L'été de tous les records pour les introductions en Bourse

Au cours du mois de juillet, les capitaux levés par les entreprises sur les places financières des cinq continents ont passé la barre des 30 milliards de dollars. De jamais vu depuis novembre 2007. L'introduction en Bourse de la banque chinoise AG Bank y est pour beaucoup.

1 mn

Il faut remonter à novembre 2007 pour trouver un niveau de levée de fonds en Bourse comparable. L'année dernière, à la même époque, le marché secondaire des émissions se situait au contraire devant le marché primaire, en raison des pressions exercées par les banques pour qu'elles augmentent leurs fonds propres.

Cette rémission des IPO (introductions) est une aubaine pour les banques spécialisées dans ce genre d'opérations. Depuis le début de l'année, les commissions perçues grâce aux introductions ont atteint 3,7 milliards de dollars. Cette somme représente cinq fois le total des commissions perçues au cours des sept premiers mois de 2009.

En prenant en compte les IPO, les augmentations de capital et les conversions d'obligations en actions, c'est JPMorgan qui s'octroie la place de première banque en la matière avec un total de 185 dossiers représentant 35,32 milliards de dollars. Elle est talonnée par Goldman Sachs avec 128 accords pour 31,03 milliards.
Morgan Stanley, la troisième, a géré 143 accords d'une valeur totale de 25,49 milliards de dollars.

Bien entendu, il faut tempérer ce retour en grâce apparent en prenant en compte le caractère exceptionnel de l'introduction en Bourse d'Agricultural Bank of China qui, à elle seule, a drainé 20,8 milliards de dollars. Autre introduction majeure, celle du britannique Vallar, qui a représenté 3,7 milliards de dollars.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.