Novacyt illustre le manque d'appétit de la Bourse pour les PME

 |   |  200  mots
Faute d'un appétit suffisant de la part des investisseurs, la biotech Novacyt a fixé son prix d'introduction en Bourse dans le bas de la fourchette. Copyright Reuters
Faute d'un appétit suffisant de la part des investisseurs, la biotech Novacyt a fixé son prix d'introduction en Bourse dans le bas de la fourchette. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La société de biotechnologies a levé 2,6 millions d'euros seulement, au lieu des 3,85 millions espérés.

Qu'il est dur d'oser le pari de la Bourse, en ce moment ! Novacyt, qui sera cotée sur Alternext à Paris à compter de vendredi, en sait quelque chose. La société française de biotechnologies, spécialisée dans les tests de détection du cancer du col de l'utérus, a levé 2,6 millions d'euros seulement dans le cadre de son introduction en Bourse. Pour mémoire, Novacyt espérait récolter 3,85 millions d'euros.

Mais la demande des investisseurs pour les titres Novacyt, moins forte que prévu, a contraint la société à fixer son prix d'introduction en Bourse à 8,10 euros, dans le bas d'une fourchette qui allait jusqu'à 9,90 euros. Par ailleurs, 318.127 actions seulement ont trouvé preneur, alors que Novacyt espérait en émettre 388.889.

Au moins la société est-elle allée jusqu'au bout de son pari, contrairement à d'autres. Au premier semestre, la crise de la zone euro et la volatilité des marchés actions ont en effet conduit nombre de PME à reporter leur introduction sur Alternext. Ce marché non réglementé n'a accueilli que quatre nouvelles entreprises (Vexim, Gold by Gold, Mobile Network Group et Intrasense) au cours des six premiers mois de 2012, contre quatorze au premier semestre 2011, selon Allegra Finance.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2012 à 11:57 :
En tout cas faudra plus compter sur les petits porteurs taxés à 60% sur leurs plus values...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :