L'Afer subit la fronde des syndicats de courtiers

Le président de l'association d'épargnants a été attaqué sur le nombre de pouvoirs qui lui sont confiés pour voter les résolutions en assemblée générale.

4 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters

Comme escompté, toutes les résolutions proposées par les collectifs d?adhérents ont été déboutées lors de l?assemblée générale de l?Afer (association française d?épargne et de retraite) qui s?est tenue mercredi soir à Nantes. Ce n?est pourtant pas faute de les avoir défendues. Pour la première fois à l?assemblée générale, les présidents de trois syndicats de courtiers se sont exprimés au pupitre pour soutenir leurs résolutions.

Vindicatif, François Nocaudie, fondateur de SOS Principes Afer, a pointé du doigt le montant de la rémunération de Gérard Bekerman, président de l?association : "cela n?est pas à vous de décider de votre rémunération. Vous n?êtes pas dans votre bon droit !". Cela n?a pas empêché la résolution sur l?encadrement des rémunérations des dirigeants d?être rejetée à 64%. Ce sujet avait d?ailleurs fait l?objet de nombreux dépôts de questions de la part des adhérents : sur les 1.500 questions soumises, 200 concernaient la rémunération des dirigeants de l?association. Pourquoi les administrateurs s?octroient-ils de telles rémunérations alors que le taux baisse ? Comment justifiez-vous votre propre augmentation de rémunération au 1er avril (le président touche aujourd?hui 304.848 euros sous forme d?honoraires) ? Pourquoi n?êtes vous pas bénévole ? Réponse de Gérard Bekerman : "c?est la contrepartie d?un juste travail et de hautes responsabilités".

Une des raisons du rejet massif des résolutions "non soutenues" par le conseil d?administration est à chercher dans le nombre de "pouvoirs" dont dispose Gérard Bekerman. Sur le nombre de votants (environ 110.000), entre 60 et 70% d?entre eux lui confient leur droit de vote. C?est ce qu?Olivier Cohen, président d?un autre syndicat de courtiers, a déploré à la tribune : "l?assemblée générale n?est plus qu?une chambre d?enregistrement, puisque le président a déjà la majorité des pouvoirs. Les adhérents doivent se réapproprier leurs votes !".

Jean-Charles Guyard, président du SN2CA, a plaidé en faveur de ses résolutions I et J sur les frais d?arbitrage, soutenues par 700 adhérents. Et il a dénoncé l?absurdité de la résolution n°8, quasiment identique aux siennes, mais pour lesquelles le conseil d?administration a appelé à voter contre. "Le conseil d?administration s?est attribué nos résolutions. Manipulation, tricherie, mauvaise foi, merci ! Mais nous ne sommes plus à une contradiction près."

Et lors du vote, alors que la résolution n°8 a été votée à 98%, les résolutions I et J ont été rejetées à 68%. Un résultat accueilli sous les huées de l?auditorium de la cité des congrès et les "Truqué !" et "Démission Bekerman !".

L?association d?épargnants, distributrice du contrat d?assurance vie d?Aviva, compte 735.000 adhérents, pour un portefeuille moyen de 62.319 euros, et gère 45,9 milliards d?euros d?encours.

Résolutions adoptées ("agréées" par le conseil d?administration) :
1-Compte-rendu d?activité du Conseil d?administration
2-Comptes de l?exercice 2010
3-Rapport spécial du Commissaire aux comptes
4-Approbation du budget 2011
5-Liberté pour l?adhérent de choisir son conseiller
6-Défense des épargnants auprès des pouvoirs publics
7-Action en restitution
8-Plafonnement et gratuité des frais d?arbitrage
9-Modification du contrat collectif
10-Nomination d?une nouvelle administratrice, Myriel Pellissier
11-Nomination d?un nouvel administrateur, Jean-Pierre Legatte
12- Nomination d?un nouvel administrateur, Eric Popard
13- Nomination d?un nouvel administrateur, Marc Raynaud

Résolutions rejetées (projets de résolutions non soutenus par le conseil d?administration émanant de trois groupes d?adhérents) :
A- Démocratie associative : identification des groupes d?adhérents auteurs de résolutions
B- Démocratie associative : saisine du Comité des sages
C- Droit des héritiers des adhérents victimes des détournements
D- Requête en restitution des fonds détournés : désapprobation du caractère limité de l?action
E- Hausse du taux d?intérêt appliqué aux avances : désapprobation
F- Prélèvements fiscaux et sociaux sur l?assurance vie : respect de la vérité économique
G- Nomination d?un nouvel administrateur, Bertrand Gaumé
H- Renouvellement du mandat d?administrateur de Michèle Leconte-Barjou
I- Les contrats multisupports de l?Afer bénéficient d?un arbitrage gratuit par an
J- Les frais d?arbitrage (0,20%) sont plafonnés à 50 euros par arbitrage
K- Présidence à plein temps exclusivement consacrée à l?Afer
L- Encadrement et transparence des rémunérations du conseil d?administration
M- Procès des fondateurs : révocation des administrateurs qui ont voté le retrait de la partie civile de l?association en 2006
N- Transparence et publication des audits sur Aviva
O- Liberté pour l?épargnant de transférer son contrat d?assurance vie

4 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 10/07/2011 à 14:09
Signaler
Le résultat des votes est effectivement du genre "soviétique" ou encore "république bananière", ce qui me pose problème à moi qui suis adhérente de l'AFER ! J'ai voté pour ma part dans le sens des syndicat de courtiers et j'envisage, compte tenu du ...

à écrit le 04/07/2011 à 5:10
Signaler
Les adhérents n'ont qu'à pas donner leur votes. Quand on donne son vote, on accepte que celui qui s'en saisisse puisse faire n'importe quoi avec. C'est ce qui s'est passé en France depuis trente ans aux présidentielles.

à écrit le 01/07/2011 à 15:23
Signaler
Je suis adhérent depuis 1976. Au début, la formule "Liberté totale" était intéressante mais la gestion a dérapé : manque de rigueur et de contrôle (voyez les affaires Athias et Lesaux qui n'aurait jamais dû arriver avec un peu plus de transparence.....

à écrit le 01/07/2011 à 8:51
Signaler
Toutes ces affaires ne font que jeter le discrédit sur l'ensemble des professionnels et l'association AFER au détriment de la transparence et des épargnants

à écrit le 30/06/2011 à 15:51
Signaler
Cela démontre une fois de plus l'absurdité du systéme du pouvoir au président du Ca, qui brise tout élan démocratique...

à écrit le 30/06/2011 à 15:29
Signaler
il est quand même triste de voir que dès que quelque chose fonctionne,certains s'appliquent à saboter le processus. De toute façons les courtiers n'auraient aucun revenus sans les souscriptions AFER. pourquoi ne cherchent ils pas une autre associatio...

le 10/08/2011 à 12:09
Signaler
304000? pour un rendement de 3.52% est diminution!!! je prefere le cantonnier.

à écrit le 30/06/2011 à 15:11
Signaler
cessons d'alimenter l'afer avec nos cotisations il existe d'autres societes plus democratiques et plus respectueuses de leurs adherents pour n'en citer qu'une macsf

le 30/06/2011 à 15:30
Signaler
pourquoi restez vous à l'afer?

le 30/06/2011 à 16:20
Signaler
Difficile de changer sans perte de l'antériorité fiscale

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.