L'armateur CMA CGM en voie d'être renfloué par le FSI

 |  | 246 mots
Lecture 1 min.
L'armateur a accusé une perte nette de 30 millions de dollars, en 2011. Copyright Reuters
L'armateur a accusé une perte nette de 30 millions de dollars, en 2011. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'armateur demanderait quelque 150 millions d'euros au FSI, selon le JDD.

 L'armateur CMA CGM, qui se débat avec une dette colossale de 4 milliards d'euros, est en discussions avec le Fonds stratégique d'investissement (FSI) en vue d'une entrée de ce dernier à son capital, pour l'aider à se renflouer, affirme dimanche le JDD. Selon le Journal du Dimanche, l'opération pourrait être scellée "dans les deux à trois prochaines semaines". Il ajoute que CMA CGM et le FSI, détenu à 51% par la Caisse des dépôts et à 49% par l'Etat, n'ont pas souhaité commenter ces informations.

L'hebdomadaire explique que l'armateur fondé et dirigé par Jacques Saadé, souffrant d'une énorme dette et d'une conjoncture difficile dans le transport maritime, demanderait environ 150 millions d'euros au FSI. Ce dernier avait déjà discuté en 2010 d'une entrée au capital de l'armateur basé à Marseille, mais celui-ci lui avait finalement préféré le groupe turc Yildirim. Qui lui a apporté 500 millions de dollars début 2011, via la souscription d'obligations échangeables lui donnant droit à environ 20% de son capital.

Le groupe, numéro trois mondial du transport maritime de conteneurs, a accusé une perte nette de 30 millions de dollars l'an dernier, et son bénéfice d'exploitation s'est effondré à 711 millions de dollars contre 2,5 milliards en 2010, plombé par la chute des prix du fret maritime et la flambée des cours du pétrole. Dans le cadre d'efforts pour redresser ses comptes, il a annoncé l'an dernier la mutualisation de sa flotte avec celle de son concurrent italo-suisse MSC sur leurs principaux marchés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2012 à 11:24 :
Comme d'hab, les potes UMP jouent à pile ou face : pile je gagne, face tu perds. On privatise une entreprise nationale (CGM sous Chirac) rachetée par Saagé (CMA) quasiment pour le franc symbolique : la trésorerie de CGM a permis de sauver l'acheteur CMA de la faillité et de financer l'achat. Quand la nouvelle société CMA-CGM fait du profit, le bénèf est pour Saadé. Quand elle perd de l'argent, comme maintenant, on fait appel à l'état (le contribuable) pour combler les pertes...
Réponse de le 23/04/2012 à 14:01 :
Vous allez RIRE lorsque vous verrez ce que décidera Hollande !...
a écrit le 22/04/2012 à 22:45 :
une compagnie avec 10 % de bateaux sous pavillon français ?
c'est de a DELOCALISATION soutenue par la France .
a écrit le 22/04/2012 à 13:06 :
ça ça sent la puanteur pire que la Grèce, normal c'est le même secteur

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :