Crédit Agricole va vendre des activités de crédit à un fonds américain

La banque verte aurait trouvé un accord avec un fonds américain spécialisé qui lui reprendrait ces activités. Une réunion d'urgence est programmée cet après-midi au siège de Casa.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Crédit Agricole SA (Casa) devrait, à son tour, prendre des mesures pour réduire la taille de son bilan, comme l'évoquaient mardi le Financial Times et Reuters. Et les annonces pourraient être imminentes puisque la banque verte a convoqué une réunion de concertation d'urgence ce mercredi à 14 heures avec ses filiales au siège de Casa à Montrouge, initialement prévue dans une dizaine de jours. Cette réunion suivra celle organisée entre la direction de la Fédération nationale du Crédit Agricole et les organisations syndicales. A noter également que les représentants syndicaux de Crédit Agricole Corporate & Investment Bank (CA CIB) rencontrent, ce jour, Michel Mathieu, directeur général délégué de Casa en charge des fonctions centrales groupe, des assurances et de la gestion d'actifs, et Pierre Deheunynck, directeur des ressources humaines du groupe, et que jeudi se tient un comité d'entreprise chez CA CIB.

Casa cèderait des activités de crédit à un fonds américain spécialisé sur ce type d'actifs. Ce dernier récupérerait le "book" de CA CIB mais aussi les traders concernés. Techniquement, un fonds  "miror" serait créé pour reprendre les opérations de CA CIB. Au final, toutes les opérations se "matcheraient". L'intérêt pour CA CIB, qui resterait intermédiaire de marché, est que le risque de marché est transféré au fonds. La question est de savoir quel montant cela concerne et la maturité des crédits. Autre intérêt : cela lui permettra de dégager des fonds propres. Par conséquent, l'Autorité de contrôle prudentiel (ACP) est forcément au courant de cette opération puisque sa mission est, entre autres, de contrôler tout ce qui touche aux ratios de fonds propres des établissements. L'ACP n'a pas commenté.

L'idée de céder ce type d'actifs n'est pas nouvelle puisque la banque l'avait envisagée il y a six mois. Mais cela avait été écarté. Cependant, la crise de cet été a poussé Casa a ressortir le dossier.

Une chose est sûre, la banque aurait vraiment besoin de fonds propres. Selon des sources internes, Philippe Brassac, secrétaire général de la FNCA, aurait estimé, à l'occasion d'une commission plénière de concertation ce jour, que  le groupe est hypertrophié avec des besoins énormes [de fonds propres dans le cadre de Bâle III, liquidités, impact Sifis, fonds de garantie et taxe sur les transactions financières, ndlr]. Une réduction mécanique s'imposerait donc. Et aurait ajouté : "Nous sommes un arbre, ne touchons pas aux racines mais élaguons des branches." Par racines, Philippe Brassac fait référence au projet de groupe présenté en décembre dernier avec un recentrage sur la banque de proximité plus proche des territoires et de l'économie réelle. Et par branches, il fait référence à certaines activités de CA CIB. Une filiale qui a déjà pas mal réduit la voilure. Tous ces propos sont formellement démentis par Philippe Brassac.

En effet, en juin dernier, CA CIB annonçait la vente à Citic Securities de 19,9% de Crédit Agricole Chevreux et de CLSA pour 374 millions de dollars. Et mardi, elle confirmait la fermeture de son activité de fusion et acquisition en Afrique du Nord et au Moyen-Orient , dont le siège est à Dubaï.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 29/09/2011 à 16:07
Signaler
Pauget ex directeur de casa s'est montré cupide et le "groupe" le paie fort maintenant ! c'était si facile d'engranger des gains avec la bque d'investissement ! asset management devenu amundi pour se faire oublier jouait avec l'argent des clients.......

à écrit le 28/09/2011 à 13:00
Signaler
Il faut croire que la situatuion est plus préoccupante qu'ils essaient de le faire croire dans les agences du Crédit Agricole !!! les actifs toxiques du Crédit Agricole sont certainement devenus indisgestes !!!

à écrit le 28/09/2011 à 12:33
Signaler
Tour de passe passe qui recapitalise sans débourser un liard, discours faussement alarmiste à l'appui. On n'en attendait pas moins. Bien joué.

le 29/09/2011 à 13:07
Signaler
mais c tout a fait ca !

à écrit le 28/09/2011 à 12:25
Signaler
Sauf erreur ou mal informés, on ne peut pas dire que Carron et Pauget aient porter le groupe Crédit Agricole à l'apogée, c'est le moins qu'on puisse dire. Mais que dit la mythologie à propos d'un homonyme.Dans la mythologie grecque, Charon ou Caron (...

le 28/09/2011 à 13:46
Signaler
En fait le sort du Crédit Agricole était écrit déjà dans le grec ancien, tiens et d'ailleurs Emporiki hein Emporiki eh bien ça sonne comme le titre d'un film "Autant en emporte le ..." ou comme le mot espagnol "empeorar", empirer.

le 29/09/2011 à 13:07
Signaler
donc tous les caron au chomage ... on en veut plus dans les entreprises !! lol

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.