Axa investit 198 millions d'euros dans le 4e assureur Nigérian

 |   |  197  mots
Axa pose le pied sur un marché de 173 millions d'habitants.
Axa pose le pied sur un marché de 173 millions d'habitants. (Crédits : reuters.com)
Le groupe d'assurance français pose le pied dans la deuxième économie africaine. Mansard Insurance plc tire les deux tiers de ses revenus dans les services aux entreprises.

Axa a annoncé vendredi 28 novembre un accord en vue d'acquérir 100% d'Assur Africa Holdings (AAH), qui détient 77% de l'assureur Mansard Insurance plc, une opération qui permettra au groupe français de faire son entrée au Nigéria.

Selon cet accord, le montant versé à la finalisation de la transaction serait de 198 millions d'euros, a précisé l'assureur dans un communiqué. Mansard, 4ème assureur au Nigéria, opère à la fois en assurance dommages et en vie, épargne et retraite.

Ancré sur le marché des entreprises

La société est bien établie sur le secteur de l'assurance des entreprises, qui représente près des deux tiers de son chiffre d'affaires, et a développé son activité d'assurance des particuliers avec une croissance annuelle moyenne d'environ 40% sur les trois dernières années, a ajouté Axa. La finalisation de la transaction devrait intervenir avant la fin de l'année.

Un pays émergent?

Le Nigéria est la deuxième économie africaine après l'Afrique du Sud. Le pourrait toutefois connaitre un ralentissement cette année en raison de la baisse des cours du pétrole. L'or noir apporte 70% des revenus de ce pays de 173 millions d'habitants.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/11/2014 à 10:55 :
Ah mais j'adooore la manière quand la presse RP parle d'un sujet qui pourrait venater l'investissement des sociétés français. Le Nigéria devient vite "la deuxième économie d'Afrique", le Brésil devient "la puissance émergente", même l'Algérie devient "une économie en progression"….. Quel changement de ton, on dirait qu'on n'est plus dans l'ère coloniale….et pourtant….

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :