Natixis rejette les accusations du liquidateur de Madoff

 |   |  248  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La banque française estime avoir agi de bonne foi alors que le liquidateur de la société de Bernard Madoff lui réclame 400 millions de dollars.

La banque française Natixis a contesté ce jeudi les griefs du liquidateur de l'escroquerie de Bernard Madoff. Ce dernier a déposé mercredi un recours à l'encontre des sept banques : Natixis, BBVA, ABN Amro, Nomura, Citigroup, Fortis et Merrill Lynch. Pour tenter de récupérer une partie des fonds perdus par les clients de Madoff, le liquidateur leur réclame au total 1 milliard de dollars dont 400 millions de dollars uniquement à Natixis.

La banque française a déjà provisionné 463 millions d'euros l'an passé au titre de son exposition aux encours Madoff. La banque la plus touchée par ce recours est Citigroup à qui le liquidateur réclame 425 millions de dollars. Natixis déclare avoir "toujours agi de bonne foi", et n'avoir "ni bénéficié, ni participé, ni eu connaissance de la fraude commise par Bernard Madoff".

Le liquidateur estime que ces banques "ont reçu des transferts de fonds de Madoff [...] à une période où elles avaient ou auraient dû avoir connaissance de la fraude". Mais la banque française a réagi vivement à ce recours et "entend prendre les mesures nécessaires pour se défendre et assurer la sauvegarde de ses droits". Le liquidateur de Bernard Madoff estime que "les plaintes disent que les banques ont rendu possible le schéma de Ponzi de Madoff en ouvrant un robinet d'argent frais dans le réseau de fonds de Madoff, en créant et proposant des produits d'investissement dérivés liés à ces fonds".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :