avant-goût de pandémies en série ?

Un variant plus contagieux

Comme d'autres pays européens, la France, qui a déjà payé un très lourd tribut au Covid avec plus de 62.000 morts, craignait depuis plusieurs jours la présence du variant du virus à l'intérieur de ses frontières. Et ce malgré le reconfinement de Londres et d'une partie de l'Angleterre, ainsi que la suspension par précaution des liaisons trans-Manche puis l'instauration de tests obligatoires pour entrer sur le territoire français.

Lundi dernier, le ministre de la Santé Olivier Véran admettait qu'il était "possible" que le variant circule déjà en France. Un cas similaire a été signalé en Allemagne, chez une femme arrivée en avion de Londres, et au Liban, également sur un passager londonien.

Selon plusieurs études présentées au Royaume-Uni, le nouveau variant est plus contagieux que la souche d'origine. L'une d'elles estime que cette contagiosité est supérieure de "50% à 74%" et que cela pourrait avoir des conséquences sur le nombre de décès et d'hospitalisations liées au Covid-19 outre-Manche. Mais rien ne démontre à ce stade que cette variante entraîne des formes plus graves.

Une meilleure résistance de ce variant aux vaccins qui ont commencé à être distribués aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, et qui sont attendus dans le monde entier, représenterait un scénario catastrophe. Mais ce n'est pas l'hypothèse la plus probable aux yeux des scientifiques.

"Pour le moment, il n'existe aucune preuve suggérant que ce vaccin ne soit pas efficace contre la nouvelle variante", avait déclaré lundi Emer Cooke, la directrice générale de l'Agence européenne des médicaments, en donnant le feu vert au produit développé par Pfizer-BioNTech.

Lire aussi : Mutation du Covid-19 : près de 50 pays suspendent les arrivées depuis le Royaume-Uni

Les vaccins sont arrivés en France

La confirmation du premier cas en France intervient juste avant le lancement de la campagne de vaccination, qui démarre dimanche en France, comme dans les autres pays de l'Union européenne.

Les 19.500 premières doses du vaccin destinées à l'Hexagone sont arrivées tôt samedi matin, sous escorte de la gendarmerie, à la pharmacie centrale de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), en banlieue parisienne, dans un camion réfrigéré venu de l'usine belge de Pfizer. D'autres sites français devaient être livrés dans la journée, en région lyonnaise, à Lille et Tours.

Les quelque 3.900 premiers flacons reçus par l'AP-HP sont notamment à destination de ses établissements: trois d'entre eux devaient être livrés par coursier samedi à l'unité de soins de longue durée de l'hôpital René-Muret de Sevran (Seine-Saint-Denis), où la vaccination débutera dimanche, auprès de quelques personnes âgées et d'au moins un soignant volontaires. Six autres flacons du même stock iront au centre gériatrique de Champmaillot dépendant du CHU de Dijon, second lieu du lancement symbolique de la campagne.

Lire aussi : Logistique, réglementation...: dernière ligne droite pour l'UE avant les premières vaccinations

1 million de Français vaccinés durant la première étape

Ce vaccin, baptisé Comirnaty, exige une logistique très spécifique puisqu'il doit être stocké à -80°C. Il peut être ensuite conservé entre 2 et 8°C durant cinq jours maximum.

"Un planning de livraison des vaccins sera déterminé chaque fin de semaine précédente pour éviter des pertes", a expliqué devant les caméras le chef du pôle pharmacie hospitalière des Hôpitaux de Paris, Franck Huet, qui a salué un jour "historique" samedi. "C'est un moment émouvant", a abondé Anne Darchy, pharmacienne de garde.

La campagne pour les 7.000 Ehpad de France et les autres établissements pour personnes âgées, leurs résidents et leurs soignants susceptibles de développer des formes graves du Covid ne démarrera à grande échelle que début 2021.

Environ un million de personnes se verront proposer le Comirnaty durant cette première étape de la campagne de vaccination française, qui doit s'étaler sur janvier et février.

Lire aussi : Covid-19: la campagne de vaccination en France commencera dimanche

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 28
à écrit le 27/12/2020 à 11:47
Signaler
Extraordinaire journée ! Une cinquantaine de personnes vont être vaccinées en France, grâce à l'efficacité du gouvernement !!!! Sur 65 000 000 de Français ! alors que les russes, les chinois vaccinent depuis un mois, les USA depuis une semaine.... Ma...

le 30/12/2020 à 17:59
Signaler
Ca montre juste le haut niveau d’intelligence de nos dirigeants... Faudra juste un peut plus d'un million de jour pour tous être vacciné, sauf si dans 21 jours la seconde vaccination divise par deux le nombre de personnes vaccinable par jour ;) Les ...

à écrit le 27/12/2020 à 9:14
Signaler
Vous allez le prendre ce vaccin, sinon, je vous reconfine : On appelle cela le « stop and go ». D'ici à ce que le vaccin prouve son efficacité, le gouvernement va-t-il devoir alterner des périodes de restrictions et d'assouplissement des mesures? ...

le 27/12/2020 à 11:49
Signaler
Le stop and go, c'est je vous vaccine quand j ai du vaccin et je vous vaccine pas quand j en ai pas ! On est surtout sur le stop !

à écrit le 26/12/2020 à 20:55
Signaler
L'Elysee à retrouvé son mutant ... il a même échappé à la Lanterne !

à écrit le 26/12/2020 à 19:00
Signaler
Toujours aucun mort par jour en Chine communiste depuis mai 2020. Sur le plan des vaccins seuls les vaccins chinois diffusés en Chine à plus de 1 milliard de personne et le vaccin Russe sont efficaces. Les 2 vaccins boursiers US sont totalement ineff...

le 27/12/2020 à 8:42
Signaler
On ignore comment les Russes ont perçu la nouvelle… Anna Popova, cheffe de l’agence sanitaire russe n’a pas dû se faire que des amis lors de sa déclaration mardi 8 décembre. Au micro de Radio Komsomolskaya Pravda, elle a déclaré : « Si nous voulons ...

à écrit le 26/12/2020 à 18:56
Signaler
Le ministère de la santé vient de sortir en catimini le jour de Noël, 25 décembre, un décret permettant le fichage des individus dans le cadre du Covid. Pour plus de détail, voir : "Décret n°2020-1690 du 25/12/2020 autorisant la création d'un traitem...

à écrit le 26/12/2020 à 18:44
Signaler
Le premier cas du variant anglais du Covid est asymptomatique et la LSHTM (London School of Hygiene and Tropical Medicine) “n’a pas trouvé d’éléments indiquant que le nouveau variant présentait un risque accru d’hospitalisation ou de décès, ce n' es...

à écrit le 26/12/2020 à 18:30
Signaler
Le pourcentage de Français prêts à se laisser inoculer le Vaccin ARN s'effondre de 53% ( nov) à 40% (mi-déc). Ils ne font en cela qu'imiter Macron et tous les ministres et le PDG de Pfizer lui-même : ils cèdent avec abnégation leur tour aux autre...

à écrit le 26/12/2020 à 18:19
Signaler
Elles vont se prendre un savon, les chaines d'info en continu : Seules 40 % des personnes interrogées par Santé publique France disent vouloir être vaccinées, contre 53 % un mois et demi plus tôt. De quoi alerter le gouvernement, alors que la camp...

à écrit le 26/12/2020 à 18:09
Signaler
Tout est bon ,sniff : Un garçon de six ans, originaire de Cork, en Irlande avait un souhait pour les fêtes de fin d'année : que le père Noël et ses lutins reçoivent un vaccin contre la Covid-19. Un vœu bien reçu par le laboratoire Pfizer, qui n'a ...

à écrit le 26/12/2020 à 18:08
Signaler
On nous affuble de vocabulaire ultra spécialisé sur un sujet profondément sans intérêt parce qu'ils ne savent plus comment meubler. Franchement tout ce qui aura été autour du covid sera définitivement bien plus pénible vivre que le covid lui-même...

à écrit le 26/12/2020 à 17:57
Signaler
On sait toujours pas si les vaccins protègent vraiment, s'ils sont efficaces dans le temps et si un "vacciné" n'est plus contaminant. Quant aux effets secondaires à moyen et long terme : Nada! Pour l'instant en France, nous ne risquons pas grand c...

à écrit le 26/12/2020 à 17:17
Signaler
Et ainsi commencent le traçage et le fichage de la population ... et les mesures de rétorsion administratives et économiques pour les réfractaires prévues par Macron et ses sbires.

à écrit le 26/12/2020 à 13:50
Signaler
Un prétexte de plus pour re-confiner en janvier. C'est du pain béni pour Macron, Castex et Veran. Le confinement est le meilleur moyen pour cacher le désastre économique de notre pays.

à écrit le 26/12/2020 à 12:08
Signaler
Le virus covid19 a déjà connu plus de 10000 mutations depuis qu'on l'a identifié. Arrêtez de psychoser les populations pour faire le buzz !

le 26/12/2020 à 12:42
Signaler
Tu feras moins le malin quand tu seras concerné de loin ou de près par le sujet ! De plus on ne connaît pas les conséquences à moyen ou long terme .... une bombe à retardement ... mais des personnes comme toi diront plus tard : on ne savait pas ... ...

le 26/12/2020 à 12:44
Signaler
Tu feras moins le malin quand tu seras concerné de loin ou de près par le sujet ! De plus on ne connaît pas les conséquences à moyen ou long terme .... une bombe à retardement ... mais des personnes comme toi diront plus tard : on ne savait pas ... ...

le 26/12/2020 à 17:24
Signaler
@Brehat Pourquoi ,quelqu'un t’empêche de prendre ton vaccin ? Faut arrêter les chaines d'infos continus j'ai l'impression que cela te fait du mal.

le 26/12/2020 à 17:41
Signaler
@Brehat : je ne fais pas le malin, simplement je n'ai pas peur de mon ombre, et ce serait bien que les hypocondriaques pétochards qui nous empêchent de vivre depuis un an en fassent autant : qu'ils vivent en reclus si ça leur chante, mais qu'ils nous...

le 26/12/2020 à 23:17
Signaler
@Brehat N'hésitez pas faites vous vacciner. C'est comme le vaccin de la grippe. Les personnes à risque se font vacciner. Vous pourrez enfin laisser vivre et travailler ceux qui sont en âge de le faire. Au fait, la dose de Modena est à 14.68 euros e...

à écrit le 26/12/2020 à 11:35
Signaler
Je pense qu'au lieu de monopoliser tant d'énergie et tant de moyens financiers pour une immunité collective artificielle qui n'assure même pas la non contamination des personnes protégées, il serait plus urgent de développer, d'encourager et surtout ...

le 26/12/2020 à 12:48
Signaler
J ignore si ces traitements fonctionnent mais vu les 2,5 millions de gens contaminés Pas sûr que ces traitements soit dispo vu que nos labo ont tout sous traités en chine ou Inde ...

le 26/12/2020 à 17:21
Signaler
@Brehzt "mais vu les 2,5 millions de gens contaminés " Cas ,contaminés ,infectés veut dire la même chose et 99;9% n'ont rien ,strictement rien.Regarde Macron, 7 jours chez lui pour son anniversaire, tranquille soigné avec des ...dolipranes.Ah,a...

à écrit le 26/12/2020 à 11:31
Signaler
Florian Philippot : Le matin "Grâce aux gestes barrière appliqués par les français, la grippe a disparu cette année" ; le soir "Parce que les français se relâchent et respectent mal les gestes barrière, le Covid explose"..

à écrit le 26/12/2020 à 11:22
Signaler
Le Vaccin ARN Pfizer arrive en France sous escorte policière comme un produit hautement dangereux, « Convoi sous haute surveillance », « lieu tenu secret », « beaucoup de convois de police patrouillant autour » Avez vous observé quelque chose ...

à écrit le 26/12/2020 à 10:50
Signaler
Le vaccin est arrivé et ils peuvent se le garder ; nous n' avons pas demandé à être vacciné mais à être traité au cas par cas pour petit rien qui touche pas plus qu' une grippe ordinaire.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.