AIG continue de rembourser le Trésor américain

 |   |  236  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'assureur américain, sauvé en 2008 de la faillite par l'Etat, a versé 972 millions de dollars ( 709 millions d'euros) au Trésor. Mais ce dernier doit encore récupérer 50 milliards de dollars.

Après avoir remboursé plus de 2 milliards de dollars en août dernier, AIG poursuit avec le versement ce mercredi de 972 millions de dollars au Trésor américain. Pour autant, l'assureur américain est loin du compte puisque le Trésor a précisé que son investissement dans l'assureur représentait encore 50 milliards de dollars et que la Réserve fédérale disposait encore d'environ 17,5 milliards de dollars de prêts détenus par les véhicules d'investissement où sont placés d'anciens actifs d'AIG.

Toujours est-il que que la participation de l'Etat fédéral diminue progressivment et descend désormais à 77% sous la forme d'actions ordinaires et de titres préférentiels.

AIG avait été sauvé de la faillite en septembre 2008 grâce à un crédit de la banque centrale américaine, la Fed, qui avait dû être complété par d'autres interventions des pouvoirs publics dans les mois suivants. La stabilisation du groupe a mobilisé au total plus de 180 milliards de dollars de fonds publics.

Le plan Tarp (troubled Asset relief program) également appelé plan Paulson, mis en place dès septembre 2008 pour faire face à la crise financière, a autorisé le Trésor américain à prendre des participations au capital des banques et constructeurs automobiles américains les plus fragiles de façon à ce que ces derniers bénéficient de liquidités. Ce plan a mobilisé jusqu'à 700 milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/11/2011 à 18:30 :
L'état US a payé 185 milliards pour sauver AIG de la faillite après leurs erreurs monumentales dans les CDS. Et ils se vantent du remboursement d'une si petite somme ? Cela ne représente même pas les intérêts d'une année !!!
a écrit le 03/11/2011 à 7:01 :
Eh bien ... AOG n'est pas le cul sorti des ronces ... avec une telle vitesse de remboursement .... et l'état américain n'est pas prêt de rembourser sa dette !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :