Les 5 infos business à retenir ce mercredi matin (M6, Nord Stream, Berd, chômage, taux d'usure)

La Tribune a sélectionné pour vous les cinq principales informations économiques du matin pour vous permettre de démarrer la journée au top de l'actualité !
(Crédits : Reuters)

Fuites des gazoducs Nord Stream : un sabotage selon Bruxelles, qui promet une réponse ferme

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, estime que les fuites sur les gazoducs Nord Stream en mer Baltique sont un « acte de sabotage » et promet une réponse « ferme ». De son côté, Washington s'est refusé à « confirmer » un acte de sabotage et le Kremlin se dit « préoccupé ». Trois grandes fuites de gaz ont été identifiées au large de l'île danoise de Bornholm, entre le sud de la Suède et la Pologne.

Nord Stream 2, fuite de gaz, mer Baltique

 ►► LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE

__________

Vente de M6 : Bertelsmann a un mois seulement pour finaliser un accord avec un acheteur

Selon le président de l'Autorité française de la concurrence Benoît Cœuré, si l'opération n'est pas notifiée aux autorités de la concurrence d'ici à fin octobre, il sera difficile d'aboutir avant le mois de mai, date-limite qui marque le renouvellement de l'autorisation de diffuser pendant cinq ans. Selon la loi, une fois ce renouvellement obtenu, une chaîne ne peut pas changer de mains.

Plusieurs pretendants, dont tf1 et xavier niel, au rachat de m6, rapporte les echos

 ►► LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE

__________

Le ministre du Travail veut durcir l'accès à l'indemnisation du chômage en cas d'abandon de poste

Olivier Dussopt, le ministre du Travail, s'est dit ouvert à durcir l'accès à l'indemnisation du chômage dans le cas « d'un abandon de poste », quand un salarié ne vient plus travailler sans justification et finit par être licencié par son employeur. Le gouvernement veut ainsi travailler à « lutter contre les tensions de recrutement ».

pole emploi

 ►► LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE

__________

Taux d'usure : le gouverneur de la Banque de France toujours hostile à revoir la formule

Pas de coup de pouce à attendre le 1er octobre prochain, comme le réclament les professionnels de l'immobilier. François Villeroy de Galhau, a réaffirmé devant la Commission des finances de l'Assemblée nationale, qu'il n'est pas nécessaire de toucher à la formule mathématique qui permet de réactualiser le taux d'usure chaque trimestre. Toutefois, le gouverneur a précisé que la prochaine hausse du taux d'usure sera significative et sensiblement plus marquée que la précédente hausse.

Photo d'archives du gouverneur de la banque de la france, francois villeroy de galhau, au forum financier international paris europlace

 ►► LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE

__________

Les prévisions économiques de l'Europe de l'Est s'assombrissent

Les conséquences de la guerre en Ukraine vont se faire sentir de plus en plus durement sur les économies des pays de l'Europe de l'Est. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd) abaisse ainsi à 3% sa prévision de croissance en 2023 dans ses régions, contre 4,7% antérieurement. En revanche, l'institution relève sa prévision pour 2022, selon un rapport publié mercredi.

La berd s'inquiete des consequences d'un arret eventuel des livraisons de gaz russe

 ►► LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE

__________

ARTICLE BONUS : Crise de l'énergie : les entreprises françaises très en retard dans leur plan de sobriété

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.