Manchester United revoit à la baisse son cours d'introduction

 |   |  377  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Manchester United a fixé à 14 dollars par action le prix de son entrée en Bourse, prévue ce vendredi, un prix inférieur à son estimation initiale et qui valorise le club de football à seulement 2,3 milliards de dollars (1,9 milliard d'euros).

Serait-ce la première défaite de la saison pour les Red Devils ? Alors que les dirigeants avaient en tête une fourchette de prix de 16 à 20 dollars pour le retour en Bourse de Manchester United, le prix par action a finalement été fixé à 14 dollars, ce qui valorise le club de football britannique à seulement 2,3 milliards de dollars (1,9 milliard d'euros). Si le prix de 16 dollars avait pu être réalisé, Man U aurait été valorisé 3,3 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros).

Environ 16,7 millions d'actions ont été mises sur le marché, ce qui a permis de lever 233,2 millions de dollars (190 millions d'euros), qui seront partagés à égalité entre le club et ses actionnaires, la famille Glazer basée en Floride. Un investisseur souligne que même au prix abaissé, les investisseurs paient encore cher pour devenir actionnaire du club britannique créé il y a 134 ans.

Une valeur plus chère que Disney

Le prix d'introduction en Bourse valorise le club 19 fois son excédent brut d'exploitation (EBE) estimé pour la période de 12 mois au 30 juin, ce qui fait que la valeur est plus chère que l'action Disney, que les investisseurs acceptent de payer environ 10 fois ses bénéfices. "Je suis surpris qu'il n'y ait pas eu un décote plus importante", commente Ken Perkins, analyste chez Morningstar. "Notre valorisation était à environ 10 dollars. Ils demandent aux gens de payer beaucoup pour prendre un risque opérationnel et financier important."

Rembourser sa dette

Les Glazer, qui ont également des intérêts dans des centres commerciaux et dans l'équipe de football des Tampa Bay Buccaneers, vont eux aussi obtenir moins que prévu, mais l'opération représente tout de même 2,5 fois leur investissement initial dans le club. Le club de Premier League prévoit d'utiliser l'argent pour rembourser sa dette qui remonte à son rachat par les Glazer via de la dette en 2005. La dette de Manchester United s'élevait à plus de 437 millions de livres (555 millions d'euros) au 30 juin. L'achat des joueurs est aussi un poste important. Le club essaie de mettre la main sur l'international néerlandais Robin van Persie qui évolue dans le club concurrent de l'Arsenal. Manchester United aurait offert 15 millions de livres (19 millions d'euros) pour van Persie, selon le site web du Daily Mail.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/08/2012 à 12:24 :
En France, seul l'OL est coté, depuis 2007. La valeur de l'action a significativement depuis. En Allemagne, seule le Borussia Dortumund. Les années suivant son introduction ont été très difficile, même si ça va mieux maintenant. Un modèle à suivre?
Réponse de le 10/08/2012 à 16:19 :
OLG même configuration
AULAS et SEDOUX détiennent 85% du capital - ils n'ont pas payé leurs actions puisqu'ils ont profité du changement de statuts d'une association qu'était le club initial -
Ils ont compté sur les pigeons minoritaires qui eux, ont payé cash pour faire la trésorerie du club, tout bouffé jusque là, alors que c'étit pour construire un stade - et aujourd'hui, le stade est en plan, aulas ne trouve pas le financement malgré tous les coups tordus avec les élus socialistes du coin pour finalement faire payer - et c'est une première - un stade privé par les contribuables

Génial non ?
ouvrez ce lien, vous en saurez plus :
http://carton-rouge-decines.fr/

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :