Test de résistance : les banques européennes solides face à un scénario de grave crise financière

Les tests de résistance conduits par le régulateur bancaire européen, ont démontré que les 50 plus grandes banques du continent pouvaient supporter une grave crise financière. Le scénario fictif retenu par l'autorité bancaire européenne ramènerait la moyenne des ratios de fonds propres à 10% contre 15% actuellement, soit un niveau soutenable. De son côté, la Banque Centrale Européenne est moins optimiste et s'inquiète des positions des banques à travers les produit dérivés.

3 mn

(Crédits : Yves Herman)

Une bonne nouvelle dans une période de crise sanitaire et d'incertitudes. Les banques européennes ont remporté haut la main l'exercice dit de stress test (test de résistance), imposé par l'Autorité bancaire européenne (ABE). Cet exercice soumet les banques à un scénario de grave crise financière afin de déterminer leur capacité à encaisser le choc et appréhender l'impact sur leur ratio de solvabilité.

Une crise à 265 milliards d'euros

Lors du dernier stress test dont les résultats ont été publiés vendredi par l'ABE, les cinquante premières banques européennes ont été virtuellement affectées par une série de chocs économiques liés à la crise Covid pour un total de 265 milliards d'euros sur une période courant jusqu'en 2023. L'échantillon retenu représente 70% des actifs européens.

Le bilan est encourageant puisque le ratio de capitaux propres rapporté aux actifs pondérés a été amputé d'un tiers, mais se maintient à un haut niveau. Il passe ainsi de 15 à 10% des fonds propres, en moyenne, soit un niveau soutenable pour le système bancaire européen.

Société Générale presque trois points en dessous de la moyenne

Parmi les mauvais élèves, Deutsche Bank et Société Générale voient leur ratio flancher en-dessous de cette moyenne avec des ratios respectifs de 7,56 et 7,73%. La banque italienne Monte di Paschi, elle, ne survivrait pas à un tel scénario de crise. Cette banque, doyen des établissements bancaires du monde, a déjà suscité l'inquiétude par le passé pour des risques de faillite. Unicredit, qui affiche un ratio de 9,59%, a engagé des discussions pour absorber Monte di Paschi.

En France, BNP Paribas, première banque du pays, est également en-dessous de la moyenne avec un ratio à 8,23%. C'est Crédit Agricole qui affiche le meilleur ratio tricolore à 10,61%.

Il faut aller en Suède pour trouver la banque la mieux placée. Avec un ratio de fonds propres de 15,33%, Swedbank ressort comme étant la banque la plus solide d'Europe.

Le même exercice a été mené aux Etats-Unis et au Royaume-Uni tirant des conclusions similaires sur la robustesse de leur système financier.

La Banque Centrale Européenne, moins optimiste

Cet exercice contraste néanmoins avec les avertissements de la Banque Centrale Européenne (BCE) qui s'est récemment inquiétée des prises de risque du système financier (banques et fonds d'investissements compris), notamment à travers de nombreuses opérations à fort effet de levier. Début juillet, la BCE avait publiquement accusé les marchés financiers d'entretenir un climat "d'exubérance continue". Selon elle, les banques sont "trop exposées à des ajustements soudains et corrections des prix des actifs". L'endettement des entreprises atteint des niveaux qui inquiètent la BCE qui craint que, en cas de défaillance massive des entreprises, les banques soient touchées à travers leurs positions sur des produits dérivés.

Lire aussi 3 mnLes grandes banques européennes s'exposent trop aux risques, alerte la BCE

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 02/08/2021 à 6:11
Signaler
Cet article sur la methode Coue est risible. Quel salmigondi indigeste. Qui peut croire ces salades ?

à écrit le 02/08/2021 à 0:13
Signaler
Comme en 2008 les notations étaient excellentes...

le 02/08/2021 à 13:06
Signaler
wouaip.. à l'époque Dexia avait été notée la banque la plus sur... çà a été la première à faire faillite..

à écrit le 01/08/2021 à 9:09
Signaler
"les banques européennes solides" Les économies tiennent sur des dettes..

à écrit le 31/07/2021 à 14:17
Signaler
C'est toujours étonnant de se "rassurer" avec des causes prévues a l'avance et qui pousse a ne rien changer et même a prendre des risques! Comme si la monnaie était un but et non un simple moyen d'échange!

à écrit le 31/07/2021 à 14:16
Signaler
C'est toujours étonnant de se "rassurer" avec des causes prévues a l'avance et qui pousse a ne rien changer et même a prendre des risques! Comme si la monnaie était un but et non un simple moyen d'échange!

à écrit le 31/07/2021 à 12:02
Signaler
LOL ! Tu m'étonnes ! Avec l'argent public pas de souci, notre système économique est une aberration totale. L'empire des faibles.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.