Une nouvelle hausse du taux du livret A attendue le 1er août, mais de combien ?

Le gouverneur de la Banque de France est partisan d’une hausse du taux du Livret A l’été prochain. L’institut monétaire fera une recommandation en ce sens à la mi-juillet au gouvernement, qui devra décider de l’ampleur de cette hausse pour une application effective au 1er août. Le taux du livret d’épargne favori des Français a déjà été relevé à 1% en février dernier.
Le taux du Livret A sera revu à la hausse pour la deuxième fois cet été, pour atteindre entre 1,5% et 2%, contre 0,5% l'an dernier.
Le taux du Livret A sera revu à la hausse pour la deuxième fois cet été, pour atteindre entre 1,5% et 2%, contre 0,5% l'an dernier. (Crédits : © XXSTRINGERXX xxxxx / Reuters)

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a confirmé ce matin ce que chacun pressentait déjà : le taux du Livret A sera à nouveau augmenté à partir du 1er août prochain. Reste à connaître l'ampleur de cette nouvelle hausse, alors que le taux avait déjà été porté de 0,5% à 1% le 1er février dernier. « Une décision sera prise à la mi-juillet », a reconnu le gouverneur, lors de la présentation du rapport annuel de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). La Banque de France ne décide cependant pas du taux d'intérêt du Livret A (et du livret d'épargne populaire). Cette décision revient en effet au gouvernement. Mais l'institut monétaire émet, deux fois par an, une recommandation, selon une formule de calcul qui prend en compte le taux d'inflation et le taux interbancaire des six derniers mois.

L'avis de la Banque de France n'est pas toujours suivi à la lettre, à la hausse comme à la baisse. En février dernier, l'application stricte de la formule de la Banque de France aurait amené le taux du Livret A à 0,8%, mais le gouvernement avait souhaité alors donner un coup de pouce au livret favori des Français. Le LEP avait même bénéficié d'un soutien supplémentaire avec un rendement porté à 2,2% contre 1% auparavant.

Rendement réel négatif

Cette nouvelle hausse du rendement du livret A s'impose compte tenu de la persistance de l'inflation, même si la France fait plutôt bonne figure face à ses voisins. En mai, le taux d'inflation s'établit à 5,8% contre 8,1% en moyenne pour la zone euro. Selon Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'Épargne, l'application de la formule de la Banque de France pourrait ainsi se traduire par un rendement de 1,8 à 2% cet été. Certains professionnels tablent cependant sur un taux relevé à seulement 1,5%. Quel que soit le scénario, le taux de rendement réel resterait négatif alors que l'inflation est durablement installée au-dessus des 4%.

Ce rendement négatif ne dissuade pas pour autant les ménages à se porter sur le Livret A, même si sa collecte tend à se normaliser, après les années exceptionnelles de 2020 et 2021. En avril, la collecte nette a sensiblement baissé à près de 1,9 milliards d'euros, soit peu ou prou, son niveau d'avant crise sanitaire.

« Le premier semestre 2022 devrait, au vu des quatre premiers mois, être marqué par une forte collecte. Comme les années précédentes, celle-ci devrait s'affaiblir au second semestre, avec les dépenses liées aux vacances, de rentrées scolaires et de fin d'année », souligne Philippe Crevel qui anticipe une baisse du taux d'épargne consécutive à la hausse des prix. Pour l'instant, les ménages ne puisent pas encore dans leur épargne et ont même plutôt tendance à renforcer leur épargne de précaution. Un élément dont devra tenir compte le gouvernement en juillet prochain alors que la consommation commence à donner des signes de faiblesse.

Retour des super livrets ?

La hausse des taux du Livret A - qui commande l'ensemble des livrets bancaires - aura également un impact négatif sur le bilan des banques. Il existe déjà une pression à la hausse du taux des livrets et surtout des comptes à terme en zone euro mais cette pression est bien moindre en France, compte tenu de l'existence du Livret A et de l'assurance-vie. Toutefois, PSA Banque, captive du constructeur automobile toujours à la recherche de liquidités, vient de booster le taux de son livret Distinguo à 3% (sur trois mois seulement). Prélude à une nouvelle guerre des super livrets comme dans les années 2000 ? Sans doute trop tôt pour l'affirmer.

Le gouverneur de la Banque de France s'est voulu rassurant sur la solidité des banques françaises, en précisant même que la montée des taux d'intérêt « devrait soutenir la rentabilité des banques françaises en accroissant leur marge nette ». De leur côté, les assureurs-vie devront veiller à éviter un écart trop important entre le rendement du fonds euros de l'assurance-vie, en moyenne de 1,3% en 2021 avec celui du Livret A. Là encore, selon le superviseur, la hausse des taux d'intérêt incitera les assureurs à faire « évoluer la composition de leur portefeuille avec des actifs plus rémunérateurs ce qui, combiné avec la provision pour participation aux bénéfices (PPB), permettra de maintenir un rendement du fonds en euros proche des rendements du marché ».

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 09/06/2022 à 15:04
Signaler
Bonjour à tout moi je suis contacte pourquoi ferme j'et la droit pour l'assurance vie et livre A pourquoi a bonne merci

à écrit le 31/05/2022 à 23:09
Signaler
En clair cela signifie une inflation galopante et incontrôlable! L'UE des cadors à la manoeuvre! 😂😂😂

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.