Relance : la Banque des Territoires prête à apporter 47 milliards à l'économie

Après avoir lancé en six mois, six plans de relance pour surmonter la crise économique et sanitaire, l'entité de la Caisse des Dépôts a assuré ce jeudi, avoir déjà déployé 20% de la somme prévue. Son directeur général Olivier Sichel veut en outre financer la e-santé.
César Armand

5 mn

« Cet argent va concrètement dans les territoires », insiste son directeur général Olivier Sichel.
« Cet argent va concrètement dans les territoires », insiste son directeur général Olivier Sichel. (Crédits : DR)

La Banque des Territoires a beau avoir célébré son troisième anniversaire ce 18 mars 2021, la crise du Covid-19 l'a conduit à rapidement partager son gâteau. Depuis la présentation du plan de relance gouvernemental de 100 milliards d'euros en septembre 2020, et d'ici à 2024, l'entité de la Caisse des Dépôts a ainsi débloqué 47,37 milliards d'euros de crédits, investissements et prêts.

« Cet argent va concrètement dans les territoires », insiste son directeur Olivier Sichel.

23,2 milliards d'euros pour l'habitat

Au premier chef, 23,2 milliards d'euros pour l'habitat, dont 5,9 milliards d'euros déjà réalisés. Il y a un an, la Banque des territoires et la filiale logement du groupe, CDC Habitat, avaient lancé un appel à manifestation d'intérêt visant à produire 40.000 logements neufs pour soutenir une filière du BTP alors à l'arrêt.

« Les promoteurs ont posé le stylo et nous ont dit '' On est en crise'' » se souvient Olivier Sichel. « Aujourd'hui, cela représente plus de 20% du chiffre d'affaires de groupes comme Nexity, Altarea ou Kaufman & Broad », ajoute le directeur général délégué de la Caisse.

20 milliards pour le climat

Dans la série des gros volumes, 20 milliards d'euros sont par ailleurs alloués à la Banque du climat - à laquelle Bpifrance contribue également à hauteur de 20 milliards d'euros - dont 2,8 milliards (14%) déjà exécutés.

Dans le détail, 13,8 milliards d'euros sont consacrés à l'énergie, avec déjà 88.852 logements sociaux rénovés. Suivent 3,2 milliards d'euros pour la mobilité verte - 23 millions pour l'électrification des bus RATP par exemple - et 3 milliards d'euros pour l'environnement et la biodiversité - via notamment des Aquaprêts pour les réseaux d'eau et d'assainissement.

Lire aussi : CCI, Métropole, Région, CDC: les derniers dispositifs d'aides aux entreprises franciliennes

 1,9 milliard d'euros pour le tourisme

Secteur « le plus touché », le tourisme fait, lui, l'objet d'une enveloppe de 1,9 milliard d'euros - que Bpifrance abonde aussi à hauteur de 1,7 milliard d'euros, soit 3,7 milliards - avec déjà près de 11.500 acteurs accompagnés.

Sur 1,4 milliard d'euros d'investissements, 572 millions ont déjà été décaissés, en attendant l'octroi de 521 millions d'euros de prêts et de crédits. La commune d'Arromanches-les-Bains (Calvados) devrait ainsi recevoir 2,16 millions d'euros de prêts pour moderniser son musée du débarquement.

1  milliard pour le commerce

Au climat et au tourisme, il faut ajouter le commerce, soutenu à hauteur de 1 milliard d'euros : 600 millions de prêts, 300 millions d'investissements et 100 millions de crédits d'ingénierie. Pour l'heure, seuls 30 millions d'euros ont été dépensés, dont 26 millions au profit de foncières pour « racheter des commerces et les remettre sur le marché ».

Lire aussi : La Banque des territoires veut continuer à sauver les commerces de centre-ville

S'agissant des 4 millions restants, il s'agit de crédits d'ingénierie ayant bénéficié à des communes voulant revitaliser leur centre-ville. Bastia par exemple a développé sa propre application grâce à trois dispositifs : 20.000 euros pour acquérir la solution technique, 20.000 pour un poste de manager de centre-ville et 20.000 pour de l'assistance à la maîtrise d'ouvrage.

1 milliard d'euros pour l'industrie, 270 millions pour le THD

De même manière qu'elle a co-investi 3,4 millions d'euros dans la société Comptoir de Campagne qui implante dans les villages ruraux surfaces commerciales et services publics locaux, la Banque des territoires mobilise 1 milliard pour l'industrie. Elle a ainsi mis 500.000 euros dans une usine de masques FFP2 implantée en Bretagne.

Quant aux 270 millions d'euros dédiés au plan très haut débit, 65 millions ont déjà été concrétisés : 32 millions d'investissement dans les infrastructures de Loire-Atlantique, 7,5 millions de prêts dans le Doubs ou encore 1,5 million à Saint-Martin aux Antilles.

Un plan pour le secteur médico-social

Selon nos calculs, ce sont donc 9,51 milliards d'euros qui ont déjà été déboursés, soit 20,08% du total, avec un effet de levier de 1 à 20 selon les projets.

Pour autant, la Caisse des Dépôts, qui porte un tiers de la dette des hôpitaux, ne compte pas s'arrêter en chemin. Son directeur général délégué Olivier Sichel, également directeur de la Banque des Territoires, a annoncé ce matin le déploiement d'un plan pour le secteur médico-social. Si le groupe finance déjà quelques EHPAD et résidences seniors, il pourrait, cette fois, prendre le virage de la e-santé.

Lire aussi : Loi climat: il faut un big bang pour en finir avec les passoires thermiques, dixit Olivier Sichel (Banque des Territoires)

César Armand

5 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.