Convoqués à l'Elysée, assureurs et mutuelles s'engagent à un gel des tarifs

 |   |  369  mots
Agnès Buzyn avait accusé les mutuelles de se livrer à un sabotage politique de la promesse de campagne du reste à charge zéro sur certaines prestations comme les lunettes, si elles augmentaient les cotisations.
Agnès Buzyn avait accusé les mutuelles de se livrer à un "sabotage politique" de la promesse de campagne du "reste à charge zéro" sur certaines prestations comme les lunettes, si elles augmentaient les cotisations. (Crédits : Charles Platiau)
Les patrons des grands assureurs et groupes de protection santé ont été reçus ce mardi par Emmanuel Macron. Ils ont pris l'engagement de modérer leurs tarifs l'année prochaine. En toile de fond, le débat sur le reste à charge zéro.

Après les banques, qui ont accepté de ne pas augmenter leurs tarifs l'an prochain, Emmanuel Macron a reçu ce mardi 18 décembre les assurances et les mutuelles pour leur demander de modérer leurs tarifs, un geste financier destiné à apaiser la colère des "gilets jaunes". Cette rencontre organisée dans l'après-midi à l'Elysée s'est tenue en présence de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn,

"Il va leur parler du besoin des Français de retrouver du pouvoir d'achat et de la nécessité de travailler sur les dépenses contraintes", avait déclaré en amont la ministre, soulignant que les "complémentaires font partie des dépenses contraintes".

Parmi les patrons autour de la table, Jacques de Peretti, le président d'Axa France, Jacques Richier le Pdg d'Allianz France, Frédéric Thomas (Crédit Agricole Assurances), Thomas Saunier (Malakoff Médéric), Roland Berthillier (MGEN), Pierre Gros (Macif), Nicolas Gomart (Matmut), Thierry Martel (Groupama), André Renaudin (AG2R La Mondiale) et Bernard Spitz, le président de la Fédération française de l'assurance (FFA).

Les complémentaires santé - assurances, mutuelles et instituts de prévoyance - se sont dit prêtes à geler ou réduire leurs frais de gestion à partir de 2019.

Bras de fer sur le "reste à charge zéro"

Plus de 7 milliards d'euros de frais de gestion sont facturés chaque année par les complémentaires, soit un taux d'environ 20%, a souligné l'Elysée, en précisant que cet engagement portait sur plusieurs années.

La relation est tendue avec les mutuelles que la ministre de la Santé accuse certaines d'entre elles de "sabotage politique" de la promesse de campagne d'Emmanuel Macron du "reste à charge zéro" sur certaines prestations comme les lunettes, les prothèses dentaires et audioprothèses, si elles augmentaient les cotisations. Elle leur reproche d'utiliser cette réforme, qui doit entrer en vigueur par étapes entre 2019 et 2021, pour justifier des hausses de leurs tarifs.

Tous les acteurs se sont engagés à ce qu'il n'y ait pas de hausse des tarifs l'an prochain et en 2020 liée à la réforme dite du "reste à charge zéro", ont affirmé leurs représentants.

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/01/2019 à 18:43 :
Bonsoir
Mutuelle obligatoire , aucuns courriers avant augmentation de + 18,5%
soit 273€ pour l'année 2019......................
a écrit le 07/01/2019 à 17:39 :
Ma mutuelle a augmenté de 14 euros par mois pour l année 2019.
a écrit le 19/12/2018 à 17:33 :
Sacré arnaque les mutuelles obligatoire
Nous sommes les pigeons forcés
On n'a pas le choix
Ils s'en donnent à coeur joie
a écrit le 19/12/2018 à 16:05 :
Les jeunes mutualistes payent leur cotisation moins chère que les anciens. C'est anormal car eux devraient aider leurs aînés et non l'inverse.
a écrit le 19/12/2018 à 14:09 :
Je viens de recevoir mon échéancier pour 2019 de Klesia Mut' augmentation 5,5 pour cent les explications: la revalorisation des bases de remboursement de la sécu sur les soins conservateurs dentaires et l'acoustique!!!! le relèvement de 18€ à 24 € de la franchise médicale pour les actes techniques supérieurs à 120€ en médecine de ville ou en hospitalisation et la hausse PREVUE!!!! de la contribution des organismes complémentaires destinée à financer le forfait patientèle versé aux médecins traitants. A la lecture des arguments je constate que le gouvernement et les députés qui souhaitent que la SS soit excédentaire ( alors que l’équilibre serait le bon choix on ne fait pas d’excédent sur la santé) il faut que les coûts soient à la charge des mutuelles donc des assurés mutualistes, je note également que l’augmentation du cout de la visite est pris en charge par le mutualiste; il est vrai que les médecins au prix de 25 euros la consultation ne sont pas des nantis du tarif horaire, pour ceux qui ont une réelle conscience professionnelle. Je vois également que noyé dans les explications l’acoustique dont le zéro à charge nous est rabâchés par le gouvernement mais que nous payons par les mutuelles, puis la hausse PREVUE de la contribution des organismes….. donc la ou les mutuelles prévoient la future hausse qui n’est pas datée, bien gérer c’est prévoir mais on peut également dire bien augmenter améliore la tirelire pour qui ??????. Enfin pour cette mutuelle les courriers sont datés de fin novembre mais reçu 15 jours après et la en tout petit comme tout bon assureur on vous explique la loi Chatel: toute modification doit se faire sous 20 jours cachet de la poste faisant fois!!! comme vous avez jeté l’enveloppe avant de lire la petite ligne vous l’avez dans le baba. Une information m’a intéressé les frais de gestion à 13,7 pour cent, élevés, mais je ne suis pas étonné car pour un renseignement de plus de deux questions il faut appeler plusieurs services à priori il ne se parlent pas entre eux. En conclusion entre la ministre disons l’exécutif dont le Président et les députés qui nous chantent le reste à charge zéro pour l’acoustique!!! mais aussi des économies à la SS et les mutuelles qui s’engagent nous sommes dans le grand bal des faux culs. Il est vrai que pour faire de la politique et cela vaut pour tous les partis le mensonge est l’ADN du politicien Pour les mutuelles elles ne sont pas en reste pour pleurer mais sont-elles bien gérées? La conclusion habituelle l’électeur et le client sont TOUJOURS les dindons des faux culs. Puis je rêver de voir un nouveau relevé à ZERO augmentation?
Réponse de le 19/12/2018 à 14:34 :
Pas besoin de mutuelles.Mettez l'argent de vos cotisations sur un livret d'épargne et utilisez le pour vos frais médicaux.La, sécu rembourse 70%,et meme 100% pour les maladies graves.La mutuelle vous coutera toujours plus cher que les 30% du reste a payer
Réponse de le 20/12/2018 à 13:08 :
Moi c'est une augmentation de 15% que je subis
a écrit le 19/12/2018 à 11:40 :
“Malgré la conjoncture, le gouvernement et les assureurs et mutuelles se sont entendus pour ne pas baisser les coûts.” serait un meilleur titre pour cet article.
a écrit le 19/12/2018 à 11:04 :
elle réve je viens de recevoir de ma mutuelle le tarif pour 2019 de 131 euros je passe à143 par mois soit 12 euros de hausse les mutuelles n'en on rien à foutre de celle qui paye l'ISF?on se moque de nous
a écrit le 19/12/2018 à 10:37 :
Depuis la réforme de Marisol Touraine les mutuelles ne remboursent les lunettes à leurs clients que tous les 2 ans vs 1 an (sauf changement important de l'acuité visuelle) soit une économie assez énorme. Hors le prix des mutuelles n'a pas baissé.
Où est passé l'argent? Poser la question c'est y répondre un peu...
a écrit le 19/12/2018 à 10:26 :
Comme quoi le mot "engagements" dans la bouche de beaucoup ne vaut pas grand chose. Pas encore reçu les tarifs de ma mutuelle 2019. En cas d'augmentation, enverrai une lettre - pour demande d'explication - à Madame Buzyn. Et si pas de réponse de cette dernière, ferai une page facebook. Les "erreurs" RSI, CIPAV, URSSAF, Centre des Impôts m'ont appris à être réactif et "hargneux" dans la défense de mes droits. Par ailleurs, chose promise, chose due.
a écrit le 19/12/2018 à 10:08 :
Pour commencer il faudrait supprimer tous ces rapetout qui ne pensent qu'à faire du fric sur le dos des miséreux , et que la sécu soit à 100%, si on verse les cotisations des complémentaires qui augmentent chaque année de manière outrancière à la sécurité sociale il y a de quoi améliorer le système .
P.S : quand j'ai eu la chance de pouvoir partir en retraite , ma cotisation à doublé et les prestations ont diminué , pourtant il n'y a pas eu de modifications dans ma santé depuis 8 ans.
a écrit le 19/12/2018 à 9:57 :
Bonjour, déjà le mot le mot "mutuelle" est usurpé car dans la plupart des cas il s'agit de groupes d'assurances privés qui veulent encore une fois piller le peuple .Il serait souhaitable de supprimer tout ces vautours, et que seulement la sécu gère tout à 100% en augmentant ses cotisations bien sur .
a écrit le 19/12/2018 à 9:48 :
trop tard augmentation de ma mutuelle deja faite + 140 euros pour 2019
a écrit le 19/12/2018 à 9:03 :
Les mutuelles sont, comme leur nom l'indique bien, des machines à mutualiser l'inflation des dépenses de santé, et à soutenir le train de vie des médecins non conventionnés.
On comprend donc bien que toute tentative de réforme soulève une forte opposition.
a écrit le 19/12/2018 à 8:50 :
la mienne a déjà annoncé + 11,29% pour l'année prochaine
a écrit le 19/12/2018 à 8:28 :
"que la ministre de la Santé accuse certaines d'entre elles de "sabotage politique" de la promesse de campagne d'Emmanuel Macron"

C'est à Macron de faire respecter sa parole et non aux privés, c'est quoi ce rôle inversé ? Le président de la république n'est donc qu'une vulgaire marionnette ?

Nos lrem valident leur servilité vis à vis du pouvoir de l'argent sans aucun complexe. Après la droite décomplexée, la bêtise décomplexée, on progresse ya pas à dire...
a écrit le 19/12/2018 à 0:30 :
" Reste, à Charge 0 " : Qui peut honnètement Marier ces deux contraires ?

Un " Reste, à Charge " " Reste A Charge " : Par Définition ! Meme.


C'est comme le " En Meme Temps " pour Marier deux contraires.
a écrit le 18/12/2018 à 23:44 :
Agnès buzyns c est le clan macron E Philippe le maire darmanin Que des riches
a écrit le 18/12/2018 à 21:10 :
reçu ce jour échéancier complémentaire santé MGEN pour 2019 : + 5,4% sur tarif 2018
qui ment ? la ministre ou l'assureur MGEN ?
a écrit le 18/12/2018 à 20:41 :
Le Toupet !!!!C'est à l'ETAT de supprimer !!!!!! ses 30% DE TAXES sur les Complém SANTE !!!!!, et la Cotis chutera.
Puisque la Sécu ne couvre QUE !!!!! 65% SI !!!! Conventionné, les Complém SANTE comme les Cotis Sécu devraient etre déduites du revenu imposable.
Les praticiens se déconventionnent de plus en plus, alors les Mutuelles ont de plus en plus lourd à couvrir. Mais qu'ils en finissent avec leur magazine mensuel.

D'autant que RETRAITES DESINDEXEES : 1000eur/2018 = 650eur/2028 = 400eur/2038 = 250eur/2048 ( inflation).
Et électr-gaz-fuel-carbur ne devraient etre taxés qu'à une tva de 1ère nécessité 5.5%, et les tarifs baisseraient de 15% de suite

Les Restos qui ( pour leur grasse marge) ont trahi leurs engagements : TVA à 20% à nouveau, au lieu de 5.5%
Le Batiment à 10% retour à leur TVA 5.5%

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :