JPMorgan poursuivi dans le cadre de l'affaire Madoff

Après UBS, c'est au tour de la deuxième banque américaine d'être rattrapée par la plus grande escroquerie de l'histoire. Le liquidateur américain réclame jusqu'à 6,4 milliards de dollars.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

L'affaire Madoff n'est toujours pas close. Alors que l'ancien financier purge une peine de prison de 150 ans dans un pénitencier de Caroline du Nord, elle vient de rattraper JPMorgan & Chase. La seconde banque américaine est poursuivie, devant le tribunal des faillites de New York, par le le liquidateur américain, Irving Picard, qui défend l'intérêt des victimes de la plus grande fraude financière jamais commise.

"JPMorgan a délibérément fermé les yeux sur la fraude, même après avoir pris connaissance des nombreuses alertes entourant Madoff", explique David Sheehan, associé chez Baker & Hostetler et conseil d'Irving Picard. "Madoff n'aurait pas été capable de mettre en place son schéma à la Ponzi sans la banque", poursuit-il. Elle "était au centre de la fraude et donc entièrement complice". 

Le liquidateur américain espère récupérer jusqu'à 6,4 milliards de dollars, qu'il pourra ensuite redistribuer aux victimes, qui ont au total perdu environ 20 milliards de dollars. JPMorgan, qui a été pendant 20 ans la principale banque de Bernard Madoff, n'est pas la seule visée. Des centaines de procédures ont déjà été lancées aux Etats-Unis et en Europe. La semaine dernière, une plainte avait été déposée contre UBS.

 

"Toutes les allégations selon lesquelles JPMorgan a permis la fraude de Bernard Madoff son sans fondement et fauses", a immédiatement réagi un porte-parole de la banque. "JPMorgan ne savait rien et n'a aidé pas Bernard Madoff à orchestrer sa fraude". 

Lorsde son procès en 2009, le financier avait reconnu avait reconnu avoir déposé les sommes versées par ses cliens sur un compte Chase à Manhattan, sur lequel il piochait lorsque d'autres clients réclamaient leurs fonds.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.