100 millions d'euros pour renforcer les fonds propres des TPE fragilisées par la crise

 |  | 682 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Charles Platiau)
Le gouvernement va directement accorder des prêts participatifs aux entreprises de moins de 50 salariés, n'ayant pas obtenu de Prêt garanti par l'Etat auprès de leur banque. Objectif : renflouer leur trésorerie dégradée par la crise, tout en renforçant leurs fonds propres. Une enveloppe de 100 millions d'euros est consacrée à ce nouveau dispositif anti-crise.

10%. C'est le taux de refus des demandes de Prêts garantis par l'Etat (PGE) réalisés par les très petites entreprises, selon un sondage réalisé par le Syndicat des indépendants (SDI) auprès de 1.240 artisans, commerçants, professionnels libéraux et dirigeants de TPE. Un taux près de cinq fois supérieur aux 2,7% communiqués par la Banque de France, qui ne fait pas de distinction entre les différentes catégories d'entreprises.

Prêt direct de l'Etat

Pour combler ce trou dans la raquette, l'Etat va distribuer directement, à partir de ce mercredi, des prêts participatifs aux entreprises de moins de 50 salariés n'ayant pas pu obtenir de PGE auprès de leur banque.

"Après intervention de la médiation du crédit, ces entreprises peuvent solliciter le Comité départemental d'examen des...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :