Résultat en baisse pour Macif

 |   |  397  mots
L'assureur mutualiste est notamment victime d'une hausse de la sinistralité pour sa branche auto

L'assureur mutualiste Macif a dégagé un bénéfice net en 2016 en repli de 9% à 186 millions d'euros contre 205 million en 2015, en raison d'une baisse de 10% de sa marge financière dans un contexte de taux bas.

En données retraitées, ce résultat ressort en recul de 7,5% mais demeure supérieur aux objectifs du plan stratégique, indique le groupe mutualiste dans un communiqué dévoilé mercredi.

Hausse du chiffre d'affaires

Néanmoins, le chiffre d'affaires du groupe a lui enregistré une progression de 3% à 6,3 milliards d'euros, bénéficiant notamment de l'intégration de la mutuelle Apivia dans son pôle Santé/prévoyance dont les revenus bondissent de 23% à 980 millions d'euros.

Baisse du résultat en dommages

Le pôle Dommages, qui contribue pour moitié aux revenus du groupe, affiche une légère hausse de son chiffre d'affaires (+1% à 3,1 milliard d'euros) mais une baisse de son résultat net à 109 millions d'euros contre 128 millions l'an dernier en raison notamment de la sinistralité.

Ce qui se traduit sur le ratio combiné (indemnisation des sinistres, frais et commissions rapportés aux primes perçues) qui s'établit à 99,3%, en augmentation de 0,1 point. Indicateur essentiel dans l'assurance, plus ce ratio s'affiche en dessous de 100, plus il reflète une bonne performance technique du groupe. En revanche, ce même ratio s'améliore en Sante/prévoyance à 95,9% contre 97,2% l'an dernier.

 Plan stratégique

En termes de perspectives, le groupe entend poursuivre son plan stratégique à horizon 2020 dont les principaux chantiers ont été initiés l'an dernier, tels que la refonte du site internet et la réorganisation du groupe en cinq pôles régionaux.

Le cap sera mis sur l'innovation à laquelle l'assureur mutualiste compte consacrer une partie des 500 millions d'euros investis sur la période pour sa transformation. Il entend également consolider sa politique de partenariats avec de jeunes pousses afin de proposer de nouveaux services à ses sociétaires. En mars dernier, Macif avait annoncé le lancement d'un fonds d'investissement dédié aux start-up et l'injection de quelque 15 millions d'euros dans cinq jeunes sociétés, la plupart spécialisées dans le secteur automobile (Drust, Tellmeplus, Carizy et GoMore).

Le groupe se targue d'être la première marque sur le marché de l'assurance automobile en nombre de contrats avec 5,9 millions de contrats en 2016, même si Covéa est loin devant, mais avec plusieurs marques (GMF, Maaf, MMA).

AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :