Ces 665 milliards de dettes qui inquiétent les banques européennes

 |   |  472  mots
D'après les chiffres de la banque centrale, 1.100 milliards d'euros ont été versés aux banques dans le cadre du programme LTRO. Sur cette somme, 352,9 milliards d'euros lui ont déjà été remboursés.
D'après les chiffres de la banque centrale, 1.100 milliards d'euros ont été versés aux banques dans le cadre du programme LTRO. Sur cette somme, 352,9 milliards d'euros lui ont déjà été remboursés. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'autorité bancaire européenne s'interroge sur les capacités des banques à rembourser les 665 milliards prêtes par la BCE dans le cadre du programme LTRO d'ici à 2015.

Voici une nouvelle difficulté pour le secteur bancaire européen. L'autorité bancaire européenne (EBA), le régulateur central du secteur, envisagerait, selon le Financial Times, de mesurer la dépendance au mécanisme de refinancement à long terme (LTRO) de la BCE. Et de rendre publique cette dépendance.

666 milliards d'euros dans le bilan des banques

Ce mouvement reviendrait très clairement à stigmatiser les banques qui ont conservé les fonds levés dans le cadre du LTRO organisé à la fin de 2011 et au début de 2012 par la BCE. D'après les chiffres de la banque centrale, 1.100 milliards d'euros ont ainsi été versés dans le cadre de ces opérations. Sur cette somme, 352,9 milliards d'euros ont déjà été remboursés à la BCE. Il reste donc pas moins de 665,7 milliards d'euros de crédits à long terme de la BCE dans les bilans des banques de la zone euro.

Conséquences de la mesure de l'EBA

Les fonds du LTRO devront être remboursés avant 2015. L'EBA entend donc mettre en relief le risque lié à ce remboursement. Mais cette volonté de transparence est à double tranchant, car, sur le marché interbancaire, ces banques encore très dépendantes risquent d'avoir beaucoup de difficulté à se financer.

Les banques pourraient en effet refuser de prêter des fonds à ces établissements « peu sûrs. » Dans ce cas, ces établissements seront réduits à venir se financer auprès de la BCE selon les procédés normaux, voire dans le pire des cas, selon la procédure d'urgence, l'ELA. Les banques italiennes et surtout slovènes seraient en première ligne, selon Barclays.

Un piège pour Mario Draghi

C'est donc une pierre dans le jardin de Mario Draghi que pose l'EBA. Ce dernier a indiqué la semaine dernière dans sa conférence de presse à Paris que « personne ne voulait que se produise un accident de liquidité » et que la « BCE se tient prête à agir. » Il avait donc laissé ouverte la porte d'un nouveau LTRO afin de stopper la remontée des taux interbancaires causés, dit-on (mais les avis sont sur ce point partagés) par les remboursements du précédent LTRO.

Apparemment, l'EBA ne goûte guère cette perspective de rembourser le LTRO par un nouveau LTRO. Son annonce pourrait donc signer l'arrêt de mort de ce LTRO nouvelle version qu'envisageait la BCE.

Que faire ?

Mais alors comment empêcher un éventuel « accident de liquidité » ? Et comment préparer la « revue de la qualité des actifs » (Asset Quality Review) prévue au début de l'an prochain pour préparer l'union bancaire dont la BCE aura la charge ? L'EBA, qui a vu en partie sa fonction préempté par la BCE lors de la conception de l'union bancaire, laisse l'institution de Francfort face à un nouveau défi bien délicat à relever.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/10/2013 à 12:13 :
pas de soucis ils vont imprimer et réduire ou plutot tenter de réduire le reste du monde en esclavage
a écrit le 09/10/2013 à 11:47 :
Plus édifiant que le remboursement du LTRO sont les commentaires postés ci-dessous. Actifed ayant la palme du débit d'inepties le plus nourri sous couvert de pseudo connaissance des mécanismes de marché, c'est navrant. Le carry-trade, forcémment et c'est même souhaitable dans une certaine mesure, quant à "jouer cet argent en bourse" une simple connaissance des exigeances de contrepartie de fonds propres vous suffirait à comprendre que c'est inenvisageable pour les banques européennes.
Réponse de le 09/10/2013 à 14:28 :
Pourquoi pas " jouer cet argent en bourse " ...comme Il l'a écrit ? Parce que le prêter à la Grèce et à l'Espagne c'était moins risqué ???? Je m'étonne de lire ce genre de choses sous votre plume , Sun-Tzu...
Réponse de le 09/10/2013 à 18:24 :
" Une simple connaissance des exigences de contrepartie de fonds propres ...inenvisageable...européennes. "

Trop drôle...!!! Alors , pourquoi Kerviel ? Pourquoi la baleine de Londres ??? Vous avez déjà vu des banques régulées , vous ??? Moi , à ce niveau , jamais. Bravo , Actifed...Lui , au moins , il comprend.
Réponse de le 09/10/2013 à 19:21 :
Et la manipulation des taux du Libor , comment appeler cela ? Citez-moi une seule banque régulée ? Du premier euro à la somme maximale....!!! Citez-moi le LEVIER moyen ???
a écrit le 09/10/2013 à 11:08 :
Mais c'est de votre banque que l'on parle ça fait peur je comprends mieux les pragmatiques indignés-d'occupy wall-street qui lancent-leur carte de crédit. juste pour sauvegarder leur cassette. et si les banques freinent pour scinder leurs activités spéculatives de la simple gestion de compte aux particuliers, pour le coup celles-ci n'auront plus comme client que le 1% riches actionnaires et spéculateurs tout azimut juste entre-eux.
a écrit le 09/10/2013 à 10:28 :
Les actionnaires des banques qui se sont gavés pendant des années sauvent leur peau grâce à de l'argent gratuit quand la crise arrive et ne font pas faillite. Pendant ce temps, l'entrepreneur grecque qui n'a pas accès à la planche à billets fait faillite, perd sa baraque et finit à la rue.
Nos CHERS banquiers se fichent de nous! Quand ils s'en foutent plein les poches, ils achètent des hommes politiques pour faire baisser les taxes et garder le magot pour eux. Quand les bombes qu'ils construisent explosent, ils achètent des hommes politiques pour que l'Etat et le contribuable prenne la perte. Un grand classique.
a écrit le 09/10/2013 à 8:46 :
donc pour resumer : la BCE a preté de l'argent a un taux de 0% aux banques qui ne veulent pas rembourser et on s'apprete a leur faire un pret a taux 0 pour rembourser la première echeance , sympa le monde des bisounopurs . Mais pourquoi diable les grecs ne sont ils pas traités de la même facon . Mais pourquoi diables les patrons des susdites banques s'octroient ils de confortables remunerations . Mais pourquoi diable la BCE prete a 0% aux banques qui elles pretent a 6% aux etats !!!
Réponse de le 09/10/2013 à 9:52 :
Simple , la FED et la BCE et la BOJ prêtent aux banques à 0 % environ. Ces banques ne prêtent pas cet argent en retour , mais le jouent en bourse , c'est ce qui soutient les marchés financiers , et cela a été conçu dans cette optique dès le départ. Cela s'appelle des opérations de carry-trade.
Maintenant , il y a quand même déflation , ce qui était prévisible. Par conséquent , Yellen , la nouvelle directrice de la FED va nous pondre un TRES GROS Quantitative Easing. Elle ne connait pas la Macro-économie , je sais , mais , en l'occurence , y'a pas besoin de penser , mais juste écouter Wall-Street. Le même Wall-Street qui a mis Obama en place , pour qu'il nomme Bernanke , et pour que Bernanke institue les Quantitative Easings.
L'avenir , quel sera-t-il ? Simple : QE 4 , 5 , 6 , 7, 8 , 9...
Réponse de le 09/10/2013 à 10:30 :
Pour les Grecs , ils ont été choisis comme cobayes , avec Chypre. Ils font dessus toutes sortes d'expérimentations ...Voir jusqu'où ils peuvent aller , étudier la réaction des contribuables...etc.
Réponse de le 09/10/2013 à 10:47 :
Au bout du processus , nous aurons évidemment une espèce de...Frankenstein. Un truc hautement explosif et instable.
a écrit le 08/10/2013 à 22:36 :
On parle de crédits à long terme et on voudrait qu'ils soient remboursés en trois ans???? Déjà 30% de remboursés en 18 mois, pour du LT, ce n'est pas très cohérent!! Ou alors, le retour sur investissement est exceptionnel dans le secteur bancaire. Dans ce cas, il faut arrêter de pleurnicher! Quel autre secteur est capable de générer autant de cash, aussi rapidement?
