En raflant LeasePlan, Société Générale (via sa filiale ALD) devient un poids lourd de la location de voitures

ALD, filiale de location auto longue durée de Société Générale, va acquérir son concurrent LeasePlan, numéro 1 européen du secteur du leasing, pour 4,9 milliards d'euros. Cette acquisition intervient alors que Société Générale est également très actif sur un autre dossier, la reprise d'ING France pour sa filiale Boursorama. Ces deux dossiers sont des marqueurs forts de la transformation du modèle de Société Générale qu'avait expliqué son PDG Frédéric Oudéa dans nos colonnes le 21 décembre.

3 mn

(Crédits : Sarah Meyssonnier)

Frédéric Oudéa, le PDG de Société Générale passe de la parole aux actes. Après avoir clairement expliqué dans nos colonnes le 21 décembre que la transformation du modèle de Société Générale passait par le "développement de nouvelles offres ou en élargissant ses frontières vers de nouvelles activités", ALD, sa filiale de location auto longue durée, va acquérir son concurrent LeasePlan, numéro 1 européen du secteur du leasing, pour 4,9 milliards d'euros. Le nouvel ensemble créerait "un acteur mondial de premier plan dans les solutions de mobilité avec une flotte totale combinée d'environ 3,5 millions de véhicules".

Introduit en Bourse en juin 2017, le groupe ALD est contrôlé à 79,8% par la banque française. Lease Plan, dont le siège est situé à Amsterdam, est pour sa part détenu par des fonds souverains comme ADIA (Abu Dhabi Investment Authority) et le singapourien GIC, ainsi que par des fonds de pension.

Actionnaire majoritaire

En octobre, la banque tricolore avait indiqué être en négociation avec LeasePlan pour un éventuel "rapprochement" avec sa filiale ALD. Société Générale s'engage à "rester l'actionnaire majoritaire du nouvel ensemble - nommé NewALD" - avec une participation d'environ 53% du capital à la clôture de l'opération, les actionnaires de LeasePlan recevant une participation de 30,75% dans le cadre du paiement en titres". Le groupe souligne que cette transaction "serait fortement créatrice de valeur pour les actionnaires avec une relution du bénéfice net par action d'environ +20% pour NewALD en 2023 et supérieure à 5% pour Société Générale dès 2024".

Dans l'entretien qu'il nous avait accordé, Frédéric Oudéa déclarait :

"Rappelons tout d'abord que les banques ont une forte spécificité, celle de collecter des dépôts et de l'épargne et de les garantir ! C'est une différence fondamentale par rapport à la majorité des nouveaux acteurs qui se positionnent plutôt à la marge du secteur bancaire. Peu d'entre eux ont fait jusqu'ici le choix de basculer sur un statut bancaire, profondément régulé. Il y a aura sans doute une forme de convergence entre certains de ces acteurs nouveaux qui vont progressivement venir vers un statut de banque en étoffant leurs offres, et des acteurs, comme Société générale, qui transforment leur modèle, en développant de nouvelles offres ou en élargissant ses frontières vers de nouvelles activités."

Citant sa filiale ALD, il ajoutait :

"Le monde de la mobilité est en pleine révolution, passant d'un monde de la propriété à celui de l'usage, et nous nous mettons en capacité d'accompagner ce changement en proposant non seulement des solutions de leasing mais également des services digitaux pour multiplier nos sources de revenus."

Pour justifier son propos, Frédéric Oudéa citait également le développement de sa filiale Boursorama. Là aussi, le PDG de Société Générale passe de la parole aux actes, puisque la Soc Gen est en finale avec Crédit Mutuel Arkéa pour la reprise d'ING France.

Lire ici la totalité de l'interview : Fusion des réseaux, Boursorama, leasing automobile : comment Frédéric Oudéa réinvente Société Générale

Lire aussi 4 mnReprise d'ING France : Société Générale et Crédit Mutuel Arkéa ont déposé une offre

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.