Le bitcoin sous les 10.000 dollars : -47% en un mois !

 |   |  336  mots
Les investisseurs spéculatifs quittent le navire, selon un analyste spécialiste des cryptomonnaies.
"Les investisseurs spéculatifs quittent le navire", selon un analyste spécialiste des cryptomonnaies. (Crédits : DR)
Le prix du bitcoin, cryptomonnaie non régulée, s'est effondré de plus de 16% en 24 heures, tombant mercredi sous les 10.000 dollars, seuil qu'il n'avait pas franchi depuis début décembre dernier.

Vous avez dit volatil ? Ce mercredi, vers 15h25, le cours de la crypto-monnaie est tombé sous le seuil symbolique des 10.000 dollars, à 9.730,42 dollars pour un bitcoin, son niveau le plus faible depuis le 1er décembre dernier et une chute de près de 50% depuis son sommet historique atteint le 18 décembre, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.

btc

Plongeon de 16,5 % en 24 heures pour le bitcoin

Le bitcoin ne valait que quelques cents à son lancement en février 2009 par un ou plusieurs informaticiens se cachant sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. Il avait atteint le mois dernier 19.511 dollars, multipliant sa valeur par 20 en un an.

Toutes les crypto-monnaies étaient tirées à la baisse, selon la plate-forme d'échange coinmarketcap.com: l'ether, le ripple et le bitcoin cash y perdaient mercredi vers 15h25 respectivement 23,53%, 27,86% et 21,71% sur 24 heures, tandis que le bitcoin a plongé de 16,54% sur la même période.

"Les investisseurs spéculatifs quittent le navire"

Le bitcoin, système de paiement de pair-à-pair, est présent sur des plates-formes d'échange spécifiques et non sur des marchés régulés. Il n'a pas de cours légal et n'est pas régi par une banque centrale ou un gouvernement, mais par une vaste communauté d'internautes. Son point fort pour ses partisans est qu'il ne peut ainsi pas être soumis à la tentation de la "planche à billets", mais ces critiques soulignent son opacité et extrême volatilité, dénonçant la création d'une bulle spéculative.

"Les investisseurs spéculatifs quittent le navire", a estimé Craig Erlam, analyste chez Oanda, cité par l'AFP. "Cela ne veut pas dire que le bitcoin va s'effondrer, mais les signaux d'alerte de ces dernières semaines se sont confirmés", a poursuivi l'analyste.

La dégringolade du bitcoin s'explique notamment par les indications et rumeurs d'un durcissement de l'attitude des autorités à l'égard des crypto-monnaies, notamment en Corée du Sud et en Chine, ses principaux marchés.

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2018 à 12:14 :
Nabila aurait-elle manqué d'arguments?
a écrit le 19/01/2018 à 6:56 :
Merci pour l'info! J'ai pu courir faire le plein à 9000 Euros.

Keep up the good work!
a écrit le 18/01/2018 à 17:54 :
Pour que l'info soit complète, il faudrait ajouter que le cours du bitcoin est toujours 10 fois plus haut qu'en janvier 2017.

Ça fait quatre en que je regarde des énarques grincheux nous expliquer que les crypto monnaies sont une bulle sur le point d'éclatée en me tapant le bide. Ils étaient déjà là quand le bitcoin était à 300 dollars, puis à 500, puis à 1.000. Ils osent encore se présenter à nous sans honte alors que le marché les désavoue chaque semestre davantage! Sans excuses pour tous ceux qui les écoutent depuis le début, et qui seraient aujourd'hui millionnaires s'ils avaient sauté le pas il y a 4 ans! Dites nous, la remise en question ça commence quand chez vous?

Les réajustements soudains sont tout à fait normal pour un produit aussi récent que le bitcoin. Durant ces quatre années, les trous d'air sont survenus régulièrement, mais le cours a toujours retrouvé sont niveau d'avant très rapidement. Le bitcoin a d'ailleurs déjà repris 20% depuis cet article.

Le refus de discuter les nouvelle technologies objectivement par pure idéologie, c'est une maladie de l'esprit.

Heureusement qu'à coté des grincheux, la France a aussi quelques visionnaires. Ravi d'apprendre que la start up française Ledger vient de lever 61 millions de dollars pour continuer de développer ses porte monnaies. Visionnaires et leaders mondiaux, cocorico!

Au delà du bitcoin, la technologie blockchain en générale est sur le point de révolutionner nos sociétés plus encore qu'internet avant elle. La décentralisation des applications et l'avènement des smart contrats vont tout changer, et les gouvernements n'y pourront rien. Imaginez des Uber ou AirBnB décentralisés et insaisissables, de sorte qu'aucun gouvernement ne pourra leur imposer de régulation. Voilà le monde dans lequel nous projette la technologie blockchain, que nous l'approuvions ou non. En 2012, le gouvernement américain a interdit le site internet Megaupload et fait saisir les serveurs hébergeant le site à Hong Kong. En 2018, avec la technologie blockchain, plus serveurs à saisir! Les sites tournent de façon décentralisées sur des milliers d'ordinateurs!

Soyez d'accord ou non, mais pour une information non tronquée sur ce sujet extrêmement sensible, renseignez-vous sur des sites spécialisés qui discutent la technologie sans parti pris (coindesk, cointelegram).

Pour finir, il est inquiétant de constater que le terme "Ethereum" ou "blockchain" sont beaucoup moins consultés sur google en France que dans la plupart des autres pays européens.

N'écoutez plus les grincheux et renseignez-vous via des médias objectifs, c'est passionnant, et ça rapporte plus que le livret A (accessoirement).
a écrit le 18/01/2018 à 11:04 :
L'existence de cette cryptomonnaie est un scandale pour la démocratie : il n'est pas nécessaire d'être un grand économiste pour savoir que le crédit de toute monnaie repose sur des actifs et une capacité à produire; le bitcoin ne répond pas à cette exigence. Une question se pose donc : pourquoi cette fausse monnaie est elle autorisée ?
Réponse de le 18/01/2018 à 18:01 :
Cher OXY,

Les gouvernements ne peuvent pas "l'autorisée" ni l'abolir puisqu'elle tourne sur des milliers d'ordinateurs disséminés à travers le monde.

Ça s'appelle la blockchain et ce sera notre quotidien très prochainement.
a écrit le 18/01/2018 à 9:03 :
""Les investisseurs spéculatifs quittent le navire""

Si on est spéculateur on est pas investisseur on n'est qu'un intermédiaire de plus et donc un parasite hein, merci.
a écrit le 17/01/2018 à 23:11 :
Je crois que certains ont rêvé les yeux ouverts en pensant qu'une monnaie qu'aucun gouvernement ne maitrise pouvait exister et surtout perdurer. L'ère est au contrôle de l'argent, la maitrise du moindre centime qui bouge, pourquoi croyez vous que la France veut éradiquer l' Argent Liquide ?
Réponse de le 18/01/2018 à 18:07 :
Cher StarFight,

J'ai acheté des Bitcoin et de l'Ether en 2015. Je regarde mon compte en banque à cet instant et vous assure que ce n'est pas un rêve. Ils existent toujours et perdurent assez bien à mon goût.
Quisas
a écrit le 17/01/2018 à 23:10 :
Je crois que certains ont rêvé les yeux ouverts en pensant qu'une monnaie qu'aucun gouvernement ne maitrise pouvait exister et surtout perdurer. L'ère est au contrôle de l'argent, la maitrise du moindre centime qui bouge, pourquoi croyez vous que la France veut éradiquer l'argent ?
a écrit le 17/01/2018 à 21:24 :
Un article très intéressant qui date du 10 décembre , date à partir de laquelle le bitcoin a été côté à Chicago.
https://www.letemps.ch/economie/2017/12/11/bourse-chicago-bitcoin-demarre-trombe
Avec un passage qui tue:
"Vers 04h20 heure suisse, le bitcoin s'envolait à 17 750 $ l'unité pour le contrat à terme devant expirer le 17 janvier"
Le 17 janvier c'est aujourd'hui, avec un bitcoin à 10 000$.
Il y a le trader expérimenté d'un côté et puis en face il y a l'autre, les étoiles pleins les yeux.
a écrit le 17/01/2018 à 20:33 :
ça reste encore un bon placement pour celui qui l'a payé 400USD. Mais cette technologie est déjà dépassée et de plus elle n'est assise sur aucun actif tangible, sa valeur finale est connue: 0.
a écrit le 17/01/2018 à 20:15 :
Ça double en un mois et chute de moitié en un mois. Pas très stable comme truc.
C'est Nabilla qui a perturbé l'algorithme avec son annonce (commerciale, était télécommandée via un contrat) ?
a écrit le 17/01/2018 à 17:21 :
une pensee pour Nabilla ...
a écrit le 17/01/2018 à 16:21 :
Merci de ton conseil Nabila!
a écrit le 17/01/2018 à 16:15 :
les gros qui ont initie le mouvement sortent......les petits qui pensaient devenir milliardaire vont se faire rincer!
ca risque de devenir la course a l'echalotte pour sortir avant que ca ne vaille plus rien!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :