Thierry Derez et Covéa lourdement condamnés dans leur litige avec Scor

 |  | 794 mots
Lecture 4 min.
Thierry Derez, PDG de Covéa.
Thierry Derez, PDG de Covéa. (Crédits : Covéa)
Le tribunal de commerce estime que le PDG du groupe Covéa a contrevenu à ses obligations d'administrateur de Scor. Il condamne le dirigeant et son groupe à verser plus de 20 millions d'euros à Scor pour le préjudice subi.

La sanction est particulièrement lourde à la fois pour Thierry Derez et le groupe mutualiste qu'il dirige, Covéa. Dans un jugement rendu ce mardi, le Tribunal de commerce de Paris a en effet donné raison au réassureur Scor qui estimait que Thierry Derez (et son groupe Covéa)  lui avait porté préjudice lors de sa tentative d'achat de Scor durant l'été 2018.

Sanctions financières élevées

Pour le tribunal, Thierry Derez n'a pas respecté ses obligations de loyauté vis-à-vis de Scor, alors même qu'il était administrateur au conseil de Scor. "Thierry Derez a commis des fautes contractuelles engageant sa responsabilité civile, en violant les engagements qu'il avait contractés à l'égard de Scor, en tant qu'administrateur à titre personnel de cette dernière, relatifs au conflit d'intérêts, à la confidentialité et à la loyauté », souligne le jugement sur le fond. A cet titre, le dirigeant est condamné à verser une somme de près de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :