Affaire Madoff : le liquidateur américain réclame 2 milliards à la banque UBS

La banque suisse UBS et plusieurs fonds "rabatteurs" ayant incité les investisseurs à placer leur argent auprès de Bernard Madoff sont visés par une plainte du liquidateur américain. Il cherche à récupérer une partie de l'argent perdu par les victimes de l'escroc américain.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

L'affaire Madoff rattrappe la banque suisse UBS. Alors que la banque privée remontait la pente après ses lourdes pertes dues à la crise financières et le scandale de l'escroquerie du financier américain Bernard Madoff, elle est à nouveau mise en cause dans cette affaire. Elle faisait déjà l'objet de poursuites judicaires au Luxembourg car sa filiale locale était la banque dépositaire des fonds LuxInvest et LuxAlpha, qui ont perdu environ 1,9 milliard de dollars investis auprès de Bernard Madoff.

Le liquidateur américain qui cherche à récupérer l'argent perdues par les investisseurs victimes de l'escroquerie Madoff réclame désormais 2 milliards de dollars à UBS et aux fonds qui lui sont liés.  Le liquidateur Irving Picard fait notamment valoir dans sa plainte de 107 pages que "Madoff n'a pas agi seul pour commettre la plus grande fraude financière de l'histoire". Il reproche à la banque suisse et aux "fonds rabatteurs" qui attiraient les investisseurs et leur conseillaient les produits Madoff, d'avoir contribué à dissimuler la fraude.

La somme de deux milliards n'est toutefois pas définitive. Le montant précis devra être déterminé lors d'un procès, estime le liquidateur. La perspective d'un procès aux Etats-Unis n'a pas de quoi réjouir la banque suisse soucieuse d'éviter toute publicité défavorable autour de cette affaire.

Bernard Madoff purge une peine de prison de 150 ans en Caroline du Nord. Il a été condamné pour avoir organisé la plus grande escoquerie de l'histoire d'un montant total de près de 50 milliards de dollars.

 




 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.