Le FMI suggère au Japon de tripler sa TVA

 |   |  258  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Si le Japon veut "maintenir la confiance" des marchés, il doit absolument réduire sa dette, souligne ce mercredi le Fonds monétaire international. Sa solution : augmenter progressivement la taxe sur la consommation.

Avec une dette à hauteur de 200% du produit intérieur brut (PIB), le Japon a peu de marge de manoeuvre pour réduire sa dette et pourtant le pays doit s'y atteler, a indiqué le Fonds monétaire international (FMI) ce mercredi. Le déficit ne peut continuer à grossir indéfiniment", a souligné le directeur général du FMI par intérim, John Lipsky, lors d'une conférence de presse.

Lors d'une visite de dix jours dans l'Archipel, une délégation du FMI estime que "le Japon a besoin d'une stratégie de moyen terme plus ambitieuse pour réduire sa dette publique et maintenir la confiance".

"Vu la faible marge de manoeuvre existant pour réduire les dépenses, la consolidation budgétaire doit s'appuyer sur une réforme fiscale globale, construite autour d'une hausse progressive de la taxe sur la consommation", a précisé le FMI. De 5% actuellement, la TVA pourrait doubler d'ici 2015-2016. Le FMI n'exclut pas de la voir grimper progressivement à 15%, un niveau permettant de réduire la dette à un seuil tolérable.

Une mesure à mettre en place à moyen terme donc sachant que la note de la dette à long terme a encore les faveurs des principales agences de notation qui lui attribuent la 3ème ou 4ème meilleure note sur un total de 19 ou 22 échelons :  "AA" pour Fitch, "Aa2" pour Moody's et "AA-" pour Standard & Poor's. Mais pour combien de temps? Ces agences ont en effet placé leur note sous "perspective négative", précisément à cause du déficit public du pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/01/2012 à 7:01 :
Le FMI a tout à fait raison, les Japonais devraient payer plus de TVA afin que les investisseurs étrangers puissent se rassurer et investir au Japon, puisque les Japonais éreintés d?avoir payé toute cette TVA ne le pourront plus de toute façon. Sauf que si le Japon se révèle être une nouvelle Grèce, cette fois ce sera au monde entier de trinquer !
a écrit le 09/06/2011 à 10:59 :
Vu que quand on parle des problêmes économiques du japon, c'est aussi souvent de déflation qu'on parle, ca serait effectivement encourager les japonais, anticipant l'inflation, à épargner moins et consommer plus, et comme l'état aurait de moindre besoin de financement, effectivement tout se tient, au moins en théorie.
a écrit le 09/06/2011 à 9:39 :
On ne peut pas accepter qu'un pays comme le Japon reste en panne depuis plus de 10 ans sur la résorption de sa dette, même si les détenteurs en sont les japonais eux-mêmes. Le Japon a le choix pour corriger ses comptes, mais il doit bien s'attaquer au problème, et s'il ne le fait pas, le FMI est dans son rôle, à lui faire des suggestions.
Une TVA à 15 % sur la consommation ne serait pas anormale, et c'est plutôt les 5 % actuels qui sont anormaux.
La France a des problèmes, mais ils sont différents, et là c'est à nous de les régler, et là aussi, si on ne le fait pas, quelqu'un nous dira comment on peut le faire. Tout cela, c'est le prix de la souveraineté !
Réponse de le 17/06/2011 à 10:33 :
anormal = pas dans la norme = pas dans la moyenne des autres pays
ou bien anormal = pas bien?
a écrit le 09/06/2011 à 8:34 :
c'est sans doute un français du FMI qui a porposé ça ! Les japonais sont aussi propriétaires de leurs dettes.Imaginons l'assuarance vie des français bouchant le trou abyssal généré depuis 81 par les politiques de tous bords.
a écrit le 09/06/2011 à 4:57 :
Le problème de fond est encore et toujours les budgets déséquilibrés.
C'est à dire des dépenses non financées.
C'est la seule règle à appliquer en permanence.
Ensuite que l'on soit de droite ou de gauche on baisse ou on augmlente les impots, mais en permanence il faut financer dans l'année toutes les dépenses.
a écrit le 08/06/2011 à 19:13 :
Les conseilleurs n'étant pas les payeurs,on peut tout imaginer!
a écrit le 08/06/2011 à 18:24 :
Avec une TVA de 5% ,la vie au Japon est déjà onéreuse alors , si celle-ci passe à 15% ,adieu les touristes et vive la misére pour beaucoup au pays .
a écrit le 08/06/2011 à 18:14 :
C'est sur, si on monte les prix alors les gens vont acheter autant...

Moi par exemple je me moque du prix de l'essence puisque j'en prends toujours pour 30 litres.
Réponse de le 08/06/2011 à 22:41 :
Ne prenez votre cas pour une généralité . Si vous gagnez 100 vous n'allez pas dépenser 110.....un jour ou l'autre vous allez bien finir par compter
Réponse de le 09/06/2011 à 4:54 :
Je pense que ce doit etre 30 euros.
Sinon la remarque n'a aucun sens.
Avec 30 euros donc il faut réduire le kilométrage parcouru ce qui revient à réduire la consommation.
a écrit le 08/06/2011 à 16:21 :
La France, qui a un taux normal de TVA +/- quadruple de celui du Japon, a un ratio dette PIB de +/- 90 %. Le mal japonais ne doit pas pouvoir être guéri que par un seul triplement à terme de sa TVA.
a écrit le 08/06/2011 à 13:06 :
augmenter la tva va réduire les flux, favoriser les importations et faire chuter le pib et donc augmenter le % d'endettement/pib, bref ça va être l'enfer comme pour les grecs si le japon obéit au fmi. d'après vous pourquoi aux états-unis le pib/habitant est-il aussi important ? histoire de tva absente. tout ce qui fait monter artificiellement les prix( charges, tva) freine le pib et augmente le chômage.
Réponse de le 08/06/2011 à 15:37 :
Je ne sais pas si la hausse de la TVA est la bonne solution, mais 2 de tes affirmations me semblent douteuses : la TVA touche tous les produits, importés ou non ... Donc la hausse de TVA baissera la consommation en général, et donc aussi les importations ! Et pour les US, ils n'ont certes pas de TVA, mais ils ont une "Sales Tax" qui est de fait assez proche ...
a écrit le 08/06/2011 à 12:42 :
Et voilà la solution miracle du FMU: Tondez le petit jusqu'à ce qu'il n'ait plus rien et devienne corvéable à merci !!! Halte à ce système qui nous tue ! Aux armes citoyens de tous les pays !!!
Réponse de le 08/06/2011 à 21:20 :
Le seul parti qui aura surement les couilles de la ramener au FMI et à toutes les multi nationales est le Front de Gauche. Vivement 2012...
Réponse de le 26/07/2011 à 19:39 :
D'ores et déjà, si les communistes se mettent à lire la Tribune, je pense que nous pouvons commencer à nous inquiéter.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :