Quand le patron d'Axa vole au secours de BNP Paribas

Interrogé sur le litige qui oppose la justice américaine à BNP Paribas à propos de la rupture d'embargo économique vers Cuba, l'Iran ou le Soudan, le PDG d'Axa, Henri de Castries a dénoncé le risque de régulations "illisibles" et une forme de protectionnisme.
(Crédits : Reuters)

 

Le PDG d'Axa, Henri de Castries, redoute que le litige opposant BNP Paribas aux autorités américaines n'aboutisse à un cloisonnement des marchés financiers, et à des règles de moins en moins claires, au détriment de l'ensemble du système financier.

"Le risque que nous avons, c'est d'avoir une fragmentation des marchés financiers, qui est une forme de protectionnisme, avec des régulations de moins en moins lisibles", a répondu vendredi le patron de l'assureur français lors d'une conférence de presse à Preignac, près de Bordeaux, à la suite d'une question sur ce sujet. "Cela n'apporterait rien de bon au système", a-t-il ajouté.

La banque française est dans le viseur des Etats-Unis car elle est accusée d'avoir réalisé des transactions avec des pays sous embargo comme l'Iran et le Soudan. Si ces opérations étaient conformes aux droits français et européen, le fait qu'elles ait été libellées en dollars permet à la législation américaine de s'appliquer. Henri de Castries a répété à plusieurs reprises que BNP Paribas était une institution "respectable" mais qu'il était normal qu'une sanction soit prononcée en cas d'infraction.

"Quand vous avez commis une erreur, il est normal d'être sanctionné mais de façon proportionnée et prévisible. Il faut appliquer des règles claires", a-t-il fait valoir. "Là où c'est plus compliqué, pour BNP Paribas mais aussi pour n'importe quelle institution financière au monde, c'est quand la taille de la sanction devient disproportionnée", a-t-il poursuivi.

Selon la presse américaine, l'établissement français pourrait avoir à payer plus de 10 voire selon certaines sources jusqu'à 16 milliards de dollars pour se sortir d'affaires et risquerait également une suspension -a priori temporaire- de sa possibilité d'opérer en dollars. Une sanction qui selon l'ancien président de la BCE, Jean-Claude Trichet pourrait faire courir un "risque systémique" sur le marché interbancaire du dollar, alors que BNP Paribas est le quatrième acteur mondial en terme de clearing sur la devise américaine.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 26
à écrit le 09/06/2014 à 15:26
Signaler
Bien fait ! Quand on sait pas jouer il faut apprendre !

à écrit le 09/06/2014 à 13:24
Signaler
Un petit arrangement entre amis.

à écrit le 09/06/2014 à 11:16
Signaler
Sait-on ce qu'est une monnaie "souveraine" ? Les commentaires sur le dollar et les thuriféraires du BITCOIN permettent d'en douter.

à écrit le 09/06/2014 à 9:54
Signaler
AXA détient % de BNP Paribas, normal qu'il monte au front

à écrit le 08/06/2014 à 18:56
Signaler
Bnp n'a-t-elle pas gagné des milliards sur ces opérations "illégales"?

le 08/06/2014 à 23:31
Signaler
Sources?

le 09/06/2014 à 14:53
Signaler
ces opérations étaient légales en Europe

à écrit le 08/06/2014 à 13:24
Signaler
Quoi qu'il en soit le temps cour contre les intérêts de BNP Paribas . Les investisseurs ont freinés fortement les investissements et pas mal de clients fonts des transferts vers d'autre banque mais aussi dans les filiales à l'étranger … c'est ça la ...

le 09/06/2014 à 7:12
Signaler
Vous commettez une erreur fatale, on reproche à BNP n'ont pas d'avoir contourné l'embargo américain, mais bien d'avoir utilisé le dollar comme monnaie, si BNP avait utilisé le yuan ou le franc suisse, le juge américain n'aurait rien pu faire. C'est a...

à écrit le 08/06/2014 à 11:25
Signaler
Les marchés publics de l'UE sont bien plus ouverts que ceux des USA, cela conduit à des déséquilibres importants et injustifiés. Je propose un rééquilibrage (directives en faveur d'une réciprocité) immédiat. Les USA vont se prendre quelques dizaines ...

à écrit le 08/06/2014 à 9:34
Signaler
Si ce n'était pas Kerviel qui a fait la connerie c'est qui alors?

à écrit le 08/06/2014 à 8:57
Signaler
Vous avez planté. Vous allez payer. Normal , c'est la Loi. Chatcher ça ne changera rien... ;-)

à écrit le 08/06/2014 à 7:40
Signaler
Le monde est fou ce sont les fabricants de fausse monnaie qui font la loi...

à écrit le 08/06/2014 à 3:15
Signaler
Il suffit d'arrêter d'utiliser le dollar et on aura plus à se demander à chaque fois si ce qu'on fait est légal ou illégal dans le droit américain, surtout que les états-unis risquent un jour de déclarer leur droit rétroactif !! il faut prendre les d...

à écrit le 08/06/2014 à 0:25
Signaler
Quand on pense que les partis populistes type FN veulent supprimer l'euro, voilà une raison supplémentaire de prouver qu'il est indispensable et que BNP devrait passer le plus possible par l'euro pour éviter des désagréments.

le 08/06/2014 à 15:56
Signaler
Visiblement vous faites preuve d'un autisme sans limite. L'affaire BNP Paribas démontre que l'Euro n'est pas plus efficace sur les marchés internationaux que fut le Franc français en son temps et que le retour au Franc n'aura que peu d'incidence pour...

à écrit le 08/06/2014 à 0:18
Signaler
Si l'UE fonctionnait , elle aurait mis une amende de 30 milliards d'euro à goldman and sachs pour le trafic des comptes grecques puisque c'est ce qu'à coûté la crise grecque aux contribuables et aux banques (essentiellement européennes). Les USA fer...

à écrit le 07/06/2014 à 17:40
Signaler
Il faut situer quelques points d'Histoire. Les accords de Gênes ont mis en place le système mondial des devises puis par les accords de la Jamaïque a été mis fin à la convertibilité en or. Tout cela s'est passé dans le siècle précédent, donc il y a ...

à écrit le 07/06/2014 à 17:32
Signaler
venez visiter mon profil Facebook agnes hillaire, vous y trouverez par mon témoignage sur AXA, l'éthique et la déontologie de cet assureur.

à écrit le 07/06/2014 à 16:27
Signaler
Sur mon profil faceboox agnes hillaire, mon témoignage sur l'éthique et la déontologie de l'assureur AXA. Quand AXA investissait dans la production de mines anti personnel et de bombes à fragmentation. Pour AXA: " On est axien avant d'être Français,...

à écrit le 07/06/2014 à 16:08
Signaler
Question peut-être "idiote" : Il y a dans le monde plus de banques non américaines que l'inverse. Ne peut-on pas "simplement" ne plus utiliser le dollar ?

à écrit le 07/06/2014 à 14:38
Signaler
Il faudrait diffuser les réponses des français a ce French bashing, ça commence à suffire!

à écrit le 07/06/2014 à 13:49
Signaler
un trader est en rison pour avoir perdu 5 milliards pour 10milliards quelle recompense pour les dirigeants de la banque 6 ans ou une decoration je vous informe de la neutralite du pouvoir francais contre un justice

à écrit le 07/06/2014 à 12:53
Signaler
le droit doit régler cette affaire ; bnp ou axa sont dés monstres du cac 40 et une nouvelle fois les contribuables épongeront leurs restes avec la bénédiction de françois le président intérimaire de notre bonne FRANCE .

le 07/06/2014 à 15:32
Signaler
Pour rappel, les procureurs de New York enquêtent sur les activités de la banque française, soupçonnée d'avoir contourné des sanctions contre plusieurs pays (dont le Soudan et l'Iran) entre 2002 et 2009. Qui était président a cet époque Jacques Chira...

le 07/06/2014 à 17:29
Signaler
la réponse est dans le boycot du US dollar. Arrêtons les transactions commerciales et financières en USD et imposons systématiquement l'Euro; le YEN, le CHF!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.