Wells Fargo rembourse l'Etat à son tour

 |   |  240  mots
Après l'annonce de Citigroup dans l'après-midi, la banque californienne a fait savoir lundi soir qu'elle était parvenue à un accord avec les autorités américaines pour rembourser le 25 milliards de dollars d'aides publiques perçues pendant la crise.

Wells Fargo quitte le giron de l'Etat américain. La quatrième banque américaine est la dernière des "grandes" à annoncer le remboursement des aides perçues dans le cadre du plan de soutien au secteur financier, plus connu sous l'acronyme Tarp (Troubled Asset Relief Program). La banque californienne va rembourser intégralement les 25 milliards de dollars perçus.

Pour financer cette opération, Wells Fargo a décidé avec les autorités américaines d'émettre pour 10,4 milliards de dollars d'actions ordinaires, dont une option de surallocation de 1,56 milliard de dollars. Si le conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale, la banque centrale américaine, donnent leur feu vert, le groupe va également vendre pour 1,5 milliard de dollars d'actifs.

Si les cessions ne sont pas bouclées d'ici la fin 2010, la banque a accepté de procéder à une nouvelle augmentation de capital. Elle précise que le remboursement du Tarp aboutira à éliminer 1,25 milliard de dollars de dividendes annuels sur des titres préférentiels et elle ajoute que la mesure sera légèrement relutive (positive pour le bénéfice par action) en 2010.

Cette décision aura également pour effet de réduire de 2 milliards de dollars le revenu disponible pour les porteurs d'actions ordinaires au quatrième trimestre parce que la valeur des titres préférentiels portées dans les livres de comptes de la banque est inférieure à la valeur nominale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :