70% des Salvadoriens contestent l'instauration du bitcoin comme cryptomonnaie officielle

Le Salvador sera le premier pays au monde à instaurer, le 7 septembre prochain, le bitcoin comme cryptomonnaie officielle convertible à un cours légal avec le dollar étasunien. Et 200 distributeurs automatiques, en cours d'installation, vont permettre d'échanger bitcoins contre dollars. Mais deux sondages -et quelques manifestations- montrent une forte opposition à cette "Loi Bitcoin" votée le 9 juin par l'Assemblée.

3 mn

Nous ne voulons pas du Bitcoin au Salvador, scandent les opposants à la Loi Bitcoin, le 1er septembre, à San Salvador, capitale du Salvador, en Amérique Centrale.
"Nous ne voulons pas du Bitcoin au Salvador", scandent les opposants à la Loi Bitcoin, le 1er septembre, à San Salvador, capitale du Salvador, en Amérique Centrale. (Crédits : Reuters)

Dans moins d'une semaine, le 7 septembre, le bitcoin sera une cryptomonnaie officielle au Salvador. Mais cette décision du président Nayib Bukele soulève un tollé national selon deux sondages publiés jeudi, et suscite majoritairement la défiance.

"Environ sept Salvadoriens sur dix se sont déclarés être en désaccord, ou très en désaccord", a indiqué l'Université jésuite UCA, qui a réalisé un de ces sondages entre le 13 et le 20 août auprès de 1.281 personnes, avec une marge d'erreur de 2,7%.

En présentant le sondage, le recteur de la prestigieuse université, Andreu Oliva, a fait ce commentaire:

"82,8% (des Salvadoriens) n'ont aucune confiance ou peu de confiance dans le bitcoin, et 95,9%, soit un taux extrêmement haut, presque unanime, estiment que l'usage du bitcoin doit être volontaire", a commenté

Le deuxième sondage, réalisé par le quotidien Prensa Grafica, montrent que 65,7% des personnes sondées sont peu ou pas du tout d'accord avec cette "légalisation" du bitcoin. Selon Courrier International"La Presse graphique a été fondée en 1915 et appartient toujours au groupe familial Dutriz. C'est le journal le plus lu du pays, et un titre de référence pour toute l'Amérique centrale."

Une alternative au dollar pour dynamiser le pays?

Le Parlement salvadorien, dominé de manière écrasante par les partisans du président Bukele, a voté en juin la loi qui fera du bitcoin une monnaie ayant cours légal au Salvador. Une semaine avant l'entrée en vigueur, plusieurs centaines de personnes ont manifesté mercredi dans la capitale pour demander au Parlement de l'abroger.

Cette mesure, selon le chef de l'Etat, permettra de dynamiser l'économie du pays, dollarisée depuis vingt ans. Pour Nayib Bukele, ancien businessman, l'instauration du bitcoin va générer des emplois et de « permettre une inclusion financière à des milliers de personnes qui sont en dehors de l'économie légale » précisant que « 70% de la population n'a pas de compte en banque et travaille dans l'économie informelle ».

Lire aussi 7 mnLa République du Salvador fait du bitcoin une monnaie d'échange légale

Fonds de garantie pour garantir la convertibilité

Poursuivant la mise en oeuvre de la réforme, le Parlement a approuvé mardi, à la demande du président Bukele, qui jouit d'une immense popularité, la création d'un fonds de 150 millions de dollars destiné à garantir la convertibilité automatique du bitcoin en dollars américains.

Les autorités s'apprêtent à activer une application baptisée "Chivo" ("Super", en langage familier) qui doit permettre de procéder à des paiements ou virements en bitcoin. Ses usagers se verront gratifier d'une prime équivalente à 30 dollars en bitcoin lors de l'adhésion à l'application.

Distributeurs automatiques pour échanger bitcoins contre dollars

En outre, 200 distributeurs automatiques permettant d'échanger des bitcoin sont en cours d'installation.

Selon l'enquête de l'UCA, 65,2% des Salvadoriens ne souhaitent pas télécharger l'application et sont opposés au versement de la prime de 30 dollars sur les fonds publics. De même, 71,2% des sondés par l'université jésuite ont l'intention de continuer à utiliser exclusivement le dollar américain, seule monnaie légale du Salvador depuis vingt ans. 23,1% pensent utiliser indifféremment le dollar et le bitcoin tandis que seulement 3,7% ont déclaré leur intention d'utiliser exclusivement le bitcoin.

(avec AFP)

3 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 04/09/2021 à 10:58
Signaler
Manifester contre une monnaie révolutionnaire.... C'est con. Au mieux ça marche et votre pays prospère, au pire ça marche pas et vous l'utilisez juste pas.

le 04/09/2021 à 15:24
Signaler
Révolutionnaire c'est vous qui le dites... et au pire vous vous êtes fait avoir en beauté à convertir une monnaie fidiciaire garantie par un état (e.g. dollars US) en jetons de casino pour lequel vous n'obtiendrez pas une miche de pain dans tout c...

à écrit le 04/09/2021 à 9:57
Signaler
"Université jésuite UCA" Cet article est une plaisanterie ? Vous vous referez à un sondage tandis que 85% des européens pensaient que les anglais mourraient tous de faim en s'entretuant avec un brexit ? Au secours.

à écrit le 03/09/2021 à 18:47
Signaler
Même les (jeunes) "travailleuses" indépendantes des peepshows internationaux en ligne refusent le Bitcoin car assimilé au "gambling" ou jeux d'argent au regard de son extrême volatilité. Manifestement il n'y a que les gourous de cette pyramide d...

à écrit le 03/09/2021 à 15:19
Signaler
J;ai pas trop d'avis, le bitcoin truc génial est hors cote et ressemble à rien, mais si chaque région de france en disposait d'une unique et régionale je trouverais ça super.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.