Réponse de le 08/10/2013 à 23:20 :
@De quoi parle-t-on ? D'une préparation à ''rouler la dette'' (roll over its maturing debt indefinitely) !
Réponse de le 09/10/2013 à 8:43 :
On s'en fout des credits a long terme , ce qu'on veut c'est que les banques soient traités comme sont traités les grecs . Si des banques ne peuvent pas rembourser on les nationalise pour 0 euro et on met ses patrons en prison , point barre !!!
Réponse de le 09/10/2013 à 10:34 :
@ "@de quoi parle ton" : hélas, on ne peut nationaliser des banques avec un bilan qui équivaut au PIB du pays, sinon c'est un Dexia bis mais puissance au cube ...
a écrit le 08/10/2013 à 21:25 :
Responsables mais pas coupables
Retraites dorées assurées
C'est une honte
Politiques , banquiers même combat
C'est scandaleux
Et ça dure encore, mais plus pour très longtemps
Vivement le grand clash
Réponse de le 08/10/2013 à 23:02 :
J'ose attirer votre perspicace attention sur la probabilité certaine que nous serons eus.
En effet , après avoir vérifié les dispositifs variés et divers tissés entre nous et nos cassettes respectives par les instances financières z'internationales , il m'est apparu , dans une soudaine et non moins éblouissante clairvoyance que le piège à snoc ( c'est une anagramme ) va se refermer sur nous et ladite cassette. Il n'y a en effet aucune raison objective pour que les QE s'arrêtent. Ni demain , encore moins dans 10 ans. J'en ai encore les yeux tout éblouis , un rai de lumière ayant frappé ma tétine.
Réponse de le 09/10/2013 à 0:20 :
@ Actifed +1 fatalitas ....
Réponse de le 09/10/2013 à 12:03 :
@Actifed : vous avez encore une tétine à votre âge ?
a écrit le 08/10/2013 à 21:19 :
C'est surtout nous qui devrions être inquiets ....
Car ce sera à nous de payer..!
Réponse de le 08/10/2013 à 21:37 :
En eussiez-vous douté par quel circonvolution spirituelle.? Ben, mi, non.
Réponse de le 08/10/2013 à 22:13 :
@Bs94: Comme d'hab' non ? Mais ne vous inquiétez pas - faîtes comme les ricains - après que nous leur avons refilé des ARS - RMBS - CDO - CDO adossé à des CDS - bref des daubes synthétiques, maintenant on leur refourgue des CMBS, ça fait fureur ! Quant aux Européens, il n'y ont vu que du feu lorsque on a parié sur les spreads des primes des CDS en attaquant les dettes souveraines. Alors voyez-vous, l'austérité - tant que la populace l'accepte sans broncher - pourquoi devrions-nous nous abstreindre à spéculer sur le BullMarket, et ce d'autant plus que les banques centrales nous alimentent en fioul et que les mesures visant à nous réguler demeure toujours en sommeil ? Puis, en plus, nous avons les politiciens (gauche comme droite - républicains comme tea party, un peu plus de peine avec les démocrates) dans notre poche. Même leurs Spin doctor's sont à la botte de nos puissants lobbys. Alors, hein, dîtes moi...pourquoi voudriez-vous que les choses changent ? (ironie....s'est encore de la provocation...mal placée je vous l'accorde...mais pas si fausse que ça)
Réponse de le 08/10/2013 à 22:55 :
C'est de la provoc... mais pas très loin de la réalité malheureusement !!!!
a écrit le 08/10/2013 à 19:05 :
On pourrait par exemple créer '' un joint venture '' avec la populace qui n'est plus à une austérité près. '' Rackettons l'économie de leurs grand'parents - cassons le p'tit cochonnet de leurs rejetons - saisissons leur bien immobilier - opérons des saisies du salaires [...] etc...etc...Les banques sont pauvres de nos jours et, la populace jamais contente !
Réponse de le 08/10/2013 à 20:43 :
Cher Libertarien veau. Si tu n'es pas rendu compte que ton argent (ta cassette, ma chère cassette) était un rêve que d'autres bien plus puissant contrôlaient à ta place, là, il veaux mieux que tu retournes te coucher immédiatement.
Réponse de le 08/10/2013 à 21:51 :
@yvan. Autant de familiarité alors que nous n'avons jamais élevé les cochons ensemble ? Drôle de conception. Quant à Harpagon, je lui ai déjà rançonné sa cassette. Une cassette remplie de vieilles ''reliques barbares''. En ce qui me concerne, l'appellation ''Bull'' sied mieux à mon profil étant donné qu'avec cette grande farce, les dindons sont - au final - la populace ! (c'est de l'ironie mon garçon...du moins en partie...comme mon pseudo demeure une provocation de plus)
a écrit le 08/10/2013 à 18:06 :
Vous avez raison , Actifed...il faut savoir se protéger...l'Arnaque Mondiale Intégrée est au-dessus de nous , parmi nous...elle se transforme et se déguise , elle prend des apparences trompeuses...Derrière vous quand vous marchez dans la rue , devant vous au restaurant quand vous mangez votre museau de boeuf , dans votre lit , votre cuisine...vos chiottes...Attention , soyez sur vos gardes...Il FAUT que le moyen de vous départir de ce danger que représente l'Arnaque Mondiale Intégrée devienne votre obsession. Courage...Bienvenue dans la Résistance.
a écrit le 08/10/2013 à 17:54 :
Ha! Parce qu'il fallait rembourser..?? Pourquoi..?? Déjà que je n'ai jamais vu quelqu'un rembourser la FED, on va tout de même pas faire une exception, non..?? On aurait l'air de quoi. Rembourser.. pfff. C'est fou ces gens qui pensent que tout leur ait dû. Une banque, c'est fait pour qu'on lui DONNE de l'argent. Car elle s'en occupe avec soin et amour. Pour la liberté de son important client. Rembourser... Les gens n'ont vraiment que des gros mots dans la bouche.
Réponse de le 08/10/2013 à 18:36 :
...."QUE TOUT LEUR "EST " dû (et non "ait dû) ne me remerciez pas, je suis ,moi aussi "correctionneur assergrémenté "....nous avons des points communs, non?......
a écrit le 08/10/2013 à 17:44 :
Pour préparer et améliorer la revue de la "qualité des actifs " , Assait Kuality Reviouw " , il suffit de mettre en place un PFIGA , " Plan For a World Integrated General Arnaque" , simple , rapide , démultiplié , effikasse.
Réponse de le 08/10/2013 à 17:59 :
Il serait éventuellement possible que vous ayez commis une fote de phrape. Ainsi, effiquasse ne prend deux "s" que s'il est précédé d'un subjonctif dinatoire. Ne me remerciez pas, je suis correctionneur assergrémenté.
Réponse de le 08/10/2013 à 18:31 :
Diable !!! j'ai sévi une fois de plus...Mais , pour que cette faute ne m'échappasse , il eut fallu que mon jeune fils arrêtassât de babiller et de me mettre Public sénat à la télévonsion , ce ki m'a decossentré ainsi que vous le constaâtes. Il est devenu diffisile de se concentré , dans ce pays... Nonobstant , je vous sais gré pour vos fort justes conseils écritoriaux... ;-)
Réponse de le 08/10/2013 à 19:05 :
A damiens et à yvan - J'arrive pas à comprendre! Est-ce grave? Il est possible que vous ayiez voulu perturber le lecteur moyen que je suis?
Réponse de le 08/10/2013 à 20:33 :
@luci. Finalement ne sommes nous pas tous fort moyen d'accepter tout cela.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :